M. Fernand Roger sera la 23e personne intronisée au Temple de la renommée des affaires de la CCID.


Drummondville, le mardi 6 décembre 2011  –   Personnalité respectée du monde des affaires ayant reçu de nombreuses reconnaissances et profondément engagée dans le développement de sa communauté, entrepreneur visionnaire qui a su donner naissance à quelques entreprises reconnues comme fer de lance dans leur domaine respectif, voilà quelques uns des traits caractéristiques de Monsieur Fernand Roger qui sera intronisé, à titre de Bâtisseur, au Temple de la renommée des affaires de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond.  C’est le lundi 30 janvier prochain, lors du traditionnel coquetel des Bâtisseurs, que le Temple de la renommée des affaires accueillera ainsi son 23e bâtisseur.

 

Fernand Rogerl’entrepreneur et l’homme d’affaires averti

C’est après avoir étudié à l’école Saint-Frédéric de Drummondville et à l’école Paul-Rousseau, en ajustage mécanique que Fernand Rogerdécide d’aller suivre une formation technique en dessin d’outillage, à l’Institut de technologie de Montréal au début des années 1967. Il obtiendra, par la suite, un certificat en administration à l’Université du Québec à Trois Rivières.

 

Quelques années plus tard, plus précisément en juin 1973, il fonde avec deux associés, MM. Fernand Dumas et Yvon Forest, Dessins Drummond inc.,  qui a donné naissance en 1976 au premier magazine d’architecture au Québec, « Plans de maisons du Québec ». Bien que l’entreprise Dessins Drummond faisait tranquillement son bout de chemin et connaissait une croissance régulière, ce magazine a rapidement propulsé l’entreprise au sommet de sa popularité qui a largement dépassé au fil des années, le seul territoire du Québec.

 

Des magazines sont aussi publiés en Pologne, en France, en Espagne et aux États-Unis. Chez nos voisins du sud, le magasine a été distribués dans des milliers de points de vente, sous l’appellation International Home Plans

 

De 1986 à 1995, en l’espace de 9 ans, quelque 10 succursales de Dessins Drummond ont été ouvertes dans plusieurs villes au Québec. L’entreprise qui a toujours son siège social au 2950, boulevard Lemire à Drummondville est la propriété, depuis décembre 2002, de Mme Marie-France Roger, fille de Fernand, et de son gendre M. Yves Carignan. Ils possèdent aujourd’hui 20 bureaux sur tout le territoire du Québec, et ce, malgré le fait que de plus en plus de transactions s’effectuent via le site Internet de l’entreprise www.dessinsdrummond.com.

 

Au delà des succès retentissants de l’entreprise Dessins Drummond et du magazine Plans de maisons du Québec, Fernand Roger a su imposer son savoir-faire par le biais de la mise sur pied, en août 1976, de l’entreprise Technojob spécialisée dans le placement de main-d’œuvre technique et d’ingénieurs. Toujours très active, cette entreprise est fort connue des gens du domaine de l’emploi et dans le milieu manufacturier qui souvent procède à la location de main-d'œuvre spécialisée.

 

Au cours de sa carrière et même encore aujourd’hui, Monsieur Roger prononce de nombreuses conférences sur l’architecture résidentielle au Québec en plus d’accepter la présidence d’honneur de différents organismes de la région, pour leur venir en aide.

 

Fernand Rogerle bénévole engagé dans sa collectivité

Parties intégrantes de sa vie citoyenne, l’engagement social et le bénévolat font aussi partie du quotidien de la carrière professionnelle de Fernand Roger.  De 1970 à 1972, il fut administrateur de l’Ordre des technologues du Québec dans la MRC de Drummond en plus d’avoir siégé au niveau national de cet organisme voué au développement professionnel des technologues du Québec. En 1990, il fonda l’Association des technologues Conseil en bâtiment du Québec, organisme regroupant 93 bureaux au Québec. À titre de fondateur de cette association provinciale, Fernand Rogerfut responsable de la révision de la loi couvrant les règles d’architectures au Québec.

 

De 1988 à aujourd’hui, notre Bâtisseur s’est donné à fond de train dans la mise à niveau et la revalorisation du Moulin à laine d’Ulverton. Il a été administrateur et président de la Corporation du Moulin d'Ulverton de 1988 à 1993, alors qu’il siège toujours, en compagnie d’anciens présidents, au Conseil des gouverneurs de ce site historique. Ce Conseil des gouverneurs agit comme un sénat et il a la responsabilité de veiller à ce que le Moulin à laine poursuivre sa mission intégrale.

 

De mai 2006 à aujourd'hui, Fernand Rogeragit on ne peut plus activement comme administrateur et président de la Société d’histoire de Drummond, organisme qui a acquis, au cours des dernières années, une notoriété incontestable et qui fait preuve d’un professionnalisme exemplaire. Devenue après de nombreuses démarches, un centre d’archives agréé par Bibliothèque et archives nationales du Québec, la Société d’histoire de Drummond est de plus en plus présente dans la communauté en plus de réaliser une foule de projets à saveur historique, preuve de son dynamisme et de sa présence bien sentie dans la communauté qu’elle dessert au quotidien.

 

Au cours de sa carrière, le Bâtisseur 2012 aura reçu de nombreux prix et hommages. En 1988, il est nommé Technologue de l’année au Québec par l’Ordre du Québec. L’année suivante, en 1989, il recevait le « National achievement award » premier prix canadien remis parmi les 71 000 membres technologues des provinces canadiennes. Au cours de cette même année, la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond lui a décerné le prix « Personnalité du mois » en plus de recevoir pour Dessins Drummond, le titre « Entreprise de services de l’année ».

 

En 1990, il est intronisé au Temple de la renommée de « l’Institut international des sciences et de la technologie » de Pittsburgh. Il est le premier Canadien à recevoir cet honneur. Au plan national, il a été la 56e personne au monde à être intronisée dans ce prestigieux « Hall of Fame » américain. En 2003, il a reçu le Grand prix du mérite du Conseil professionnel du Québec en reconnaissance de sa contribution exemplaire au développement de sa profession.

 

En 2011, la Caisse Desjardins de Drummondville lui remettait le prix de Grand Bénévole de l’année  pour son implication dans le milieu social drummondvillois et pour cette même période, la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec lui décernait le prix Lionel-Groulx pour sa contribution exceptionnelle comme bénévole, entre autres à la Société d’Histoire de Drummond.

 

Le coquetel d’intronisation au Temple de la renommée des affaires de la CCID

La prestigieuse cérémonie d’intronisation se déroulera à l’Hôtel & Suites Le Dauphin de Drummondville qui abrite le Temple de la renommée des affaires, initié par la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond en 1996..

 

Les 22 tableaux du Temple de la renommée des affaires de la CCID sont suspendus au rez-de-chaussée de l’établissement hôtelier, dans un des corridors adjacents au hall d’entrée. Ces tableaux, accessibles en tout temps aux clients de l’hôtel, bénéficient d’un éclairage directionnel permettant une mise en valeur des textes informatifs reliés à chacun des membres de ce prestigieux groupe de gens d’affaires locaux. Cet aménagement offert gratuitement par l’Hôtel & Suites Le Dauphin,  permet de mettre en évidence des gens d’affaires qui ont participé par leur esprit entrepreneuriat et leur engagement social, à rendre encore plus important, le positionnement de la Ville de Drummondville dans le domaine de l’entrepreneuriat au Québec.

 

La Chambre de commerce et d’industrie de Drummond remercie chaleureusement les partenaires qui rendent possible la présentation de ce premier coquetel de l’année 2012, soit : la Caisse Desjardinsde Drummondville représentée par M. Jacques Mathieu, directeur du service communications / marketing, l’Hôtel & Suites Le Dauphin représenté par Madame Caroline Milot et Cogéco, Solutions affaires, représenté par Reno Longpré.

 

Lors de ce traditionnel coquetel, l’un des plus populaires de la Chambre, notre personnalité honorée prendra la parole et racontera les faits saillants de sa brillante carrière comme entrepreneur certifié « pur drummondvillois ».

 

Mentionnons que la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond a instauré le coquetel des Bâtisseurs, simultanément à la création du Temple de la renommée des affaires. Cette importante activité a été mise sur pied afin de rendre hommage à des femmes et des hommes qui ont apporté une contribution remarquable au développement économique de la région. À ce jour, vingt-deux personnalités ont été intronisées au Temple de la renommée des affaires. Monsieur Roger sera la vingt-troisième personnalité à recevoir ce titre honorifique de Bâtisseur, relié à cette intronisation.

 

Prix Jean-Claude-Milot

Le coquetel des Bâtisseurs sera aussi l’occasion, de dévoiler le récipiendaire du « Prix Jean-Claude-Milot » 2012. Ce prix est remis annuellement par la direction del’Hôtel & Suites Le Dauphin, en collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond, à une personne, un organisme, dont l’action a apporté des retombées significatives pour le tourisme dans la région au cours de l’année précédente.

 

Les membres de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond et la population sont invités à participer en grand nombre à cette prestigieuse cérémonie d’intronisation ainsi qu’à la soirée du lundi 30 janvier prochain.

 

Les billets pour le cocktail des Bâtisseurs sont actuellement en vente au coût de 35 $ pour les membres et 45 $ pour les non-membres. À ces prix s’ajoutent les taxes applicables. L’inscription s’effectue directement en ligne en se dirigeant sur le  site Internet www.ccid.qc.ca.

 

Pour des informations complémentaires, on peut communiquer avec l’équipe de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond au numéro 819-477-7822.

 

–30–

 

 

Photo :           Monsieur Fernand Roger

 

 

Source :          Alain Coté,directeur général

819-477-7822

acote@ccid.qc.ca