Le précurseur oublié


Le Québec d’avant la Révolution tranquille n’était pas une société monolithique composée exclusivement de francophones et de catholiques. C’est sur ce préambule que Frank M. Guttman échafaude le portrait de Télésphore Damien-Bouchard, politicien libéral et anticlérical qui mise sur l’éducation, la santé et le soutien à l’industrie dès ses premiers pas en politique, jusqu’à l’apogée de sa carrière comme ministre d’Adélard Godbout, président d’Hydro-Québec et sénateur à Ottawa.  
Préfacé par Jean Chrétien, ce livre révèle les progrès étonnants induits par un homme intègre et convaincu en un temps qui a également connu son lot de corruption et de trafics d’influence. Néanmoins, ce politicien visionnaire n’a jamais cessé de croire que l’émancipation de la société passait par l’amélioration de la condition de la classe moyenne québécoise.  
Un essai éclairant qui réconcilie le Québec d’hier avec la société multiculturelle et laïque qu’il est devenu.  
Nous sommes restés (…) durant trop longtemps privés de l’inspiration de ce combattant qui a pourtant, lui, éloquemment montré à ses compatriotes ce que veut vraiment dire « être libre » et « se tenir debout ».   Jean Chrétien  
–  30 –  
Renseignements : Marianne Villeneuve, attachée de presse T  514 523-1523, poste 269, marianne.villeneuve@editionshurtubise.com