Article du mois Déc , 2015

Fonds du Pacte rural maskoutain Près de 170 000 $ accordés pour le développement rural!

Saint-Hyacinthe, le 3 décembre 2015 – Le conseil de la MRC des Maskoutains annonce un financement de 168 776 $ provenant du Fonds du Pacte rural maskoutain accordé à huit projets structurants et mobilisateurs en milieu rural. Ces initiatives généreront des investissements totaux de près de 490 082 $.   
« Grâce au Fonds du Pacte rural, nous pouvons parler d’avenir, de projets structurants et de développement local plutôt que de dévitalisation. L’argent distribué dans le cadre de ce fonds aide au financement de projets qui ont été pensés par et pour les citoyens des milieux concernés. Leur mise en place rejaillit sur toute la communauté et elle dynamise nos municipalités rurales. Nous sommes très heureux d’avoir pu susciter l’intérêt des citoyens et citoyennes envers ce fonds au fil des ans », se réjouit le président du comité de gestion du Pacte rural maskoutain, M. Yves Petit, maire de Sainte-Hélène-de-Bagot.   

Les projets suivants obtiennent une aide financière du Pacte rural :  
Restauration et réaménagement de l’église Saint-Barnabé-Sud – 50 000 $
La réalisation de ce projet permettra d'aménager un nouvel espace qui sera accessible à la population, à l’école, aux institutions et aux organismes de la municipalité de Saint-BarnabéSud. Cette infrastructure servira à la tenue d'activités communautaires, culturelles, récréatives et sportives, et ce, au bénéfice de tous les citoyens.   

Une patinoire multifonctionnelle à Saint-Bernard-de-Michaudville – 20 000 $  
Grâce à cette nouvelle installation, la patinoire pourra être utilisée en toute saison afin d’y pratiquer de nombreux sports. De plus, le site servira également lors d'activités culturelles et communautaires. Bref, cette nouvelle patinoire permettra d'améliorer la qualité de vie des habitants de Saint-Bernard-de-Michaudville et des environs.  

La grande région de Saint-Hyacinthe, terre de saveurs – 6 000 $  
La promotion des activités touristiques et agroalimentaires qui se déroulent sur le territoire de la MRC des Maskoutains est essentielle pour mieux faire connaître nos attraits auprès de notre population, mais aussi pour inciter les visiteurs de l’extérieur à prendre part aux différents festivals et événements qui ont lieu partout sur le territoire, notamment les Matinées gourmandes. Saint-Hyacinthe Technopole développera cette année un nouvel outil promotionnel de la grande région de Saint-Hyacinthe.   

Revitalisation du parc des loisirs de Sainte-Madeleine – 18 000 $  
Ce projet permettra d’offrir des activités récréatives extérieures pour les jeunes dans la municipalité de Sainte-Madeleine. Ce nouveau parc contribuera à augmenter la pratique d'activités physiques, optimisera le développement moteur des jeunes enfants et permettra de lutter contre la sédentarité. Ce parc rehaussera un lieu de loisirs qui n’est actuellement pas utilisé à son plein potentiel et il deviendra un lieu d’échange pour les citoyens.

Parc de planches à roulettes à Saint-Pie – 20 000 $  
En aménageant un parc de planches à roulettes, la Ville de Saint-Pie soutient les jeunes dans leur besoin de pratiquer certains sports populaires. L’aménagement de ce nouveau lieu très attendu des jeunes du milieu participera à l’amélioration du sentiment d’appartenance. Le projet a obtenu un important appui du milieu. Des efforts ont été déployés pour amasser des sommes d’argent pour le financement, ce qui démontre bien l’intérêt de la population pour ce projet.   

Mise à niveau de l’église de Saint-Bernard-de-Michaudville – 19 776 $  
Ce projet contribue à conserver un lieu qui stimule et renforce les liens des membres de la communauté de Saint-Bernard-de-Michaudville. Étant donné que ce lieu sert à nombreuses activités, les travaux d’entretien sont d’une importance capitale. En effet, depuis quelques années, l’église a été convertie en un lieu multifonctionnel afin d’y offrir différents services à la communauté.   

Installation de protection sur le terrain de balle à Saint-Simon – 20 000 $  
La popularité du baseball ne cesse d'augmenter depuis quelques années et les Loisirs de Saint-Simon prévoient une augmentation du nombre de participants. Pour assurer la sécurité et la pérennité de cette activité, il est essentiel d'installer des filets de protection.   

Implantation d’un terrain de tennis à La Présentation – 15 000 $  
A la suite d’une demande des citoyens et avec l’appui du comité consultatif des loisirs de La Présentation, d’Espace Jeunesse, de l’école et des élus municipaux, la municipalité désire implanter un terrain de tennis simple. Il sera situé sur le terrain des loisirs.  
Véritable effet levier pour le soutien et le renforcement des milieux, le Fonds du Pacte rural maskoutain contribue au développement rural sur le territoire de la MRC des Maskoutains. Pour toute information concernant le Pacte, vous êtes invités à contacter monsieur Steve Carrière, agent de développement rural à la MRC des Maskoutains, au 450 768-3005.    
                                                                                                                                      -30-   
Source :  
Denyse Bégin Agente de communication MRC des Maskoutains 450 768-3001 dbegin@mrcmaskoutains.qc.ca  

 

Légende de la photo :

 

Debout, de gauche à droite, Steve Carrière, agent de développement rural, Mario St-Pierre, maire de Saint-Pie, André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, Claude Roger, maire de La Présentation, Yves Petit, maire de Sainte-Hélène-de-Bagot, Simon Lacombe, maire de Sainte-Marie-Madeleine et préfet suppléant de la MRC des Maskoutains, Guy Robert, conseiller municipal à Saint-Bernard-de-Michaudville, Alain Jobin, maire de Saint-Barnabé-Sud, André Richard, président de la Fabrique de Saint-Barnabé-Sud, Normand Corbeil, maire de Saint-Simon, Jean-François Gauthier et Samuel Giard des Loisirs St-Simon, Charles Fillion, directeur associé-Développement économique. 

Assises, Nancy Lambert, directrice tourisme et congrès (Saint-Hyacinthe Technopole), Julie Pinard, coordonnatrice des loisirs à La Présentation, Isabelle Hébert de l’OTJ St-Bernard, Louise B. Bourgeois et Micheline Perreault de la Fabrique de St-Bernard, Lyne Leblanc, conseillère municipale à Sainte-Madeleine, et Karyn Robillard, coordonnatrice aux loisirs de Sainte‑Madeleine.

    

Avis de nomination MME KARINE GUILBAULT SE JOINT À L’ÉQUIPE DE SAINT-HYACINTHE TECHNOPOLE À TITRE DE COMMISSAIRE INDUSTRIELLE

Saint-Hyacinthe, le 1er décembre 2015 – Saint-Hyacinthe Technopole annonce l’arrivée de madame Karine Guilbault au sein de son équipe à titre de commissaire industrielle. Celle-ci aura la responsabilité de supporter les entreprises du territoire dans leur projet de développement et d’expansion de même que d’appuyer les projets d’implantation de nouvelles entreprises manufacturières. Elle assumera, de plus, la gestion du parc immobilier de Saint-Hyacinthe Technopole.  
Détentrice d’une maîtrise en science de la gestion et d’un baccalauréat en administration des affaires, Mme Guilbault à près de 10 ans d’expérience en matière de développement économique et de support aux entreprises. Elle a une connaissance approfondie du noyau industriel maskoutain pour avoir assumé les fonctions de commissaire au développement entrepreneurial puis de commissaire au développement économique au CLD Les Maskoutains, devenu Développement économique maskoutain. En outre, elle maitrise l’anglais et l’espagnol.  
« Nous sommes heureux de voir Mme Guilbault intégrer les effectifs de Saint-Hyacinthe Technopole et de permettre à notre organisation et aux entreprises de Saint-Hyacinthe de bénéficier de sa grande expertise en développement industriel. Les entrepreneurs de la région qui ont eu l’occasion de travailler avec elle nous ont tous signifié son professionnalisme et sa grande connaissance des ressources d’aide disponibles pour le développement des projets industriels. C’est une excellente acquisition pour notre équipe», a affirmé M. André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole.    
Rappelons que Saint-Hyacinthe Technopole est l’organisation vouée au développement économique du territoire de la ville de Saint-Hyacinthe. Elle a pour mandat d’attirer chez nous de nouvelles entreprises, qu’elles soient industrielles ou commerciales. Elle travaille activement auprès des entrepreneurs afin de faciliter leur implantation chez nous et d’assurer le succès de leur projet. Elle appuie aussi les entreprises déjà implantées dans les limites de la ville centre dans leurs projets de développement. De même, elle assure la promotion et le développement du tourisme, principalement celui d’affaires.   
                                                                                                                                            -30-   
Source : Donovan St-Hilaire  Saint-Hyacinthe Technopole   450-774-9000, poste 1244 

Commissaire au développement agricole et agroalimentaire -LA MRC DES MASKOUTAINS ANNONCE L’EMBAUCHE DE ME PASCALE TREMBLAY

Saint-Hyacinthe, le 26 novembre 2015 – La Municipalité régionale de comté (MRC) des Maskoutains est heureuse d’annoncer la nomination de Mme Pascale Tremblay au poste de commissaire au développement agricole et agroalimentaire. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Mme Tremblay favorisera l’émergence de projets structurants ou contribuera à leur réalisation et verra à la mise en œuvre de stratégies qui soutiendront le développement durable de l’agriculture et la pérennité des entreprises agricoles et agroalimentaires du territoire. De plus, elle assurera le suivi du Plan de développement de la zone agricole (PDZA) de la MRC. Son entrée en poste est prévue le 11 janvier prochain au sein de l’équipe de Développement économique de la MRC (DEM).      Mme Tremblay est titulaire d’un Baccalauréat en sciences de l’agriculture de l’Université McGill, Campus Macdonald, avec spécialisations en agronomie et horticulture. Agronome réputée, elle a siégé à la Commission sur l’avenir de l’agriculture et l’agroalimentaire du Québec (Commission Pronovost) à titre de commissaire, de 2006 à 2008. Mme Tremblay possède également une vaste expérience dans le domaine de la communication. Elle a travaillé à la conceptualisation, à la préparation des contenus et des entrevues, de même qu’à l’animation sur plusieurs émissions télévisées ou documentaires comme La Semaine Verte, pendant six ans, et Cultivé et bien élevé, pendant sept ans. Elle est coauteure de Ces gens qui changent la terre, paru en 2012. Depuis 2011, elle était responsable de l’agriculture et de l’agroalimentaire à la Ville et l’agglomération de Longueuil.     
Son expertise et sa grande connaissance des enjeux liés aux secteurs agricole et agroalimentaire contribueront à l’objectif de la MRC, exprimé dans la vision stratégique adoptée en 2012, d’être « le pôle de développement agricole et agroalimentaire par excellence au Québec et un milieu de vie dynamique et attirant, profitant pleinement de ce développement ».   
La MRC des Maskoutains regroupe 17 municipalités qui constituent le cœur agricole et agroalimentaire du Québec. La grande région de Saint-Hyacinthe compte actuellement plus de 400 entreprises manufacturières dont le quart œuvre dans les domaines de l'agroalimentaire et de la biotechnologie.  
                                                                                                                                                        – 30 –   
Source :  
Denyse Bégin Agente de communication MRC des Maskoutains dbegin@mrcmaskoutains.qc.ca 450 768-3001  

LE SUPRÊME LAITIER, L’INCONTOURNABLE ÉVÉNEMENT INTERNATIONAL AU QUÉBEC

Saint-Hyacinthe, le 3 novembre 2015 – Après le succès incroyable de sa première édition avec plus de 750 bovins laitiers de partout en Amérique du nord ainsi que la web diffusion dans 51 pays, le Suprême Laitier est de retour du 5 au 7 novembre 2015 à Saint-Hyacinthe afin de récompenser les meilleurs éleveurs et souligner l’excellence des productions laitières.  
L’activité a pour but de créer des échanges et des occasions d’affaires pour tous les acteurs du secteur laitier, qu’il s’agisse des producteurs laitiers, des éleveurs de bovins et des commerçants.  
« Ce qui est extraordinaire c’est que le Suprême Laitier s’est très rapidement positionné comme un événement international prestigieux. Au Canada nous somme le seul qui soit spécialisé pour les producteurs laitiers mettant en vedettes six race , soit : Holstein (noire) Holstein (rouge), Jersey, Ayrshire, Canadienne et Suisse brune. Pour ce qui est du positionnement au Québec, de toutes les expositions agricoles de la province, il s’agit du seul rassemblement d’une aussi grande importance avec plus de 700 bovins laitiers en compétitions ou en vente  à l’encan » explique le président Denis Godin.   
Le Suprême Laitier se distingue aussi par la qualité de ses conférences en collaboration avec l’ITA et le CRAAQ et ses exposants de machineries agricoles.   
De plus, le Suprême Laitier nous serons l’hôte de plusieurs délégations internationales et soulignera l’excellence de Peter English à titre « d’ami international » en plus de remettre le prix « Pierre Léonard ».  
La Ville de Saint-Hyacinthe et le site d’Espace Saint-Hyacinthe qui accueille l’événement d’envergure internationale peuvent compter sur un pavillon de sept mille cinq cents (7 500 m.c.) mètres carrés pour les exposants d’équipements laitiers et la présentation des compétitions et encans, puis sur trois pavillons de plus de dix mille mètres carrés (10 000  m.c.) pour le logement des bovins avec tous les services requis tels salles de lavage, salle de traite, salles de conférence et de forums et près de trois mille (3 000) places de stationnement.  Un site exceptionnel pour un évènement de cette nature.  
Le Suprême Laitier souligne la participation exceptionnelle du CIAQ (Centre insémination artificielle du Québec) à titre de partenaire principal; ainsi que Desjardins à qui en est le présentateur.  
Visitez le supremelaitier.com pour plus d’informations.  
– 30 –  
Bas de vignette photo : RF Goldwin Hailey la « grande championne » 2014 de la première édition. Crédit photo : The bullvine  
Informations : Karl André Végétarian Responsable des communications 450 773-9509 poste 224 Cell. : 450 209-3558 karlandre@expo-agricole.com

SAINT-HYACINTHE TECHNOPOLE ANNONCE LA NOMINATION DE M. ANDRÉ BARNABÉ AU POSTE DE DIRECTEUR GÉNÉRAL

Saint-Hyacinthe, le 23 octobre 2015 – Le président de Saint-Hyacinthe Technopole, M. Bernard Forget, a annoncé aujourd’hui la nomination de M. André Barnabé au poste de directeur général de cette organisation.   
Celui-ci assumait cette responsabilité de façon intérimaire depuis avril dernier et a été responsable de superviser le regroupement des entités qui forment aujourd’hui SaintHyacinthe Technopole. Lors de sa séance du 20 octobre dernier, les membres du conseil d’administration ont résolu de façon unanime de confirmer M. Barnabé à cette fonction telle qu’il l’avait été recommandé par un comité de ressources humaines mis en place pour compléter la structure du nouvel organisme.   
« Monsieur Barnabé est ort d’une expérience solide en matière de développement économique. Il connaît bien les rouages du monde des affaires et la réalité des entreprises pour avoir œuvré dans ce secteur tout au long de sa carrière. Nous sommes heureux qu’il ait accepté la proposition du conseil d’administration de poursuivre son travail au sein de notre équipe. Cette nomination permettra à Saint-Hyacinthe Technopole de prendre véritablement sa vitesse de croisière et de déployer ses stratégies en faveur du développement économique de notre milieu », a affirmé M. Forget.   
Détenteur d’une ormation en agronomie et d’une maîtrise en administration des affaires, M. Barnabé a débuté son parcours professionnel dans le secteur de la finance. Il a été commissaire industriel au sein de la Corporation de développement économique et industriel de Saint-Hyacinthe de 1994 à 1998. Depuis, il a aussi occupé les fonctions de conseiller principal aux investissements pour le secteur agroalimentaire au Fonds de solidarité de la T. u cours des dernières années, alors qu’il était président-directeur général de l’lliance oviteq, celui-ci était à la tte du conseil d’administration de la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroenvironnementale de SaintHyacinthe.    
-30-   
Source : Donovan St-Hilaire  Saint-Hyacinthe Technopole   450-774-9000, poste 1244

Relève agricole maskoutaine – Les jeunes invités à déposer leur candidature

Saint-Hyacinthe, le 6 octobre 2015 – L’appel de projets pour la Bourse de la relève agricole 2015 est en cours. La MRC des Maskoutains, le Salon de l’agriculture et leurs partenaires invitent les jeunes entrepreneurs de la grande région de Saint-Hyacinthe à soumettre leur candidature pour obtenir l’une des deux bourses de 10 000 $ chacune. Ils ont jusqu’au 13 novembre pour transmettre leur dossier à la MRC.   
« Cette bourse a vu le jour il y a 8 ans déjà, grâce à une initiative régionale. La MRC est heureuse de pouvoir compter sur des partenaires majeurs des secteurs agricole et financier qui, comme elle, croient à l’importance d’encourager les jeunes entrepreneurs agricoles en leur permettant d’exercer le métier qui les passionne », a indiqué Mme Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains.  
Le Salon de l’agriculture est partenaire de la Bourse de la relève agricole maskoutaine depuis le tout-début.   
« Le Salon encourage la relève à sortir des sentiers battus et à développer de nouveaux créneaux qui vont permettre d’injecter de l’argent supplémentaire et de nouvelles sources de revenus dans leur entreprise », a expliqué M. Léon Guertin, directeur général du Salon de l’agriculture.  
En 2014, deux jeunes productrices agricoles ont obtenu chacune une bourse de 10 000 $. Mmes Cindy Beaudry et Roxanne Désautels ont d’ailleurs accepté de raconter à quel point cette  aide financière leur a été utile dans une vidéo promotionnelle produite par la MRC des Maskoutains.  
« C’est une très belle bourse, a avoué Cindy Beaudry. Elle nous a été utile, à mon frère Billy et moi, pour acheter une machine à brosse qui nous permet de mieux nettoyer l’edamame et ainsi, d’augmenter l’efficacité de nos opérations. »   
  « Notre ferme est de petite taille, alors un montant de 10 000 $ a un impact très important pour nous, a mentionné pour sa part Roxanne Désautels. Grâce à la serre que nous avons pu installer, nous avons prolongé notre saison et augmenté notre production en quantité et en qualité. »   
Critères et procédures  
Le soutien financier vise à reconnaître les efforts des jeunes entrepreneurs âgés de 18 à 40 ans. Ils doivent être ou en voie de devenir propriétaires, en partie ou en totalité, d’une entreprise agricole située sur le territoire de la MRC des Maskoutains, être membres de la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ), détenir une formation répondant aux critères de la Financière agricole du Québec et avoir au moins un an d’expérience en agriculture.    
Pour participer, il faut soumettre un formulaire d’inscription disponible à la MRC des Maskoutains ou sur son site Internet au www.mrcmaskoutains.qc.ca, à l’onglet Développement économique (financement), accompagné d’un plan d’affaires ou d’une description complète du projet justifiant un besoin d’accompagnement, d’une lettre de motivation expliquant les particularités du projet, avant le vendredi 13 novembre, à midi.   
La Bourse de la relève agricole maskoutaine est offerte grâce à la contribution de la MRC des Maskoutains et du Salon de l’agriculture, et à celle de leurs généreux partenaires. Ce sont la Société d’Agriculture de Saint-Hyacinthe, Mme Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe à l’Assemblée nationale, Le groupe Délimax,  Desjardins Entreprises,  le Réseau Agriconseils Montérégie-Est, RBC Banque Royale du Canada, Financement agricole Canada, la Fédération de l’UPA de la Montérégie, les Syndicats de l’UPA des Maskoutains Nord-Est et de la Vallée maskoutaine et La Coop Comax.  
Pour obtenir des informations sur la Bourse de la relève agricole maskoutaine, visiter le site de la MRC ou contacter M. Steve Carrière, agent de développement rural à la MRC des Maskoutains au 450 768-3005.   
-30-    
Source :  Denyse Bégin Agente de communication MRC des Maskoutains 450 768-3001 dbegin@mrcmaskoutains.qc.ca 

Sur la photo, de gauche à droite :  Fabien Fontaine, Le groupe Délimax, François Brouillard, Société d'agriculture de Saint‑Hyacinthe, Josée Brassard, RBC Banque Royale, Yanick Vallieres, RBC Banque Royale, Valérie Lemaire-Jodoin, La Coop Comax, Karl Hébert, Réseau Agriconseils Montérégie-Est, Geneviève Lemay, attachée politique de Chantal Soucy, Léon Guertin, Salon de l'agriculture, Jessica Codey, Desjardins Entreprises.  À l’avant :  Francine Morin, préfet et maire de Saint-Bernard-de-Michaudville.

 

Service de développement commercial – DÉPART DE M. SYLVAIN GERVAIS

Saint-Hyacinthe, le 6 octobre 2015 – C’est avec regret que le directeur général par intérim de Saint-Hyacinthe Technopole, M. André Barnabé, confirme le départ de M. Sylvain Gervais de son poste de directeur du développement commercial. M. Gervais, qui avait joint la nouvelle organisation en avril dernier, quitte celle-ci afin de relever de nouveaux défis professionnels. Il œuvrait en faveur du développement du secteur commercial maskoutain depuis plus de 15 ans.   
« Que ce soit dans ses fonctions de directeur général de la Corporation de développement commercial ou au sein de l’équipe de Saint-Hyacinthe Technopole, M. Gervais a joué un rôle clé dans le milieu économique de notre région. Sa contribution aura été significative au dynamisme que connaît actuellement notre secteur commercial et l’expertise qu’il a développée au cours des dernières années nous aura été plus que bénéfique », a souligné M. Barnabé.   
« Au nom des administrateurs et de toute l’équipe de Saint-Hyacinthe Technopole, je souhaite à M. Gervais la meilleure des chances dans ses nouveaux projets professionnels et le remercie pour tous les services rendus à notre région, à ses entrepreneurs et à notre organisation », a-t-il mentionné.   
M. Gervais quittera ses fonctions le 21 octobre prochain. Le conseil d’administration de Saint-Hyacinthe Technopole mettra prochainement en œuvre les actions nécessaires visant à combler le poste de directeur du développement commercial. D’ici là, les tâches assumées jusqu’à maintenant par M. Gervais seront réparties au sein de l’équipe existante, de sorte qu’il n’y aura aucune interruption de service pour les clients du secteur commercial et que tous les dossiers en cours seront traités avec la même énergie.  
Rappelons que Saint-Hyacinthe Technopole est l’organisme chargé du développement économique sur le territoire de la ville de Saint-Hyacinthe. Il est issu du regroupement entre la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroenvironnementale de Saint-Hyacinthe, Tourisme Saint-Hyacinthe et la Corporation de développement commercial. Ses actions couvrent les secteurs industriel, commercial et touristique.   
-30-   
Source : Donovan St-Hilaire  Saint-Hyacinthe Technopole   450-774-9000, poste 1238

Construction d’un centre de congrès municipal et d’un hôtel – Saint-Hyacinthe amorce la conception architecturale

Saint-Hyacinthe, le 29 septembre 2015 – Le projet de construction d’un centre de congrès municipal et d’un hôtel de gamme supérieure à Saint-Hyacinthe en est maintenant à l’étape de la conception architecturale. Le maire de la Ville a rencontré, aujourd’hui, les médias pour dresser un portrait de l’avancement de ce projet réalisé en collaboration avec les Centres d’Achats Beauward. Il était entouré de nombreux représentants de la communauté d’affaires mobilisés en faveur du projet, dont les présidents des organismes Saint-Hyacinthe Technopole et Espace Saint-Hyacinthe.  
Un vaste concept haut de gamme  « Saint-Hyacinthe occupait jusqu’à tout récemment une place de choix parmi les destinations congrès et nous comptons bien la reprendre. Pour cela, nous misons notamment sur notre position géographique avantageuse, notre nouveau créneau haut de gamme et notre grand potentiel d’espaces disponibles » souligne le maire, M. Claude Corbeil.    Le concept retenu de 44 000 pi2 de surface d’exposition offrira jusqu’à 36 salles de réunions et permettra de répondre à 70 % des besoins du marché, soit les événements réunissant jusqu’à 1 000 participants. Avec une salle principale de 25 000 pi2, le centre de congrès de Saint-Hyacinthe offrira la salle de réunion haut de gamme la plus spacieuse au Québec, à l’extérieur des grands centres. Un hôtel de qualité supérieure fournira un accès direct au centre de congrès. De plus, différents événements pourront être organisés en partenariat avec Espace Saint-Hyacinthe. La ville deviendra ainsi la plus vaste destination pour les expositions, foires et congrès à l’extérieur de Montréal et Québec, avec 194 000 pi2 d’espace disponible.  
Le conseil municipal est unanimement favorable à un investissement de la Ville dans ce levier très important pour l’économie maskoutaine. « Nous avons cependant la ferme intention de réaliser ce projet sans qu’il ait d’impact sur le compte de taxes des citoyens. Au contraire, les prévisions montrent que le projet est rentable et qu’il pourrait même générer des surplus à moyen terme » a tenu à indiquer le maire, M. Claude Corbeil.

Échéancier À la suite d’un appel d’offres public, la firme NEUF architect(e)s a obtenu le contrat pour la conception architecturale du centre de congrès et de l’hôtel selon une approche intégrée. Les plans et devis définitifs seront réalisés cet hiver et les travaux de construction devraient débuter au début du printemps 2016. Dans les prochains mois, la bannière retenue pour l’hôtel sera dévoilée et un opérateur commun sera choisi pour gérer de façon optimale le centre de congrès et l’hôtel, en partenariat avec le milieu maskoutain. L’ouverture des nouvelles infrastructures est prévue pour l’automne 2017.  
                                                                                                                                              – 30 –
Source : Brigitte Massé Directrice des communications Tél. : 450 778-8384

Incubateur industriel – Phase 3 : la SDED procède à la première pelletée de terre L’aboutissement d’un des plus grands complexes d’incubation au Canada

Drummondville, le vendredi 4 décembre 2015 — Le maire de Drummondville et président de la Société de développement économique de Drummondville (SDED), Alexandre Cusson, en compagnie du directeur général de la SDED, Martin Dupont et des professionnels représentés par Faucher Gauthier Architectes, Services exp. et Constructions Gagné & Fils, a procédé à la première pelletée de terre de la 3e phase de l’Incubateur industriel, qui accueillera ses premières entreprises à l’été 2016.

 

« La construction d’un 3e incubateur contribuera à maintenir et accroître notre excellent taux entrepreneurial. Depuis déjà 30 ans, la Société de développement économique de Drummondville est un véritable chef de file en développement économique et ça se confirme, car l’ajout de cette nouvelle phase nous permettra d’avoir l’un des plus grands complexes d’incubation au Canada ! », s’est réjoui le maire Alexandre Cusson.

 

Le nouvel incubateur industriel de la SDED sera d'une superficie de 15 000 pi² et aura pour mission de contribuer au démarrage d'entreprises en apportant un soutien organisationnel, opérationnel et administratif. L’incubateur pourra accueillir 7 nouvelles entreprises dans des locaux dont l’espace variera entre 1 650 et 2 500 pi².

 

« Au fil des ans, l’Incubateur industriel s’est avéré un outil permettant de stimuler l’entrepreneuriat en accueillant bon nombre d’entreprises en démarrage. Compte tenu de la demande sans cesse croissante, nous avons décidé de bonifier notre offre avec la 3e phase. Cette dernière construction complètera nos plans de développements, car nos terrains en bordure de l’autoroute 20 seront maintenant occupés à 100 % », de dire Martin Dupont.

 

Au total, ce sont 38 locaux d’incubation dans un complexe de près de 100 000 pi² qui seront destinés au démarrage d’entreprise. Outre l’agrandissement, la SDED entend multiplier les ententes de services avec divers partenariats pour le bienfait des incubés, par le biais du Fonds Incubation. Un accompagnement d’affaires, du mentorat, des formations ciblées et des activités de réseautage sont également organisés pour les entreprises de l’Incubateur.  

« Parmi les 104 entreprises accueillies au sein de l’Incubateur depuis sa création en 1998, 65 % d’entre elles sont toujours en activité après 5 ans, soit près du double de la moyenne provinciale. Au final, ces entreprises auront permis la création de 500 emplois. Ces statistiques expliquent bien pourquoi Drummondville est classée 2e meilleur endroit au Québec pour démarrer ou faire croître une entreprise, selon la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) », a conclu Alexandre Cusson.

 

Rappelons que ce projet évalué à 2 M$ a reçu l’attribution d’un appui financier non remboursable de 550 000 $ du Gouvernement du Québec, par le biais du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

 

— 30 —

 

Source :        

Francis Jutras

Responsable des communications

Société de développement économique de Drummondville (SDED)

819 477-5511, poste 212

f.jutras@sded-drummond.qc.ca

LA CROISSANCE DE MEUBLES ET VANITÉS GEPETTO SERA SOUTENUE PAR LA SDED À l’aide d’un projet nécessitant des investissements de 300 000 $

Drummondville, le mardi 24 novembre 2015 – La Société de développement économique de Drummondville (SDED) a nouvellement accordé un prêt de 30 000 $ de son Fonds local d’investissement (FLI) à l’entreprise Meubles et Vanités Gepetto inc. Ce soutien financier permettra de soutenir la croissance de l’entreprise, afin qu’elle puisse réaliser ses désirs d’expansion nécessitant des investissements de l’ordre de 300 000 $.

 

Le projet consiste à faire l’acquisition des actifs (bâtiment et équipements) de l’entreprise Ébénisterie Québécoise, afin de répondre au besoin d’espace actuel et futur de Meubles et Vanités Gepetto. La transaction permettra à l’entreprise de développer son marché grâce, entre autres, à la salle de montre qui fait partie des actifs acquis.

 

L’entreprise a été créée en 2010 par M. Sébastien Gagnon qui en est toujours l’unique actionnaire. L’entreprise, qui était jusqu’à récemment installée à Saint-Cyrille-de-Wendover, continuera d’offrir les mêmes services qu’auparavant, soit la fabrication et la réparation sur mesure de cuisines, salles de bain et escaliers. Le nouveau local de la rue Guy, à Drummondville, aura une superficie de 5 000 pieds carrés.

 

Le FLI est un fonds d'investissement qui s'inscrit dans le plan de développement de la SDED. Ce fonds est destiné à la création et au maintien des emplois par le biais d'une aide financière sous forme de prêt qu'il apporte au démarrage ou à l'expansion d'entreprises manufacturières, grossistes-distributeurs ou récréotouristiques localisées sur le territoire de la MRC de Drummond.

 

Les gens désirant obtenir de l’information sur ce fonds peuvent contacter la Société de développement économique de Drummondville par téléphone au 819 477-5511 ou par courriel à info@sded-drummond.qc.ca.

 

– 30 –

 

Renseignements :

Francis Jutras

Responsable des communications

Société de développement économique de Drummondville

819 477-5511, poste 212

f.jutras@sded-drummond.qc.ca