Des projets qui bougent à la MRC!


 

 

Sorel-Tracy, le 18 février 2013 – Au lendemain de la séance du 13 février 2013 du Conseil de la MRC de Pierre-De Saurel, une évidence s’impose concernant les projets en branle : ça bouge!

 

Ainsi, dans le dossier du projet de parc éolien, les membres du Conseil de la MRC ont adopté le règlement 227-13, un règlement important fixant la participation des municipalités de la MRC de Pierre-De Saurel au projet de parc éolien communautaire ainsi que les conditions relatives à l’exercice du droit de retrait des délibérations portant sur ce projet ou à la cessation de ce droit.

 

Ce règlement établit entre autres, le niveau de participation de chaque municipalité local dans le projet de parc éolien communautaire, et les conditions administratives et financières relatives à l’exercice du droit de retrait d’une municipalité locale en lien avec l’exercice de la compétence de la MRC prévu à l’article 111 de la Loi sur les compétences municipales permettant l’exploitation d’une entreprise qui produit de l’électricité au moyen d’un parc éolien.

 

Rappelons que la participation de la MRC dans le parc éolien communautaire est de 30 %, impliquant une mise de fonds de 17.725 M$ pour constituer l’équité nécessaire à la construction et à l’exploitation du parc. Le niveau de participation de chaque municipalité participante dans le projet est établi proportionnellement à sa richesse foncière uniformisée sur celle de l’ensemble des municipalités participantes. Ce niveau de participation sera révisé toutes les années.

 

À titre indicatif, le niveau de participation de chaque municipalité, pour l’année 2013, correspond à ce qui suit : Massueville 0.73 %, Saint-Aimé 2.16 %, Saint-David 2.96 %, Sainte-Anne-de-Sorel 5.22 %, Sainte-Victoire-de-Sorel 4.99 %, Saint-Gérard-Majella 0.92 %, Saint-Joseph-de-Sorel 4.33 %, Saint-Ours 5.42 %, Saint-Robert 4.01 %, Saint-Roch-de-Richelieu 4.63 %, Sorel-Tracy 61.45 % et finalement Yamaska 3.20 %. Le règlement entrera en vigueur sous peu conformément à la Loi, et est disponible sur le site web de la MRC.

 

Un autre projet en développement est celui de l’Écocentre, en effet, les démarches pour sa construction évoluent. Les membres du Conseil ont autorisé la réalisation des documents requis pour lancer dès que possible un appel d’offres pour des services professionnels. Les membres souhaitent pouvoir implanter l’Écocentre de manière à ce qu’il soit facilement accessible et à proximité des principales artères régionales.

 

Le dernier projet évoqué à la séance du Conseil est celui sur le prolongement de la piste cyclable. Un plan d’action a été déposé afin que des démarches soient entreprises auprès du ministère des Transports pour la réalisation des travaux de construction du pont de la Rivière Saint-Louis. De plus, le Conseil a donné l’autorisation d’octroyer un mandat de gré à gré au Groupe-conseil Génipur, pour entamer une étude d’avant-projet concernant la traverse de la route 132 (au moyen d’un tunnel). Les conclusions de cette étude guideront ensuite l’élaboration des documents d’appel d’offres pour la réalisation des travaux de prolongement de la piste cyclable. Une résolution a également été adoptée pour aviser le Ministère des Transports du Québec de la nature du projet et pour lui adresser une demande d’aide financière.

 

Finalement, un dossier qui fait beaucoup jaser chez les agriculteurs de Sainte-Anne-de-Sorel, et que la MRC identifie depuis les débuts comme étant complexe est celui de la réalisation de travaux d’entretien de cours d’eau dans la baie Lavallière. Le préfet a révélé avoir assisté à une rencontre sur les aspects techniques du dossier, réunissant les ministères impliqués et le personnel concernés de la MRC. Comme il s’agit d’un environnement particulièrement précieux pour notre région, et compte tenu de toute la diversité de faune et de flore s’y trouvant, plusieurs études devront être entreprises par des experts chevronnés en environnement avant d’entreprendre des travaux. La bonne nouvelle est que la MRC aura accès à des études existantes sur la baie Lavallière du ministère des Ressources naturelles et de la Faune, et de la Société d’aménagement de la baie Lavallière. Il y aura donc une certaine économie de temps et d’argent dans ce dossier, même si d’autres études et vérifications doivent cependant être faites.

 

La MRC est consciente de l’importance de régler le problème pour les agriculteurs dans les plus brefs délais, par contre, en tant qu’organisme public, elle a aussi à coeur la protection de l’environnement.

 

Un nouvel employé et des nominations

Sur un autre sujet, la MRC de Pierre-De Saurel a procédé à l’embauche d’un nouvel inspecteur chargé de l’émission des permis et certificats pour les municipalités de Saint-Aimé, Saint-Ours et Saint-Robert, il s’agit de M. Stanislav Korolev. Cette embauche était nécessaire suite au départ de Steve Chartrand en novembre dernier.

 

Au niveau des nominations, deux conseillers régionaux ont été nommés sur le comité de travail sur le transport collectif, il s’agit de MM. Réjean Dauplaise et Sylvain Dupuis. Les représentants à la SADC ont été reportés dans leur fonction, il s’agit de MM. Gilles Salvas, Raymond Arel et Olivar Gravel. Au niveau du comité régional de la ruralité, des élections ont eu lieu pour déterminer deux représentants en remplacement de M. Robert Tremblay et Mme Solange Cournoyer, les nouveaux élus sont M. Sylvain Dupuis et Mme Maria Libert. Finalement, le comité de sécurité incendie et civile a élu un nouveau président en la personne de M. Denis Marion.

 

Une séance chargée qui s’est terminée tôt puisqu’aucune question n’a été posée par le public.

 

-30-

 

Source :

Josée-Ann Bergeron

Coordonnatrice aux communications

MRC de Pierre-De Saurel

450 743-2703 poste 227

jabergeron@pierredesaurel.com