M. Nagui Habashi prend sa retraite


Comme l’a fait savoir M. Habashi, «Même s’il restait un an à mon

mandat, j’ai choisi ce moment pour prendre ma retraite, afin de profiter des années à venir, alors que la
santé est encore au rendez-vous. Mes petits-enfants, quelques voyages et plusieurs belles journée de
pêche m’attendent ».

À son arrivée à la tête du CSSS Drummond, M. Habashi s’est investi à la réalisation de l’imposant défi de
la réforme de 2004, soit celui d’intégrer, en une seule mission, les trois établissements de santé alors
présents sur le territoire (CHSLD Coeur-du-Québec, CLSC Drummond et Hôpital Sainte-Croix), en plus de
faire émerger un véritable réseau local de santé et de services sociaux. « Durant toutes ces années, j’ai eu
à faire face à plusieurs défis. Le système de santé a été en constante évolution. J’ai vécu plusieurs
changements de ministres, plusieurs modifications à la Loi. Des réformes, des fusions, des compressions,
de l’optimisation… Il fallait constamment s’ajuster et s’adapter. Toutefois, je me faisais un point d’honneur
de garder le cap sur le service à la population », d’ajouter M. Habashi.

 

Le président du conseil d’administration, M. Gérald Lapierre, félicite ainsi le travail accompli par
M. Habashi : «Sous le leadership démocratique et mobilisateur de M. Habashi, une véritable concertation
s’est développée sur le territoire de Drummond. Les besoins de la population locale sont de plus en plus
pris en compte par tous les partenaires oeuvrant au sein de notre réseau. Fort de son style de gestion
ouvert et humain, favorisant le travail d’équipe et la mise en commun des compétences, M. Habashi a su
tisser les liens nécessaires pour mener à bien le mandat que nous lui avions confié ». Sous la direction de
M. Habashi, le CSSS Drummond a connu plusieurs avancées :

 

o Les stratégies élaborées dès 2007 ont fait en sorte d’augmenter considérablement les activités
chirurgicales.
o L’an dernier, un nouveau bloc opératoire ophtalmologique a été inauguré.
o Grâce à l’expertise développée par l’équipe chirurgicale, l’établissement a été reconnu comme
centre désigné pour les interventions bariatriques.
o Des lits de convalescence et des lits posthospitaliers ont été développés.
o L’offre de service du CLSC Drummond a été bonifiée par la mise en place de guichets d’accès et la
gestion des cas.
o De nouveaux services pour les personnes souffrant de maladies chroniques ont été implantés : la
clinique des maladies cardiorespiratoires André-Paquin, la clinique d’insuffisance rénale, la clinique
nutritionnelle des facteurs de risque associés aux maladies chroniques.
o Une entente avec la Fondation René-Verrier a permis d’ajouter des lits de soins palliatifs dans la
communauté.
o Avec la collaboration importante des médecins du territoire, un projet novateur a permis la création
du Réseau d’accessibilité médicale Drummond, financé par le ministère, l’Agence et le CSSS
Drummond.
o Depuis plusieurs années, les installations d’hébergement du CSSS Drummond sont reconnues pour
être un milieu de vie de qualité.
o Enfin, l’annonce ministérielle pour la construction du Centre famille-enfant Girardin permettra de
relever la qualité des soins et des services à la famille.
o Finalement, le retour d’une unité de médecine de famille à Drummondville est planifié pour juillet
2012.

 

Pour conclure, M. Habashi s’est exprimé ainsi : « La retraite n’est pas la fin. Je considère plutôt que c’est
une autre étape de ma vie. Une étape où je continuerai à être actif, mais en ayant le loisir de faire les choix
qui me conviennent, au rythme qui me convient aussi ».

 

-30-

 

SOURCE : Mme Guylaine Leclerc, conseillère en communication
CSSS Drummond
570, rue Heriot
Drummondville (Québec) J2B 1C1
Téléphone : 819 478-6464, poste 22323
www.csssdrummond.qc.ca