PAS MOINS DE 260 PROJETS PRÉVUS À LA PROGRAMMATION TRIENNALE D’IMMOBILISATIONS 2013‐2014‐2015


SaintHyacinthe, le 4 décembre 2012 – C’est lors d’une séance publique tenue

hier soir que le Conseil municipal de la Ville de SaintHyacinthe a procédé à

l’adoption de sa programmation triennale d’immobilisations pour les années

2013, 2014 et 2015. Regroupant pas moins de 260 projets de toutes sortes, le

nouveau plan d’investissements propose la réalisation de 170 projets pour le seul

exercice financier 2013, lequel totalise 32 540 000 $.

 

On notera que le niveau d’investissements pour 2013 s’avèrera moindre qu’au

cours des trois dernières années, mais il faut se rappeler que certains projets

spécifiques sont venus, par le passé, gonfler le niveau d’investissements, qu’on

pense au projet de biométhanisation phase 2, qui est maintenant sur les rails,

ou l’inscription du centre récréoaquatique qui est déjà complété et qui fait le

bonheur des Maskoutaines et des Maskoutains.

 

Au plan du financement de ces projets, précisons que la présente programmation

triennale d’investissements s’appuie sur cinq (5) sources de financement

distinctes, dont la première considère des crédits provenant du budget 2013, que

ce soit par le biais du fonds d’administration, du fonds de roulement ou de la

tarification de l’eau potable et des eaux usées, pour un total de 16 294 283 $. Des

subventions sont également attendues pour un montant global de 4 176 650 $,

dont la plus importante proviendra du transfert d’une partie des revenus de la

taxe d’accise sur l’essence qui est destinée à la réfection des infrastructures pour

un montant de 2 750 000 $.

 

Nous avons aussi considéré recourir à des emprunts à court terme pour

2 456 305 $, dont la moitié est réservée pour l’acquisition de terrains devant la

perspective d’une requalification de certains espaces se trouvant à l’intérieur du

périmètre urbain ou en périphérie. Nous aurons recours également à un report

de financement antérieur pour 4 469 912 $, compte tenu que certains projets qui

bénéficiaient déjà d’un financement bien défini ont dû être reportés et devraient

être réalisés en 2013. En procédant ainsi, on évite d’imposer aux contribuables

des projets pour lesquels ils ont déjà contribué. Finalement, certains projets

d’infrastructures commanderont une contribution des riverains pour 5 142 850 $.

 

Par ailleurs précisons, qu’à l’instar des années précédentes, la programmation

triennale d’immobilisations 201320142015 a pris en compte deux grandes

catégories de projets, à savoir ceux liés à la gestion des infrastructures d’aqueduc

et d’égout sanitaire, ce qui inclut les projets liés aux usines de filtration et

d’épuration. Quant à la seconde catégorie, liée la gestion municipale, on y

retrouve tous les autres projets qui ne sont pas associés spécifiquement à la

gestion des infrastructures.

 

Parmi les principaux projets, que l’on retrouve dans la première catégorie, ils se

résument à ce qui suit :

 

Prolongement de l’égout sanitaire sur le boul. Laframboise, le Petit Rang et le Rang des Petits

 Étangs (phases 1 et 2) : 3 961 500 $;

Nouveau poste de pompage Castelneau : 1 273 000 $;

Prolongement de l’avenue Bérard pour les fins de développement industriel : 1 429 000 $;

Réfection des services municipaux sur l’avenue SaintMichel, entre les rues SaintPierre Ouest et SaintCharles : 870 600 $;

Réhabilitation de conduites d’aqueduc : 800 000 $;

Travaux correctifs de stabilisation du déversoir principal du barrage Penman’s

 phase 2 : 788 795 $;

Traitement collectif des eaux usées de la rue Scott : 613 000 $;

Traitement collectif des eaux usées de la rue Tarte : 569 000 $;

Ouverture de la rue SainteMadeleine : 408 646 $.

 

Quant aux principaux projets liés à la gestion municipale, on en retient quelquesuns,

à savoir :

 

Réfection de pavages, trottoirs et bordures : 3 200 000 $;

Construction du nouveau centre communautaire Douville : 2 390 000 $;

Acquisition de terrains : 1 780 541 $;

Relocalisation de la Maison des Jeunes et du parc de planches à roulettes : 1 700 000 $;

Construction d’un ascenseur et d’une cloison acoustique pour l’Espace Rona au Centre des arts Juliette

 Lassonde : 1 400 000 $;

Aménagements cyclables : 700 000 $;

Consolidation de la Médiathèque – Agrandissement de la bibliothèque de Sainte Rosalie : 692 500 $;

Nouveau bâtiment de service à la piscine La Providence : 350 000 $;

Plans et devis pour la traverse des voies ferrées du CN dansl’axe du boul. Casavant Ouest : 300 000 $.

 

On aura compris, à l’examen de ce qui précède, qu’il s’agit d’une programmation

fort importante qui contribuera certes à améliorer le cadre de vie des

Maskoutaines et Maskoutains. Cette programmation démontre également que

l’administration municipale jouit d’un contexte financier exceptionnel qui lui

permet d’envisager un tel plan d’investissements.

 

Chose certaine, les douze prochains mois seront très actifs et, à cet effet, le

Conseil municipal, qui arrive au terme de son mandat, se montre déterminé à

poursuivre ses efforts pour faire en sorte que la population de SaintHyacinthe

puisse profiter d’infrastructures en meilleur état et de nouveaux plateaux

d’activités qui répondent aux besoins d’aujourd’hui, tout en assurant l’entretien

de ceux existants. Or, c’est précisément ce à quoi répond la programmation

triennale d’immobilisations 201320142015.

 

30

 

Source : Direction générale

450 7788303