SAINT-HYACINTHE DE RETOUR DANS LE TOP 20 DES VILLES CANADIENNES LES PLUS DYNAMIQUES POUR LE DÉVELOPPEMENT D’ENTREPRISES


logo_saint-hyacinthe-technopoleSaint-Hyacinthe, le 19 octobre 2016 – C’est avec beaucoup de satisfaction que SaintHyacinthe Technopole a pris connaissance d’une étude de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) qui classe Saint-Hyacinthe au 6e rang québécois et au 20e rang des villes canadiennes les plus favorables à l’implantation et au développement d’entreprises.
L’étude annuelle « Les collectivités entrepreneuriales : Les meilleurs endroits au Canada pour démarrer ou faire croître une entreprise en 2016 », qui vient d’être publiée dans sa version canadienne-anglaise, est basée sur une liste de 14 indicateurs évaluant la concentration d’entrepreneurs, le taux de démarrage d’entreprises, le niveau d’optimisme et de réussite de même que les politiques fiscales et réglementaires.
Ainsi, sur l’ensemble canadien, Saint-Hyacinthe obtient un score qui la ramène dans le top 20 des destinations d’affaires canadiennes et au 15e rang des villes de tailles moyennes sur l’ensemble du pays. Une position largement avantagée si on la compare avec d’autres grands centres économiques comme Drummondville (29e), Saint-Jean-sur-Richelieu (53e) ou Granby (70e). Au Québec, Saint-Hyacinthe occupe le 6e rang sur l’ensemble des villes et le 5e rang pour celles de classe moyenne.
« Saint-Hyacinthe est en voie de reprendre sa place parmi les villes les plus performantes en matière d’entrepreneuriat et les plus favorables pour la croissance des entreprises. Bien que nous soyons conscients que notre classement général puisse varier avec l’introduction de nouvelles données dans la version québécoise de ce rapport, nous sommes heureux de constater une amélioration de notre position sur la plupart des indicateurs étudiés, principalement en ce qui concerne la croissance de l’entrepreneuriat de même que sur l’optimisme et les perspectives de développement de nos entreprises », a souligné le directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, M. André Barnabé. Ce classement s’ajoute à d’autres études qui sont venues confirmer la richesse de l’activité économique de la région. Rappelons que l’an dernier, Saint-Hyacinthe s’était démarquée par sa capacité de créer de l’emploi en décrochant le premier rang canadien dans une étude réalisée par le groupe de recherche ontarien dédié à l’emploi, « l’Express employment professionnal ». En 2012, elle avait occupé le deuxième rang québécois pour son dynamisme entrepreneurial dans cette même étude de la FCEI.
-30-
Source : Donovan St-Hilaire Conseiller en communication et marketing Saint-Hyacinthe Technopole (450) 774-9000, poste 1244