SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE SUR LE TERRITOIRE DE LA MRC DES MASKOUTAINS


Saint-Hyacinthe, le 24 avril 2012 – La MRC des Maskoutains est fière de présenter son schéma de couverture de risques en matière de sécurité incendie, adopté le 14 décembre 2011, et entré en vigueur le 15 février dernier. Ayant à coeur de protéger le plus efficacement possible leurs citoyens, les municipalités de la MRC ont accueilli favorablement ce nouveau plan de planification de la sécurité incendie. C’est un bel accomplissement pour tous, après 10 ans de travail. Un grand territoire, comme celui desservi par la MRC des Maskoutains, avait besoin d’un outil de gestion et de prise de décision commun.
Conforme aux Orientations du ministre de la Sécurité publique en matière de sécu-rité incendie, le schéma de couverture de risques met l’accent sur le déploiement intermunicipal des ressources humaines et matérielles à l’échelle régionale. Ainsi, la Ville de Saint-Hyacinthe mettra à la disposition des autres municipalités membres de la MRC les ressources de la division Prévention de son service de Sécurité incendie. Ses interventions seront principalement liées à la recherche des causes d’incendie et à la prévention des risques moyens (autres que résiden-tiels), élevés et très élevés.
L’amélioration de la couverture du territoire passe par une connaissance accrue des caractéristiques du milieu et des risques possibles. C’est pourquoi un portrait complet des ressources et des mesures municipales en sécurité incendie sera dressé (équipement, délai d’intervention, formation, réglementation…), et une analyse précise, ainsi qu’un inventaire des risques d’incendie présents sur le territoire, seront menés. Des programmes de prévention uniformisés seront déployés sur tout le territoire, puisqu’il a été largement démontré que l’éducation de la population joue un grand rôle pour éviter, ou du moins, diminuer les risques d’incendies. Enfin, une planification efficace des interventions sera mise en application afin de gérer le plus adéquatement possible les délais d’intervention, le personnel, l’équipement et l’alimentation en eau.
Ce schéma de couverture de risques va donc permettre d’accroître la sécurité de la population maskoutaine. En augmentant la prévention, les probabilités d’incendie seront réduites, et le plan d’intervention amélioré en réduira les conséquences, soit les atteintes aux vies humaines et les pertes matérielles.
– 30 –
Source : Cécile Graillet, Communications et Relations publiques, Ville de Saint-Hyacinthe, 450 778-8388
©Patrick Roger