26e Concours Énergia Le projet de biométhanisation de Saint-Hyacinthe récompensé par l’industrie de l’efficacité énergétique


Saint-Hyacinthe, le 11 mai 2016 – Hier, le projet de biométhanisation de la Ville de Saint-Hyacinthe a été honoré lors du Concours Énergia organisé par l’Association québécoise pour la maîtrise de l’énergie (AQME), dans la catégorie GESte durable présentée par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec.
« Ce nouveau prix confirme l’approche innovante de notre Ville en matière de développement durable. Nous avons développé notre projet entièrement à l’interne. Notre expertise unique fait de nous une référence en Amérique du Nord. Je suis fière des réalisations de l’équipe en matière de biométhanisation et je tiens à souligner la contribution toute spéciale de Pierre Mathieu, conseiller technique en traitement de l’eau, dans ce projet », déclare le maire Claude Corbeil.
En novembre 2014, Saint-Hyacinthe est devenue la première ville au Québec à produire du gaz naturel par biométhanisation de ses matières organiques et à utiliser ce gaz pour chauffer ses bâtiments et alimenter ses véhicules municipaux.
En misant sur ce projet, elle réalise des gains économiques et écologiques substantiels : • Économies de 1, 5 M$ par an en transport et en enfouissement des boues; • Économies à venir de 500 000 $ par an en chauffage, en carburant et en climatisation de ses bâtiments;  Réduction des émissions de gaz à effet de serre de 49 111 tonnes équivalent C02 par année, grâce à la diminution du transport par camion des boues
d’épuration, ce qui équivaut à 181 421 arbres plantés ou à une réduction 58 930 394 km parcourus en VUS (15,7 L diesel/100 km);  Production de 40 000 tonnes de terreau et de 3 000 tonnes de granules fertilisantes par année, utilisables en agriculture et pour l’entretien des parcs et espaces verts municipaux.
Performance énergétique En 2017, Saint-Hyacinthe produira environ 13 millions de mètres cubes de gaz naturel par année. Elle en utilisera 1,25 million pour ses besoins et revendra les surplus à Gaz Métro. Les installations de biométhanisation de Saint-Hyacinthe lui ont permis de diversifier ses sources d’énergie, en ajoutant le biométhane à l’électricité et aux carburants fossiles. Au terme du projet, elle valorisera à 100 % près de 48 000 tonnes de matières organiques par an et aura réduit son utilisation de carburants fossiles (essence et diesel) de 260 000 litres par an. Elle a en outre déjà diminué la quantité de boues d’épuration qu’elle enfouit chaque année de 14 000 à 7 400 tonnes et ses émissions de gaz à effet de serre de 3 910 tonnes équivalent C02 par année grâce à la diminution du transport des boues.
Le Concours Énergia permet de reconnaître l’excellence des réalisations québécoises et de célébrer le génie d’ici en matière d’efficacité énergétique dans des catégories touchant le bâtiment, les innovations technologiques, les procédés industriels ou manufacturiers, le transport, la gestion intégrée et l’économie de gaz à effet de serre.
– 30 –
Source : Direction des communications 450 778.8304

 

Vignette photo

De gauche à droite : MM Laval Tremblay, vice-président de l’Ordre des technologues professionnels du Québec, Pierre Mathieu, conseiller technique en traitement de l’eau et Louis Bilodeau, directeur général de la Ville. © ClairObscur/AQME