Lancement de la campagne de financement de 5 millions $ pour la Maison René-Verrier… Avez-vous le don de faire sourire?


Drummondville, le 30 janvier 2013 C’est à la Maison des arts Desjardins Drummondville que se tenait ce matin le lancement officiel de la campagne majeure de financement pour la Maison René-Verrier, spécialisée en soins palliatifs.

 

La moitié déjà amassée

En effet, plus de 150 personnes étaient présentes afin d’assister au dévoilement de tous les détails entourant cette campagne de 5 millions de dollars qui aura lieu au cours de la prochaine année. Déjà, des engagements d’entreprises majeures ont été confirmés assurant des contributions totalisant un peu plus de 2.5 millions de dollars jusqu’ici. En effet, Soprema et Alpha Assurances avaient confirmé depuis longtemps leur don totalisant 700 000 $. À ce montant se sont ajoutés notamment les dons de Canimex (500 000 $), de la Caisse Desjardins de Drummondville (300 000 $), de la Fondation de la famille Lemaire (100 000 $), de l’ensemble de la famille élargie de feu René Verrier (250 000 $), des associés de la firme Deloitte à Drummondville (55 000 $) ainsi que les contributions en biens et services de la firme Bilodeau, Baril Architectes (80 000 $) et Vaillancourt portes et fenêtres (100 000 $). D’autres contributions importantes de donateurs anonymes complètent la somme amassée pour plus de 50% de l’objectif.

 

Le comité de financement, composé d’une douzaine de gens d’affaires très impliqués à Drummondville, avec en tête Geneviève Verrier et Richard Voyer, se donne l’année 2013 pour trouver les 2.5 millions complémentaires afin de boucler l’ambitieux objectif qui permettra la construction et l’aménagement de la Maison René-Verrier.

 

 

La Maison René-Verrier en bordure de la Rivière St-François

La Maison René-Verrier, dont la construction est prévue en 2015, offrira des soins palliatifs gratuits pour l’ensemble de la population de la MRC Drummond, sans égard au type de maladie. En étroite collaboration avec le CSSS Drummond, l’ensemble de la population vivant la perte d’un être cher aura dorénavant un lieu exclusivement dédié à cet effet. Libérant ultimement ainsi des lits à l’Hôpital Ste-Croix, la Maison René-Verrier sera également équipée de studios et de chambres familiales pouvant recevoir des familles de quatre personnes, en visite auprès du patient. Également équipée d’aires communes, salon, salle à manger, terrasses et sentiers dans la nature longeant la rivière, la Maison René-Verrier promet d’être un havre de paix, un véritable petit paradis avant de monter au ciel.

 

La direction de la Fondation René-Verrier était d’ailleurs très fière de dévoiler des plans et des images 3D de ce que sera cette maison de soins palliatifs. Grâce à une entente spéciale avec l’homme d’affaires bien connu Roger Dubois, la maison sera construite à partir d’une résidence de luxe déjà existante, située en bordure de la Rivière St-François, au coin du Boulevard Allard plus précisément. Ainsi, la maison sise au 2200 Boulevard Allard sera entièrement réaménagée et un agrandissement majeur viendra compléter un bâtiment de plus de 16 000 pieds carrés au sol, sur le terrain qui bénéficie d’une vue imprenable sur la rivière. La firme Bilodeau, Baril Architectes signe les plans de la maison alors que la jeune agence Synaptik Média a permis d’imager le tout avec une visite en 360 degrés des lieux. Pour visualiser ces images, rendez-vous directement sur le www.fondationreneverrier.comafin de voir la vidéo 3D de la Maison René-Verrier.

 

La construction et l’aménagement des lieux, incluant l’aménagement extérieur et l’installation de tous les équipements spécialisés pour les soins palliatifs chiffrent le coût total à 4.2 millions de dollars. L’excédent amassé lors de la campagne actuelle servira notamment à aménager des salles de cours au sous-sol de la maison puisque l’établissement deviendra également un lieu de stage pour les étudiants en soins infirmiers du Cégep de Drummondville.

 

 

Pour un dernier sourire

C’est le drummondvillois bien connu, l’une des personnalités publiques chouchous des québécois, Louis Morissette, qui signe la campagne de marketing entourant la campagne de financement. Ainsi, ce dernier demandera : « Avez-vous le don de faire sourire? » faisant allusion au fait que la Maison René-Verrier assurera à tous au moins un dernier sourire pour toutes les familles de chez nous vivant cette triste situation de fin de vie. Une campagne publicitaire, rendue possible grâce à des ententes spéciales avec Transcontinental et Astral Média, permettra à Louis Morissette de toucher directement le public qui pourra faire des dons directement sur le site web de la Fondation au www.fondationreneverrier.com. De plus, une campagne de télémarketing s’opérera également dans les prochaines semaines auprès de différents secteurs de la région afin de solliciter un maximum de gens directement.

 

 

Les activités annuelles de la Fondation assureront en partie le coût d’opération

De leur côté, les activités annuelles de la Fondation René-Verrier, où l’ensemble de la population est toujours convié, continuent de se tailler une place importante dans l’agenda des drummondvillois. Qu’on pense au prochain Déjeuner-câlins gratuits qui prendra place le 14 février prochain, à la Divine Soirée Blanche, à l’Annuel de golf Soprema, à la Randonnée pédestre de la Famille Labonté-Boisvert ou encore à la campagne de poinsettias qui vient à peine de se terminer, l’équipe de la Fondation ne cesse de grandir et d’innover afin de se démarquer pour assurer la pérennité de l’organisme.  C’est d’ailleurs grâce à ces activités que la Fondation pourra, d’année en année, assurer le financement de la Maison René-Verrier. En effet, sur un budget moyen de 750 000 $ annuellement en coûts d’opérations, la Maison René-Verrier aura trois sources de revenus importantes. L’Agence de santé et de services sociaux (Ministère de la Santé) financera environ 48% du coût annuel. Le solde viendra de la Fondation René-Verrier et de revenus autonomes tels que les dons in memoriam et les revenus de cafétéria. Toujours selon des comparatifs, on estime qu’environ 10 000 visites par année seront faites à la Maison René-Verrier.

 

 

Échéancier de trois ans

Si 2013 sera consacrée à la campagne de financement, il n’en reste pas moins que cette maison demandera également une importante campagne pour le recrutement bénévole. En effet, selon des comparatifs avec d’autres maisons de même ampleur au Québec, on estime qu’une centaine de bénévoles seront nécessaires pour opérer cette maison à toutes les semaines.

 

Ainsi, dès 2014, des efforts seront mis afin de recruter ces bénévoles, mais aussi pour les former, les outiller et les jumeler en équipe afin que tous soient prêts à l’ouverture de la maison. Plusieurs types de travail bénévole seront disponibles : de l’accompagnement aux patients à l’assistance en cuisine, à la buanderie, à l’entretien extérieur en passant par la réception et l’accueil des familles, pratiquement tous les aspects de la maison devront trouver des cœurs charitables pour mener à bien l’exercice quotidien de cette demeure particulière. Le tout, dans une ambiance familiale où le calme, la quiétude et les sourires seront rois.

 

Finalement, c’est au début 2015 que les travaux débuteront au 2200 Boulevard Allard. L’intérieur de la résidence actuelle sera réaménagé et les travaux d’agrandissement s’enclencheront au printemps. Le calendrier prévoit l’ouverture officielle de la Maison René-Verrier pour le 25 septembre, date d’anniversaire de feu René Verrier, qui aurait eu 76 ans à cette date.

 

Pour de plus amples informations concernant la Maison René-Verrier, les services et les prochaines activités de la Fondation René-Verrier, rendez-vous au www.fondationreneverrier.comou composez le 819.477.3044

 

-30-

 

Source :

Marie-Julie Tschiember, directrice générale

mjtdg@fondationreneverrier.com