Article du mois Fév , 2016

Excellence académique LE PRIX DE LA TECHNOPOLE REMIS À DEUX ÉTUDIANTS DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE VÉTÉRINAIRE

Prix 2016 - FMVSaint-Hyacinthe, le 11 février 2016 – Dans le cadre de la Cérémonie annuelle des bourses aux étudiants de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal, Saint-Hyacinthe Technopole a décerné son Prix de la Technopole à deux étudiants des cycles supérieurs.
Pour 2016, c’est madame Corinne Lafrance-Girard qui a été choisie lauréate parmi les étudiants inscrits au deuxième cycle. Réalisée sous la direction du Dr Sylvain Quessy, chercheur à la Chaire de recherche en salubrité des viandes (CRSV), sa maîtrise consiste à caractériser le toxoplasme, micro-organisme pathogène, dans but de mieux cerner le risque de contamination de l’homme par les produits de viande.
Au niveau des études de troisième cycle, le prix a, quant à lui, été remis à monsieur Philippe Lebel. Son doctorat porte sur le contrôle des salmonelles à la ferme par l’alimentation des porcs, pour réduire le risque de contamination à l’abattoir et par conséquent, dans toute la chaine de production. Il a été réalisé sous la direction du Dr Philippe Fravalo, aussi chercheur à la CRSV.
Ces deux étudiants ont ainsi vu reconnaître l’excellence de leur dossier académique de même que leurs travaux de recherche dans le domaine des biotechnologies. En plus du prix, ils se sont vu attribuer une bourse de 1 500 $ chacun. Ces récompenses ont été remises par le directeur du développement industriel de SaintHyacinthe Technopole, M. Gordon Harling.
Le Prix de la Technopole a été attribué par Saint-Hyacinthe Technopole pour la première fois en 2001. Dans la région, il est vite devenu l’une des récompenses les plus prestigieuses visant à souligner l’apport des étudiants, mais aussi des entreprises, organisations et personnalités au développement de l’industrie et de la science liés à l’agroalimentaire.
En plus du volet académique qui récompense annuellement des étudiants de la Faculté de médecine vétérinaire, du Cégep de Saint-Hyacinthe et le l’ITA de SaintHyacinthe, ce prix comporte un volet Entreprise et institution qui récompense, tout les deux ans, une entreprise, une organisation, une institution, une personnalité ou un regroupement qui a contribué de façon significative au rayonnement et au développement de la Technopole et/ou à l’avancement de l’industrie agroalimentaire.
-30-
Source : Donovan St-Hilaire Conseiller en communications et marketing (450) 774-9000, poste 1244 sthilaired@st-hyacinthetechnopole.com

 

Crédit photo : Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal.

Biométhanisation Saint-Hyacinthe reçoit le Prix des collectivités durables 2016 de la Fédération canadienne des municipalités

Biométhanisation_Prix FCM_2016-02-10Saint-Hyacinthe, le 11 février 2016 – Hier, la Ville de Saint-Hyacinthe a reçu le Prix des collectivités durables de la Fédération canadienne des municipalités, dans la catégorie matières résiduelles pour son projet de biométhanisation. Cette récompense met en relief les meilleures pratiques environnementales municipales à l’échelle nationale. La cérémonie officielle de remise de prix s’est déroulée à Ottawa, dans le cadre de la Conférence sur les collectivités durables.
Les Prix des collectivités durables visent « à accroître la reconnaissance nationale et locale des projets de développement durable qui adoptent une approche intégrée pour produire des avantages environnementaux, économiques et sociaux ».
Selon la Fédération canadienne des municipalités, le projet de la Ville de Saint-Hyacinthe se démarque, car « elle a effectué tout le travail de recherche et développement pour sa nouvelle installation de biogaz sans faire appel à des consultants externes. Ce projet, le premier du genre au Québec, constitue une solution au problème de gestion de grandes quantités de déchets en plus de générer des revenus ».
Une vidéo de présentation du projet est disponible ainsi que l’étude de cas.
La biométhanisation En novembre 2014, Saint-Hyacinthe est devenue la première ville au Québec à produire du gaz naturel par biométhanisation de ses matières organiques et à utiliser ce gaz naturel pour chauffer ses bâtiments et alimenter des véhicules municipaux.
– 30 –

2
Source : Brigitte Massé Directrice des communications 450 778-8384

De gauche à droite : MM. Louis Bilodeau, directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Pierre Mathieu, conseiller technique en traitement de l’eau, Claude Corbeil, Maire de Saint-Hyacinthe et Ben Henderson président du Fonds municipal vert de la FCM.
Biométhanisation

 

 

Commissaire au développement économique La MRC des Maskoutains annonce l’embauche de M. Pierre Genesse

pierre_genesse_2016-02-12Saint-Hyacinthe, le 12 février 2016 – La Municipalité régionale de comté (MRC) des Maskoutains est heureuse d’annoncer la nomination de M. Pierre Genesse au poste de commissaire au développement économique. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, M. Genesse conseillera et accompagnera les entreprises du territoire de la MRC dans la réalisation de leurs projets d’affaires et il verra à la mise en œuvre de stratégies qui soutiendront le développement de l’entrepreneuriat. Il favorisera l’émergence de projets structurants ou contribuera à leur réalisation. Son entrée en fonction est prévue le 15 février au sein de l’équipe de Développement économique de la MRC (DEM).
M. Genesse est titulaire d’un Baccalauréat en administration et communication de l’Université de Sherbrooke. Durant les huit dernières années, il agissait à titre de conseiller industriel agroalimentaire pour le développement du territoire de la MRC Brome-Missisquoi. M. Genesse possède une solide expérience entrepreneuriale à titre de vigneron et propriétaire fondateur des vignobles Les Blancs Coteaux, puis du Domaine Vitis. Depuis 1989, il a contribué à l’essor et à la reconnaissance de l’industrie agroalimentaire et oenotouristique des régions du Québec. Il a également été formateur en lancement d’entreprise à la Commission scolaire du Val-des-Cerfs et directeur marketing chez Canards du Lac-Brome.
Son expertise et sa connaissance des enjeux liés au développement entrepreneurial contribueront à l’objectif de la MRC de mettre en œuvre des stratégies efficaces pour stimuler le développement local, régional et entrepreneurial à travers, notamment, une offre multiservice de première ligne adaptée aux besoins des entreprises, des entrepreneurs et des municipalités de la MRC.
La grande région de Saint-Hyacinthe compte actuellement plus de 350 entreprises manufacturières. L’équipe de DEM soutient la croissance et la rétention des entreprises existantes dans leurs projets d’expansion, de modernisation et d’innovation. Elle appuie également les promoteurs ayant des projets de démarrage d’entreprises et gère différents fonds et mesures d’aide favorisant le développement économique de la grande région de Saint-Hyacinthe. Consultez le site Internet de la MRC pour en savoir plus sur l’offre de service et les mandats du service de développement économique.
-30-
Source :
Denyse Bégin Agente de communication MRC des Maskoutains dbegin@mrcmaskoutains.qc.ca 450 768-3001

Louise Auger Comptable se joint à l’équipe de Compta-Pro

index

Sorel-Tracy, le 9 février 2016
C’est avec grand plaisir que Mme Louise Auger Comptable annonce qu’elle se joint à l’équipe de Compta-Pro, une entreprise spécialisée en tenue de livres et services comptables.

« Ce fut une décision importante et longuement mûrie », de dire celle qui se fait appeler affectueusement « La dame au crayon de fer » dans le milieu du Bas-Richelieu.

Louise Auger

« Le domaine de la comptabilité est en constante évolution et nécessite d’énormes efforts en formation pour maintenir nos compétences à jour. Se tenir à l’affût des nouveautés et de pouvoir offrir des conseils justes sont les raisons principales pour lesquelles j’ai décidé de me joindre à une équipe multifonctionnelle », d’ajouter Mme Auger.

Après 35 ans dans le métier, j’ai encore la passion!

« Ça fait 35 ans que je fais ce métier! J’aime mes clients! J’aime mon métier et j’ai encore la passion. Par contre, à l’âge que j’approche, ça devient plus difficile de maintenir un niveau d’intensité au travail de l’ordre de 60 à 70 heures par semaine. J’affirme qu’avec l’appui de Compta-Pro, mes clients auront un bureau encore plus efficace et performant, axé sur la qualité, tout en me permettant de respirer un peu plus et faire des heures plus normales. Pour la clientèle, c’est la continuité d’un service à la hauteur de leurs attentes, avec exactement la même équipe en place, moi y compris! » d’affirmer Mme Auger.
Savoir compter, c’est comme au hockey!
Partisane infatigable de hockey de la LNAH, Mme Auger aime faire des parallèles avec son métier : « Savoir compter, ce n’est pas juste marquer des buts au hockey. Quand c’est le temps de compter, nous savons comment faire : Entreprise individuelle ou incorporée, tenue de livres et déclaration d’impôts. » Louise Auger et son équipe de Compta-Pro Sorel-Tracy s’occupent alors de tout.
Les bureaux sont toujours situés au 60-215, boul. Fiset à Sorel-Tracy.
Fondé en 2008, Compta-Pro est un cabinet spécialisé en tenue de livres. Il possède des bureaux à Sorel-Tracy, à St-Hyacinthe et à Drummondville.
www.compta-pro.ca
-30-

Pour références et autres informations :
Sylvain Chassé
1 (877) 771-5494
sylvain@sylvainchasse.com

 

Le Groupe Couture et Lussier Dale Parizeau signent un contrat gagnant

GroupeCouture-241x300

Sorel-Tracy, le lundi 8 février 2016 – Lussier Dale Parizeau assurera les 9 concessions automobiles du Groupe Couture.
C’est avec fierté que Monsieur Pierre Couture a annoncé aujourd’hui la conclusion d’un important contrat d’assurance commerciale entre le Groupe Couture et l’entreprise soreloise Lussier Dale Parizeau.
À la tête de 9 concessions au Québec, M. Couture est depuis 2010 le propriétaire de la concession Volkswagen de Sorel-Tracy, où se trouve le siège social de Lussier Dale Parizeau. Il se déclare extrêmement satisfait de conclure cette entente : « Je crois qu’il est important de favoriser l’excellence et l’innovation quand nous avons la chance de la trouver localement. Nous démontrons notre confiance envers des entrepreneurs qui se démarquent au Québec ».
Il s’agit d’une entente « gagnant-gagnant », comme le souligne Luc-André Lussier, vice-président, ventes et stratégies, chez Lussier Dale Parizeau : « Notre cabinet compte 20 succursales au Québec ; nous sommes présents dans chacune des régions où se trouvent les concessions du Groupe Couture. Cela nous permet sans nul doute de représenter au mieux ses intérêts auprès de nos multiples assureurs ».
Le Groupe Couture, dont le siège social est situé à Saint-Georges de Beauce, compte, à ce jour, 9 concessions automobiles et emploie plus de 300 personnes. Joueur majeur dans le paysage des concessions automobiles québécoises, il a généré 5 600 ventes de véhicules en 2015. En plus de ses trois concessions beauceronnes, le Groupe Couture est propriétaire de Volkswagen Sorel-Tracy, Léviko Hyundai à Lévis, Hyundai du Royaume et Saguenay Mitsubishi au Saguenay Lac St-Jean, GM et Kia de Lasalle à Montréal.
Lussier Dale Parizeau, premier cabinet de courtage en assurance et services financiers privé et indépendant au Québec, offre aux particuliers comme aux entreprises un portefeuille complet de solution d’assurances et services financiers. L’entreprise, propriété de la famille Lussier, sert plus de 120 000 personnes, 22 000 entreprises et emploie 600 personnes à travers 20 succursales au Québec. Elle a fêté son centenaire en 2015.

– 30 –
Sources : Astrid Debeissat Coordonnatrice, communications et marketing grand public, Lussier Dale Parizeau adebeissat@ldpi.ca 450 746-1171, poste 2006 LussierDaleParizeau.ca
Marily Hébert Directrice générale Groupe Couture marily.hebert@vwsoreltracy.ca 450-743-5522 www.groupecouture.ca

Avis de nomination – M. GORDON HARLING PREND LA TÊTE DU SERVICE DE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

AAEAAQAAAAAAAAUNAAAAJDI3NjVjOThlLWM0MWQtNGJmZi04OWYwLWEzNWNhZGVlMTk4ZgSaint-Hyacinthe, le 2 février 2016 – À la suite du processus d’embauche visant à compléter l’équipe de son service de commissariat industriel, Saint-Hyacinthe Technopole annonce l’arrivée dans ses rangs de M. Gordon Harling. Ce dernier entre donc en fonction à titre de directeur du développement industriel de l’organisation et dirigera les activités de prospection de nouvelles entreprises et de support à l’expansion pour le secteur manufacturier.
Ingénieur de formation, M. Harling est aussi détenteur d’une certification en développement économique. Au cours de son impressionnant parcours professionnel, il a cumulé de nombreuses fonctions importantes au sein de différentes entreprises privées, principalement dans le secteur des technologies numériques. Il a lui-même été chef d’entreprise et haut dirigeant de sociétés liées à cette industrie. À ce titre, il a été au cœur du lancement de plusieurs startups et a acquis une solide connaissance de toutes les facettes du processus de création d’entreprises.
Plus récemment, il a été consultant spécialisé en développement des affaires auprès de nombreuses grandes entreprises manufacturières et de PME en démarrage et a occupé les fonctions de directeur du développement des affaires pour les secteurs des technologies de l’information et des communications, de la microélectrique et de la nanotechnologie au sein de Sherbrooke Innopole.
« Les membres du comité d’embauche ont été séduits par l’importante feuille de route de M. Harling. Son expérience combinée de l’entreprise privée et du développement économique, ainsi que ses aptitudes en gestion et financement d’entreprises manufacturières en font une recrue de grande valeur pour notre organisation. De même, sa connaissance du secteur des hautes technologies sera certainement utile au développement du parc technologique la Cité de la biotechnologie et de ses entreprises résidantes », a affirmé M. André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole.
Rappelons que le secteur manufacturier représente plus de 225 entreprises pour le seul territoire de la ville de Saint-Hyacinthe. Près de 13 000 emplois y sont liés, ce qui représente plus du tiers des travailleurs de la région, ce qui fait de Saint-Hyacinthe l’un des pôles les plus industrialisés au Québec
-30-
Source : Donovan St-Hilaire Saint-Hyacinthe Technopole 450-774-9000, poste 1244

INVESTISSEMENT CANADA-QUÉBEC DE PRÈS DE 48 M$ DANS LE PROJET BONIFIÉ DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES PAR BIOMÉTHANISATION À SAINT-HYACINTHE

indexINVESTISSEMENT CANADA-QUÉBEC DE PRÈS DE 48 M$ DANS LE PROJET BONIFIÉ DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES PAR BIOMÉTHANISATION À SAINT-HYACINTHE
Saint-Hyacinthe, le 31 janvier 2016 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, annonce l’attribution d’une aide financière supplémentaire de 22,1 M$ à la Ville de Saint-Hyacinthe pour la réalisation de la deuxième phase de son projet bonifié de traitement des matières organiques par biométhanisation. Cette nouvelle contribution du gouvernement du Québec s’ajoute aux 11,4 M$ issus du Fonds pour l’infrastructure verte, déjà consentis par le gouvernement du Canada, et aux 14,4 M$ versés par le gouvernement du Québec dans le cadre du Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage (PTMOBC). La contribution maximale conjointe pour la deuxième phase du projet s’élève désormais à près de 48 M$. Pour cette annonce, le ministre Heurtel était accompagné du secrétaire parlementaire du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, monsieur Pablo Rodriguez, et du maire de Saint-Hyacinthe, M. Claude Corbeil.
La révision de cette deuxième phase du projet de la Ville de Saint-Hyacinthe permettra de traiter annuellement 192 850 tonnes de matières organiques, soit 106 110 tonnes de plus que dans la version initiale du projet. Les quantités additionnelles de matières organiques qui seront traitées aux installations de Saint-Hyacinthe sont en majeure partie constituées de matières organiques résiduelles, notamment les résidus de gras d’abattoirs et le lactosérum issu des nombreuses industries laitières établies à proximité.
Dans le cadre de ce projet, la Ville de Saint-Hyacinthe a déjà mis en fonction son centre de valorisation des matières organiques et a amorcé la deuxième phase de la construction de l’usine de biométhanisation. Le projet prévoit également l’implantation d’hydrolyseurs pour favoriser une meilleure dégradation des grosses molécules, l’installation de digesteurs supplémentaires, d’unités de pasteurisation et d’une unité de purification du biogaz, ainsi que la réalisation de travaux connexes. Grâce à ces infrastructures additionnelles, la Ville de Saint-Hyacinthe sera en mesure d’accroître sa capacité de traitement des matières organiques et pourra produire davantage de biogaz.
Faits en bref  Le gouvernement du Canada s’est engagé à investir jusqu’à 11,4 M$ aux termes du Fonds pour l’infrastructure verte.  Avec la nouvelle contribution annoncée aujourd’hui de 22,1 M$, le gouvernement du Québec contribue à hauteur de 36,5 M$, incluant les 14,4 M$ déjà annoncés pour le financement de la deuxième phase du projet.  La Ville de Saint-Hyacinthe complète le montage financier de cette deuxième phase du projet, dont le coût total s’élève à près de 72 M$.
Citations « Le gouvernement du Canada est fier de s’associer au gouvernement du Québec pour soutenir la mise en place de ces infrastructures vertes à Saint-Hyacinthe. Nous sommes déterminés à bâtir des relations solides avec nos partenaires provinciaux et municipaux pour contribuer à la croissance de collectivités
– 2 –
fortes partout au pays et améliorer la qualité de vie de Canadiens grâce à des investissements dans les infrastructures publiques. »
Pablo Rodriguez, Secrétaire parlementaire de l’Infrastructure et des Collectivités, au nom de nom de l’honorable Amarjeet Sohi, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités
« J’ai le plaisir d’annoncer aujourd’hui une bonification importante de l’aide financière accordée à laVille de Saint-Hyacinthe pour la réalisation de la deuxième phase de son projet de biométhanisation. Cette deuxième phase permettra d’éviter, à elle seule, le rejet de plus de 45 000 tonnes de gaz à effet de serre en équivalent CO2, et ce, annuellement. De plus, elle intégrera plusieurs technologies vertes innovantes pour transformer les différentes matières organiques en biogaz et en digestat, ce qui favorisera le développement économique, tout en contribuant directement à l’atteinte de nos objectifs de lutte contre les changements climatiques. Ensemble, luttons contre les changements climatiques afin d’assurer une qualité de vie et une planète en santé à nos enfants. Faisons-le pour eux! ».
David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
« Saint-Hyacinthe est la première ville québécoise à produire du gaz naturel à partir de matières organiques et à utiliser ce gaz pour répondre à ses besoins énergétiques. Les gouvernements provincial et fédéral ont choisi de croire à notre projet et ont contribué à sa réalisation au moyen d’importantes subventions. Cette collaboration nous a permis de transformer un problème de gestion des matières résiduelles en solution novatrice, rentable et durable », souligne le maire deSaint-Hyacinthe, Claude Corbeil.
Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe
Liens connexes Pour plus d’information sur le Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage, visitez le http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/programmes/biomethanisation/
Consultez la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles au www.mddelcc.gouv.qc.ca/matieres/pgmr/
Pour en savoir plus sur le Fonds pour l’infrastructure verte, visitez le site www.infrastructure.gc.ca/prog/gif-fiv-fra.html
Pour plus d’information sur les investissements fédéraux dans les infrastructures de votre région, rendez-vous au www.infrastructure.gc.ca/regions/regions-fra.html
Pour de plus amples renseignements sur le Programme de la taxe sur l’essence et la contribution du Québec 2014– 2018 : http://www.mamrot.gouv.qc.ca/infrastructures/programme-de-transfert/programme-de-la-taxe-sur-lessence-et-dela-contribution-du-quebec-2014-2018-tecq/

– 30 –
Sources : Bureau de presse Cabinet du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités 613 991-0947
Mylène Gaudreau Attachée de presse Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques 418 521-3911
Pour information : Relations médias Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques 418 521-3991
Infrastructure Canada Tél. : 613 960-9251 Sans frais : 1 877 250-7154 Courriel : media@infc.gc.ca Twitter : @INFC_fra Site Web : Infrastructure Canada