LA VILLE DE SAINT-HYACINTHE CONFIRME LA RATIFICATION DU CAUTIONNEMENT DE DEUX PROJETS DANS LA CITÉ


Saint-Hyacinthe, le vendredi 13 décembre 2013 – La Ville de Saint-Hyacinthe confirme la ratification de cautionnement pour deux projets de la Cité de la biotechnologie. Ces cautionnements en faveur de la Cité garantiront une partie du financement rattaché à la construction de deux nouveaux bâtiments industriels, le premier pour Natur+L XTD et le second pour l’entreprise Zénith Lab.
 
Dans le cas de Natur+L XTD, la Ville cautionne la Cité pour un montant de 2 millions de dollars afin de garantir un prêt de 2 500 000 $ pour le projet de construction d’un bâtiment industriel situé au 2905, avenue José-Maria-Rosell, à des fins de location industrielle. Cette entreprise, implantée dans la région depuis 2011, mais dont le siège social se trouve à Boucherville, se déploiera dans la Cité.
 
Quant à Zénith Lab, la Ville a accepté de cautionner un autre projet de la Cité pour un montant de 4 millions de dollars afin de construire une nouvelle usine pharmaceutique au 2990, avenue José-Maria-Rosell, toujours à des fins de location industrielle. Cette seconde entreprise, qui était implantée à La Pocatière, sera relocalisera à Saint-Hyacinthe.
 
Comme la Ville attendait les autorisations du Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT) quant à ces cautionnements, nous ne pouvions communiquer cette information avant. Nous rappelons que la Ville est tenue d’observer la Loi sur les immeubles industriels municipaux (L.R.Q. c. I-0.1) et de présenter ses demandes de cautionnement au MAMROT. Celui-ci analyse chacune des demandes. Même si les règles comptables entourant l’acceptation ou le refus des cautionnements demandés par les villes ne sont pas publiées, il n’en demeure pas moins que chaque ville pourrait être limitée quant au total des cautionnements qu’elle peut engager.
 
La Ville de Saint-Hyacinthe cautionne des projets de la Cité depuis 2007. À ce jour, la Ville a cautionné pour un montant d’environ 25 millions $ (certains cautionnements ont commencé à être remboursés, variant ainsi le montant exact pouvant être livré). Ainsi, depuis que des projets ont été cautionnés, puis concrétisés, ceux-ci ont généré des revenus de taxes de l’ordre de 153 168 $ en 2012. En 2014, la Ville prévoit des revenus de taxes de 497 391 $.
 
Enfin, la Ville de Saint-Hyacinthe s’est dotée d’une réserve financière qui atteindra un million et demi d’ici 2014 afin de couvrir d’éventuelles pertes advenant que certains locataires soient en défaut de paiement ou ferment leurs portes. Voilà donc deux bonnes nouvelles qui permettent de conclure l’année 2013 de belle façon.
 
 
– 30 –
 
 
Source: Division Communications et Relations publiques
450 778-8304