Article du mois Fév , 2014

LE CLD LES MASKOUTAINS CONFIRME SON SUPPORT FINANCIER AU PROJET DE COMPTOIR-PARTAGE DU CENTRE DE BÉNÉVOLAT

Saint-Hyacinthe, le 27 février 2014 – Le conseil d’administration du CLD Les Maskoutains a confirmé l’octroi d’une aide financière de 20 000 $ au Centre de bénévolat de Saint-Hyacinthe pour la réalisation de son projet d’implantation d’une boutique-friperie au centre-ville. Cette subvention sera versée par le biais du Fonds de développement des entreprises d’économie sociale qui vise à supporter les entreprises qui répondent à des besoins sociaux tout en assurant leur viabilité financière par la vente d’un produit ou d’un service.
 
Le projet, nommé « Les trouvailles de l’abbé Leclerc », prévoit l’ouverture, dès le printemps, d’une boutique d’articles usagés qui, après rafraîchissement, seront vendus à prix modique au public. Il permettra de mieux répondre au besoin de la clientèle défavorisée de l’organisme et d’élargir celle-ci en rendant le lieu plus accessible et adéquat. De plus, grâce à un système de collecte sélective, ce projet permettra que les dons recueillis ici profitent à d’autres Maskoutains dans le besoin. Dans une perspective de développement durable, les articles endommagés sont, quant à eux, vendus à un centre de recyclage.
 
Ainsi, après avoir rencontré les promoteurs à plusieurs reprises, les administrateurs du CLD ont jugé que ceux-ci avaient répondu favorablement à toutes leurs interrogations par rapport au projet, en plus d’avoir démontré que celui-ci était viable et répondait aux critères d’admissibilité du Fonds
.
« Il nous est apparu évident que ce projet répond à la fois aux besoins d’une clientèle défavorisée et aux citoyens de la classe moyenne. Il s’inscrit également dans une optique environnementale et de développement durable en permettant de donner une nouvelle vie à des articles qui, bien qu’étant encore utilisables, se seraient retrouvés aux rebus faute d’alternative », a souligné la présidente par intérim du CLD Les Maskoutains, Mme Francine Morin.
 
Bien que cette nouvelle boutique sera gérée par le Centre de bénévolat, les montants accordés ne devront servir qu’à la réalisation de ce projet dont les opérations et les revenus seront autonomes.
 
Rappelons que le Centre de bénévolat de Saint-Hyacinthe inc. oeuvre sur le territoire maskoutain depuis plus de 40 ans. Il a pour mission de favoriser l’action bénévole, de soutenir et d’assister des personnes et des familles du milieu dans le but d’améliorer leur qualité de vie. Plus de 350 bénévoles réguliers et 300 ponctuels gravitent autour de cette organisation.
 
-30-
 
Source : Donovan St-Hilaire
450-773-4232, poste 244

Le gouvernement du Québec contribue à la création d’un troisième incubateur industriel à Drummondville

Drummondville, le 24 février 2014– Le ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie, M. Yves-François Blanchet, a annoncé, au nom de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Mme Élaine Zakaïb, l’attribution d’une subvention de 550 000 $ à la Société de développement économique de Drummondville (SDED) – CLD Drummond pour la construction d’un troisième incubateur industriel, un investissement évalué à 2,2 millions de dollars. Cette aide est issue du Fonds de diversification économique du Centre‑du‑Québec et de la Mauricie, doté d’une enveloppe de 200 millions de dollars.

 

« Je me suis fait porteur de l’idée d’une attention toute spéciale réservée aux incubateurs dans le traitement des dossiers relatifs au fonds de diversification », a rappelé Yves‑François Blanchet. « Alors que la plupart des programmes étaient réticents à soutenir les incubateurs industriels, je voyais bien l’importance qu’ils jouent dans le tissu entrepreneurial ici même, à Drummondville. Ce ne sont pas tant des créateurs d’emplois que des créateurs de créateurs d’emplois. Ce sont des entrepreneurs en amont, tout en haut d’une culture d’affaires qui permet justement à un modèle s’appuyant sur la PME de propriété locale et innovatrice d’émerger. J’ai connu la politique et les affaires, et je vous dis qu’on a encore beaucoup à faire avant d’avoir assez reconnu et soutenu nos entrepreneurs. »

 

Le nouvel incubateur industriel de la SDED sera d’une superficie d’environ 14 000 pieds carrés et aura pour mission de contribuer au démarrage d’entreprises en apportant un soutien organisationnel, opérationnel et administratif. L’incubateur pourra accueillir sept nouvelles entreprises dans des locaux dont l’espace variera entre 1 650 et 2 500 pieds carrés.

 

« La mise sur pied du Fonds de diversification économique du Centre‑du‑Québec et de la Mauricie est une réussite », a fait savoir Élaine Zakaïb. « Cette initiative porteuse a permis de consolider près de 1 900 emplois et d’en créer plus de 270 autres, notamment dans le secteur manufacturier. À l’heure où notre gouvernement travaille à accroître la compétitivité de ce secteur clé de notre économie, à l’aide de la Politique industrielle québécoise, voilà une nouvelle qui a de quoi nous réjouir! ».

 

Créée en 1984, la SDED a pour mission de promouvoir le commerce, l’industrie et le tourisme par des actions propres à créer des conditions favorables au développement économique de la MRC de Drummond. En plus d’offrir des services-conseils aux promoteurs d’entreprises, la SDED organise des activités de formation, aide au démarrage d’entreprises, fait de la prospection internationale et participe à plusieurs activités régionales.

 

« La construction d’un troisième incubateur contribuera à accroître et à diversifier l’activité industrielle dans la MRC de Drummond », a souligné M. Alexandre Cusson, maire de la ville de Drummondville et président de la SDED. « Depuis déjà trente ans, la Société de développement économique de Drummondville est un véritable chef de file en matière de développement économique. Une fois de plus, elle met son expertise à contribution afin de réaliser un projet stratégique pour l’économie régionale. »

 

Pour obtenir davantage d’information sur le fonds, la table et le plan relatifs à la diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie ainsi que sur les projets appuyés, consulter le www.economie.gouv.qc.ca/plancdqmauricie.

 

Pour en connaître davantage sur la Politique industrielle québécoise 2013-2017, visiter le www.economie.gouv.qc.ca/politiqueindustrielle.

 

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère desFinances et de l’Économie, s’inscrire au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

– 30 –

 

Sources :

Catherine Salvail

Attachée de presse

Cabinet du ministre du Développement

durable, de l’Environnement, de la

Faune et des Parcs

Tél. : 418 521-3911

Cell. : 418 930-3343

 

Information :

Jean-Pierre D’Auteuil

Responsable des relations médias – Mission Économie

Direction des stratégies et des affaires publiques

Ministère des Finances et de l’Économie

Tél. : 418 691-5698, poste 4868

Cell. : 418 559-0710

Pierre-Luc Désaulniers

Attaché de presse

Cabinet de la ministre déléguée à la

Politique industrielle et à la

Banque de développement économique

du Québec

Tél. : 418 691-5650

Cell. : 418 254-1175

BUROPRO CITATION ACQUIERT LIBRAIRIE SOLIS ET S’INSTALLERA AUX GALERIES SAINT-HYACINTHE

Saint-Hyacinthe, le 18 février 2014 – En mai dernier Buropro Citation annonçait l’acquisition de Papeterie Expert et dès cette annonce les nouveaux propriétaires, Guy Bergeron, Dave Morin, Colette et Luc Pépin se sont mis en mode recherche pour un local afin d’ouvrir leur concept de magasin sous forme de boutiques à St-Hyacinthe en 2014.
 
« Après 9 mois de planification et de diverses négociations, nous sommes heureux d’annoncer l’acquisition de la Librairie Solis et le déménagement de ce commerce ainsi que celui de Papeterie Expert dans un tout nouveau magasin de 32 000pc aux Galeries St-Hyacinthe!», s’est exprimé Guy Bergeron, Président directeur général de Buropro Citation.
 
M. Pierre Bienvenue et Mme Dominique St-Jean, anciens propriétaires de la Librairie Solis, sont heureux de ce changement et se concentreront maintenant sur les activités de la Librairie Daigneault, située au 1682, rue des Cascades, en plein centre-ville de Saint-Hyacinthe, laquelle continuera d’accueillir et de servir ses clients avec la même attention. De plus, à partir du 1 mars 2014, Librairie Daigneault cessera d’offrir un service de ventes de papeterie aux entreprises par livraison, service qui sera désormais pris en charge par Buropro Citation, laquelle offrait déjà ce genre de service à sa clientèle.
 
Investissements & personnel
 
Un investissement de plus de 3 000 000$ sera nécessaire pour l’ouverture du nouveau magasin prévu à l’automne prochain dans l’ancien Zellers au Galeries St-Hyacinthe. Librairie Solis et Papeterie Expert demeureront ouverts à leurs adresses respectives jusqu’à l’ouverture officielle du nouveau magasin. Les 24 employés seront tous relocalisés et 35 à 40 nouveaux emplois seront créés. À l’ouverture du magasin le nombre d’employés total des 4 places d’affaires dépassera 350.
 
Concept en 7 boutiques détail
 
Cette nouvelle offre de produits et services se décline dans Buropro Citation sous la forme de sept différentes boutiques sous le même toit, soit la librairie, l’informatique, la papeterie, l’art-encadrement, les jeux, le mobilier et la création-impression.
 
En effet, l’entreprise, en plus de bonifier ses secteurs traditionnels de service aux entreprises qui compte la création-impression, le mobilier, les photocopieurs et la fourniture de bureau, perce le marché du détail en offrant à la clientèle segmentée, comme l’artiste, le bouquineur ou le professionnel, une complémentarité à valeur ajoutée. L’objectif des associés de Buropro Citation est de passer d’un magasin de type dépanneur à un magasin d’ambiance à caractères thématiques.
 
Expérience de magasinage DE L’UTILE À L’AGRÉABLE
 
Les consommateurs recherchent de plus en plus les commerces offrant une expérience de consommation unique dans une ambiance agréable. Buropro Citation devient une destination pour vivre une expérience unique de magasinage conciliant le travail, la détente, le divertissement et la création! Votre côté ludique, comme celui professionnel, émotif ou encore cartésien sera comblé, car ce qu’offre Buropro Citation c’est de l’UTILE À L’AGRÉABLE.
 
Offre accrue dans la vente aux particuliers et aux entreprises
 
Par cette expansion, Buropro Citation renforce encore sa présence dans le corridor Québec Montréal au sud du Fleuve St-Laurent. Après Victoriaville, Drummondville et Beloeil, cette grande surface sera la quatrième de la bannière. Avec 50% de son chiffre d’affaires dans la vente détail et 50% dans la vente aux entreprises, Buropro Citation sera en mesure de faire profiter de ses 68 ans d’expérience à toute la clientèle actuelle et future dans la région de Saint-Hyacinthe. Notre modèle d’affaire inclut aussi une implication importante dans la communauté et dans les réseaux d’affaire. Notre entreprise est le plus important marchand de BuroPLUS, le plus grand réseau de détaillants indépendants de produits de bureau dans l’est du Canada. L’essor que connaît Buropro Citation dans l’économie régionale fait la différence. Par cette acquisition et cette relocalisation à Saint-Hyacinthe, nous suivons notre positionnement stratégique et renforçons notre bannière régionale dans le centre de la province du Québec » commente Guy Bergeron, associé et Président directeur général.
 
 
SOURCES : Guy Bergeron,
Président directeur général
Buropro Citation Inc
800 263-9775 poste 229
guy.bergeron@buropro.ca

En mission sur la planète Drummondville!

 

(Drummondville – Le 10 février 2014) Drummondville étant en plein développement économique et traversant prochainement une période charnière avec notamment, les festivités du 200e en 2015, plusieurs questions sont ainsi soulevées concernant les projets à venir. Pour y répondre, qui de mieux placé que la personne figurant à la tête de la ville.La Chambre de commerce et d’industrie de Drummond (CCID) et la Jeune Chambre de commerce de Drummond (JCCD), collaborent ensemble afin d’offrir une tribune au premier magistrat de la ville, M. Alexandre Cusson, le mardi 25 mars prochain dès 17 h 15 au Best Western PLUS Hôtel Universel. M. Cusson nous entretiendra sur les grands projets de 2014-2015, la situation économique de la ville, les visions et orientations et plus encore.

 

Pour une deuxième édition, les deux organismes, la CCID et la JCCD, s’associent afin d’organiser un souper-conférence des plus intéressants s’adressant à tous les citoyens de la ville. Une occasion privilégiée de rencontrer le maire et d’échanger avec lui.

 

De plus, durant la soirée, six entreprises de la région recevront une certification du programme ICI ON RECYCLE! de RECYC-QUÉBEC. En partenariat avec la FCCQ et les différentes chambres de commerce au Québec, RECYC-QUÉBEC, qui a comme mandat la promotion et la valorisation du recyclage et du réemploi des matières résiduelles au Québec, remet des certificats de mérite aux institutions, commerces et industrie qui ont atteint le 3e niveau « Performance ».

 

La Chambre de commerce et d’industrie de Drummond et la Jeune Chambre de commerce de Drummond vous invitent donc à participer à ce souper le 25 mars prochain au Best Western PLUS Hôtel Universel au coût de 45 $ plus taxes pour les membres et de 60 $ pour les non-membres. Pour plus d’informations ou pour vous inscrire à l’activité, visitez le site de la CCID au www.ccid.qc.caou contactez-nous au 819-477-7822. Il faudra faire vite, car les places sont limitées.

 

 

—30—

 

p.j. :     Photo de M. Alexandre Cusson

 

Source :

Julie Thomassin

Chargée de projets

Chambre de commerce et d’industrie de Drummond

Téléphone : 819 477-7822

Adresse courriel : jthomassin@ccid.qc.ca

Site internet : www.ccid.qc.ca

Des femmes inspirantes et des témoignages d’espoir pour l’entrepreneuriat au féminin

 

(Drummondville – Le 5 février 2014) C’est sous un décor aux accents féminins et colorés qu’a eu lieu, mercredi soir dernier, le Souper Reconnaissance organisé par le comité Affaires au féminin de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond à l’Hôtel & Suites le Dauphin, où près de 140 personnes se sont rassemblées afin de reconnaître trois femmes d’influence de la région : mesdames Annie Durocher, Gloria Lemire et Geneviève Verrier. Couronnées de fleurs, les trois femmes d’affaires bien connues ont chacune reçu un vibrant hommage pour leur qualité de leaders et leur implication.

 

Au son d’un duo de musiciennes de l’Orchestre symphonique de Drummondville, la soirée a également été marquée par le témoignage de quatre femmes d’affaires représentantes de différentes générations formant un panel de discussion animée par Mme Geneviève Rossier, directrice de marque du magazine Coup de pouce, TC média. Mesdames Francine Ruest Jutras, Magalie Houle, Élizabeth Pellerin et Marie-Michèle Lemaire se sont prêtées au jeu en acceptant de répondre à diverses questions concernant notamment, la conciliation de leur carrière et leur vie personnelle, ainsi que leur vision de l’entreprenariat au féminin.

 

Pour la présidente de Développement Charlesmont et présidente de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond, Magalie Houle : « Les femmes qui font le choix de se lancer en affaires est une tendance qui augmentera graduellement. Le fait d’avoir de plus en plus de modèles féminins entrepreneures ou impliquées en politique aura certainement un effet d’entraînement » a-t-elle témoignée. La soirée s’est d’ailleurs terminée sur une note positive et pleine d’espoir. Toutes se sont entendues pour dire qu’il n’y avait aucune raison pour que les femmes ne prennent pas leur place en affaires.

 

Cette occasion de réseautage traitant d’entreprenariat au féminin s’inscrit parfaitement dans la mission du comité Affaires au féminin et constituera sans aucun doute un évènement à répéter.

 

À surveiller

 

Pour clore la saison 2013-2014, le comité Affaires au féminin de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond proposera une toute nouvelle formule de souper tournant, le 9 avril prochain, à l’Hôtel & Suites Le Dauphin. Plus d’informations sur cette activité seront communiquées prochainement.

 

 

—30—

 

Photo 1 :Les trois femmes reconnues, Mesdames Annie Durocher, Gloria Lemire et Geneviève Verrier.

 

 

 

Source :

Julie Thomassin

Chargée de projets

Chambre de commerce et d’industrie de Drummond

Téléphone : 819 477-7822

Adresse courriel : jthomassin@ccid.qc.ca

Site internet : www.ccid.qc.ca

 

 

 

Deux cents histoires recherchées pour le 200e de Drummondville

 

La population est sollicitée à participer dès maintenant au tout premier projet qui s’active pour le 200e de Drummondville !

 

« Une famille deux cents histoires », c’est une campagne de sensibilisation au don d’archives que déploie dès janvier la Société d’histoire de Drummond (SHD). En termes clairs, les gens de Drummondville sont appelés à dévoiler leurs documents personnels et les confier à la Société d’histoire ; les archives inédites recueillies dans le cadre de cette campagne pourront alors reprendre vie et servir à la réalisation de différents projets lors du 200e anniversaire.

 

À l’aube du bicentenaire, la Société d’histoire compte profiter de cet engouement de la part des citoyens afin d’augmenter le don d’archives. Pour y parvenir, la formule choisie consiste à véhiculer dans les médias de courtes histoires véridiques, racontées grâce aux archives récemment confiées à la SHD par des familles. Ces histoires démontreront à la population à quoi peut servir le  transfert de documents à la SHD, celle-ci souhaitant que les gens se reconnaissent à travers ces récits et qu’ils comprennent qu’eux aussi, peuvent faire partie prenante des célébrations, peu importe leurs parcours de vie.

 

L’objectif visé par la campagne consiste à recueillir un maximum de photographies, de bobines vidéo ou de tout autre document de valeur historique qui seront utiles à la réalisation de projets signés « 200e ».

Selon la Société d’histoire, trop d’archives dorment dans les sous-sols, les placards et les albums oubliés, tandis qu’elles n’attendent qu’à faire l’objet de stimulants projets de mise en valeur. La SHD croit qu’en devenant des « fournisseurs d’images », les gens de Drummondville trouveront leur implication au programme des festivités avant même 2015. 

 

Les personnes intéressées par ce projet doivent entrer en contact avec la SHD, se présenter à ses locaux et idéalement prendre un rendez-vous avec notre archiviste (819-474-2318).

 

 

Un projet financé par la Ville de Drummondville

www.facebook.com/societehistoiredrummond

 

 

-30-

Source : Hélène Vallières, directrice, 555, des Écoles, Drummondville, Qc., J2B 1J6, 819-474-231

info@histoiredrummond.com

Un gala d’humour incluant Les Morissette pour clore la campagne de financement de la Maison René-Verrier

 

Drummondville, le mardi 4 février 2014La Fondation René-Verrier est fière d’annoncer la tenue d’un gala d’humour afin de marquer la fin de sa campagne majeure de financement, tenue au cours des 18 derniers mois, et visant à amasser plusieurs millions de dollars pour réaliser la construction de la Maison René-Verrier, établissement voué aux soins palliatifs pour les gens de la région.

 

En effet, ce spectacle d’abord imaginé par le célèbre porte-parole de la campagne, Louis Morissette, marquera la fin des efforts de tout un comité composé de gens d’affaires de la région qui se sont afférés à solliciter entreprises et professionnels afin d’atteindre l’ambitieux objectif de 5 millions de dollars. « Nous avons été privilégiés de pouvoir compter sur Louis depuis les débuts de cette campagne et encore une fois, il nous prouve son immense générosité en nous offrant ce spectacle qui s’adresse vraiment à tous grâce à la variété des artistes qui seront sur scène. C’est une chance que de pouvoir réunir des artistes de cette trempe autour de notre cause et le public vivra vraiment soirée exceptionnelle avec eux car ce spectacle ne sera présenté qu’une seule et unique fois!» a précisé la directrice générale de l’organisme, Marie-Julie Tschiember.  

 

Présenté le dimanche 25 mai, à la Maison des arts Desjardins, le spectacle servira à la fois de prétexte pour annoncer le bilan de la campagne, où sera annoncé le montant final, ainsi que de remerciement pour tous les gens impliqués dans ce magnifique projet. Les profits de la vente des billets du spectacle seront d’ailleurs ajoutés à la cagnotte.  

 

Intitulé « GalaDON de faire sourire » en lien avec le slogan de la campagne dans laquelle Louis Morissette nous demandait : « As-tu le don de faire sourire? », le spectacle prévoit la présence sur scène du couple Véronique Cloutier et Louis Morissette (Les Morissette), du populaire Réal Béland ainsi que de 2 humoristes de la relève, soit Kim Lizotte et Louis T.  D’une durée de 2 heures, les artistes viendront tour à tour proposer leur matériel humoristique au public.

 

Les billets au coût de 55$ seront disponibles à partir du vendredi 7 février à la billetterie de la Maison des arts Desjardins au artsdrummondville.com ou sur le réseau ovation.qc.ca. De plus, les fans du couple chouchou du Québec pourront acquérir des billets VIP au coût de 100 $, incluant un 5 à 7 avec bouchées et cocktail avant le spectacle, une rencontre en personne avec Les Morissette et des places de choix pour assister à la soirée. Une quantité limitée de 30 billets VIP sont en vente directement au bureau de la Fondation René-Verrier en téléphonant au 819.477.3044.

 

À propos de la Fondation René-Verrier

 

La Fondation René-Verrier a vu le jour le 25 novembre 1998 en hommage à Monsieur René Verrier, décédé à la suite d’un cancer. À travers l’expérience personnelle vécue par les membres de sa famille, ces derniers ont voulu rendre accessible une gamme de services essentiels pour les gens de la MRC Drummond. En prenant conscience des limites de notre système de santé, les membres de la famille Verrier ont décidé de « donner au suivant » en créant la Fondation René-Verrier que l’on connait aujourd’hui. La Fondation a récemment procédé à la restructuration de son organisation afin d’optimiser sa mission en créant trois organismes distincts : Fondation René-Verrier, Services René-Verrier et Maison René-Verrier.

 

Fondation René-Verrier : La Fondation voit au financement des Services René-Verrier et de la Maison René-Verrier, à l’organisation des activités annuelles de financement et à la gestion des dons philanthropiques et des dons planifiés.

 

Services René-Verrier : Les Services offrent gracieusement aux personnes atteintes de cancer, aux aidants naturels ainsi qu’aux familles en situation de fin de vie, une gamme de services complémentaires. En moyenne, c’est 400-500 demandes de services gratuits à chaque année, dans les familles de la MRC Drummond.

 

Maison René-Verrier : La Maison René-Verrier, dont l’ouverture est prévue en 2015, offrira un cadre exceptionnel à toute la communauté pour vivre l’étape de la fin de vie en toute dignité.

 

 

–       30   –

 

 

 Source :              Marie-Julie Tschiember

              Directrice générale

              819 477-3044 –

             mjtdg@fondationreneverrier.com

             www.fondationreneverrier.com