Développement PME C-A présente le potentiel de la biomasse forestière comme source alternative d’énergie.


Saint-Georges, le 2 décembre 2010 – À l’occasion du Colloque chauffage à la biomasse,
Développement PME Chaudière-Appalaches a présenté, aujourd’hui, tout le potentiel de la biomasse
forestière comme source alternative d’énergie et de chauffage à plus d’une centaine de participants
réunis au centre de congrès le Georgesville à Saint-Georges.

 

Avec la précieuse participation de huit conférenciers et experts sur le chauffage à la biomasse, il a été
montré de façon évidente que le chauffage à base de biomasse forestière, soit sous forme de copeaux
ou de granules, représente la forme d’énergie renouvelable ayant le plus haut taux de rentabilité et
les impacts socio-économiques les plus directs. Parmi les thématiques abordées, ils ont, entre autres,
traité des principaux aspects, notamment : l’aspect écologique, la disponibilité et la sécurité des
approvisionnements (cliquer ici pour accéder aux résumés des conférences).

 

Développement PME C-A souhaite aider les entreprises de la région à diversifier leurs activités
industrielles dans des créneaux à valeur ajoutée et à revoir leurs façons de faire pour assurer leur
croissance et leur développement. C’est dans cette optique que l’organisation a choisi de présenter
un colloque sur le chauffage à la biomasse forestière.

 

Grâce à la tenue de cet événement, DPME C-A vise principalement à favoriser l’émergence de projets
majeurs pour structurer l’intégration de la biomasse filière dans notre cadre de développement
économique. « Effectivement, nous croyons possible la concrétisation de projets d’envergure qui
feraient rayonner notre région sur le plan national et même international puisque Chaudière-
Appalaches ressortirait comme un leader québécois en la matière », a confirme M. Gilbert, directeur
général de Développement PME Chaudière-Appalaches. Des témoignages de dirigeants ayant
implanté le chauffage à la biomasse au sein de leur organisation ou de leur entreprise sont venus
appuyer la vision de DPME-C-A, ce qui confirme la faisabilité de tels projets.

 

Pour le président de la Conférence régionale des élu(e)s (CRÉ) de la Chaudière-Appalaches, M.
Maurice Sénécal, il faut regarder l’opportunité de développer en Chaudière-Appalaches, une énergie
associée à la biomasse forestière au profit de l’industrie de la transformation du bois sans perdre de
vue le développement de la région. « Au-delà d’une approche qui vise l’intégration de la biomasse à
l’industrie de la transformation du bois, il s’agit de miser sur une vision régionale de développement
durable ».