Article du mois Jan , 2014

Souper-conférence CPA sur la relève entrepreneuriale et le transfert d’entreprises

 

(Drummondville – Le 30 janvier 2014) Lorsqu’il est question de relève entrepreneuriale, plusieurs problématiques sont soulevées, dont les difficultés de planification, l’opacité du marché de la transmission, l’accès au financement. Le processus de transfert, un sujet encore d’actualité et  pouvant être difficile à décoder pour tous ceux qui en sont impliqués, mérite d’être clarifié.En partenariat avec le Regroupement des comptables professionnels agréés du Québec Mauricie – Centre-du-Québec (CPA), la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond organise un souper-conférence le mardi 18 février prochain dès 17 h 15 à l’Hôtel & Suites Le Dauphin de Drummondville.

 

S’adressant aux cédants, aux repreneurs ainsi qu’aux intermédiaires en support qui soutiennent les entrepreneurs de tous secteurs confondus, cette conférence a pour objectif de leur donner des solutions concrètes et adaptées afin de les aider dans leur démarche. M. Gaétan Morin, premier vice-président  au développement corporatif et investissements au Fonds de solidarité FTQ agira à titre de conférencier.

 

Le Fonds de solidarité FTQ est un fond d’investissement en capital de développement qui fait appel, par l’intermédiaire de son REER, à l’épargne des Québécoises et des Québécois.Ses investissements, dans tous les secteurs de l'économie, contribuent à la création et au maintien d’emplois dans les entreprises et favorisent le développement du Québec.

 

La Chambre de commerce et d’industrie de Drummond vous invite à participer à ce souper-conférence CPA, le 18 février prochain à l’Hôtel & Suites Le Dauphin au coût de 45 $ plus taxes pour les membres et de 60 $ pour les non-membres. À noter que tous les membres de l’Ordre des CPA du Québec ont accès au prix membre CCID. Pour plus d’informations ou pour vous inscrire à l’activité, visitez le site de la CCID au www.ccid.qc.caou contactez-nous au 819-477-7822. Bienvenue à tous!

 

 

—30—

 

p.j. :     Photo de M. Gaétan Morin, Premier vice-président au développement corporatif et investissements au Fonds de solidarité FTQ      

 

Source :

Julie Thomassin

Chargée de projets

Chambre de commerce et d’industrie de Drummond

Téléphone :                 819 477-7822

Adresse courriel :       jthomassin@ccid.qc.ca

Site internet :              www.ccid.qc.ca

Le centre de foire génère une première retombée économique de 15 m $ en hôtellerie à Drummondville

 

Drummondville, le mercredi 29 janvier 2014 – Déjà en construction, le Centre de foires de Drummondville aura réussi à attirer des investissements privés de 15 M$ et la création de 60 emplois dans le milieu hôtelier drummondvillois. Véritable retombée économique directe du projet de la Société de développement économique de Drummondville (SDED), c’est en présence du maire de Drummondville et président de la SDED, Alexandre Cusson, et du directeur général, Martin Dupont, que MM. Stéphane Boivin et Aziz Bocti, promoteurs d’expérience en hôtellerie, sont venus annoncer la construction de l’Hôtel Unique à proximité du Centre de foires, sur la rue Saint-Amant. Les plans sont en cours de réalisation afin de commencer la construction prévue en avril 2014. L’ouverture, quant à elle, devrait avoir lieu au début de l’année 2015, en même temps que l’accueil des premières foires.

 

Survol technique

En octobre dernier, les promoteurs ont acheté à la SDED un terrain de 57 000 pi², à proximité du Centre de foires, sur lequel sera érigé un hôtel d’une superficie totale de 86 000 pi². L’édifice offrira 140 chambres sur neuf étages avec vue panoramique, dont 18 suites, destinées principalement à une clientèle d’affaires.

 

L’Hôtel Unique fera la promotion d’une architecture de qualité, à la fois distinctive et novatrice, projetant l’image d’un renouveau urbain. Au même titre que le Centre de foires, celui-ci proposera une fenestration généreuse qui laissera transparaître les activités et l’achalandage du moment.

 

Au rez-de-chaussée,  unhall d’entrée entièrement vitré (1500 pi²) s’ouvrira sur l’animation du site et sera doté d’une salle à manger et d’un bar-salon (2000 pi²) pouvant accueillir 115 personnes. En saison estivale, une terrasse extérieure en lien avec la salle à manger permettra notamment la tenue d’activités. Le décor sera d’inspiration contemporaine moderne, ce qui constituera un élément distinctif de l’offre drummondvilloise selon les promoteurs.

 

Parmi les commodités au deuxième étage, quatre salles de conférences, pouvant accueillir entre 10 et 15 personnes chacune, seront disponibles à la clientèle. De plus, afin de faciliter le séjour des visiteurs et offrir une expérience fluide, un accès sera prévu entre le Centre de foires et l’hôtel.

 

Finalement, le sous-sol de 7500 pi² servira à l’entreposage, aux services électromécaniques, à l’espace réservé aux employés et offrira une salle de conditionnement physique ouvert à la clientèle. Un spa nordique sur le toit est même présentement à l’étude afin d’offrir une expérience unique sur unetoiture-terrasse (3000 pi²) offrant des vues imprenables sur Drummondville.

 

« Nous avons choisi d’implanter un hôtel à Drummondville pour plusieurs raisons, mais principalement parce qu’il se dégage un enthousiasme et un dynamisme collectifs hors du commun. On sent véritablement que la ville est en croissance économique et les études de marché que nous avons effectuées l’ont démontré! Nous sommes convaincus que l’Hôtel Unique permettra au Centre de foires de jouir d’un avantage compétitif, de par sa proximité, dans l’organisation de foires et congrès au Québec », confie Stéphane Boivin.

 

Réactions des intervenants

« Il s’agit d’un projet remarquable qui s’harmonisera bien avec le Centre de foires, tant sur le plan de l’architecture que sur l’augmentation du tourisme d’affaires.Nous accueillons donc positivement les investissements et la création d’emplois annoncés, d’autant plus que ce projet est entièrement financé par le privé », a déclaré Alexandre Cusson.

 

Pour le directeur général de la SDED, Martin Dupont, l’ajoutd’une infrastructure hôtelière augmentera la compétitivité de la ville et de la région : « C’est en quelque sorte une complémentarité nécessaire au Centre de foires, car il permettra sans aucun doute de maximiser les chances de réussite de notre projet. L’Hôtel Unique viendra compléter l’offre hôtelière, nous permettant ainsi de pouvoir accueillir des événements de plus grande envergure et de plus longue durée, en ayant plus de chambres à offrir, pour un total de 750 chambres dorénavant. »

 

Les travaux de construction permettant la réalisation de l’Hôtel Unique seront sous la supervision du gérant de construction Decarel, tandis que le mandat d’architecture a été octroyé à la firme Menkes Shooner Dagenais Letourneux et ceux d’ingénierie aux firmes SDK et Associés (pour la structure) et Bouthillette Parizeau (pour l’ingénierie mécanique).

 

— 30 —

 

Source :

Stéphane Boivin

Hôtel Unique

T. 514 983-2425

Lancement de l’appel de projets 2014-2015 du Programme de développement régional et forestier (PDRF)

Centre-du-Québec, le 28 janvier 2014 – La Conférence régionale des élus (CRÉ) du Centre-du-Québec lance l’appel de projets 2014-2015 du Programme de développement régional et forestier (PDRF). Le PDRF a comme objectif principal de soutenir des initiatives centricoises de mise en valeur et de développement des ressources du milieu forestier, en lien avec le Plan régional de développement intégré des ressources naturelles et du territoire (PRDIRT) du Centre-du-Québec. Mis en place par le ministère des Ressources naturelles du Québec, le PDRF vient remplacer le Programme de mise en valeur des ressources du milieu forestier (volet II) et le Programme de mise en oeuvre de l’approche intégrée régionalisé (PAIR).
 
 
Le Programme de développement régional et forestier poursuit les objectifs suivants :
-Contribuer à la tenue d’activités de concertation régionale;
-Permettre la réalisation de projets régionaux de développement visant la protection, la mise en valeur et le développement des ressources du milieu forestier.
 
 
Le présent appel de projets cible des propositions visant à obtenir :
– L’identification, la protection et le rétablissement de corridors naturels et fauniques;
– La mise en valeur des terres publiques et des territoires forestiers récréatifs régionaux;
– Le développement de la culture, de l’entreprenariat et de l’innovation associés au secteur forestier (foresterie, activités de démonstration,        acériculture, biomasse, produits forestiers non ligneux, gestion faunique, main-d’oeuvre spécialisée);
– L’amélioration du rendement des forêts de la région.
 
 
Pour être admissible au financement offert par le Programme de développement régional et forestier, un projet doit être conforme à l’une ou l’autre de ces quatre priorités.
 
 
Clientèles admissibles
À l’exception des sociétés d’État, tout individu ou organisme légalement constitués, notamment : une CRÉ, une MRC, une communauté autochtone, une municipalité, un organisme forestier, faunique ou un organisme détenteur de bail à des fins commerciales sur les terres publiques peut agir commepromoteur et présenter un projet dans le cadre du Programme de développement régional et forestier.
 
 
Nature de l’aide financière
Les projets présentés par un organisme à but non lucratif, une municipalité, une MRC, une Ville, un Conseil de bande ou par une organisation paragouvernementale pourront obtenir du financement jusqu’à 90 % du coût total des dépenses admissibles. Les projets présentés par une entreprise privée pourront obtenir du financement jusqu’à 60 % du coût total des dépenses admissibles.
Date limite de dépôt et documentation.
 
 
La date limite de présentation des projets est fixée au 28 février 2014, à 16 h 30. La CRÉ invitent les promoteurs intéressés à soumettre une proposition dans le cadre du Programme de développement régional et forestier à lire attentivement les documents suivants :
– Guide du promoteur;
– Formulaire de demande d’aide financière.
 
 
Ces documents sont disponibles sur le site Internet de la CRÉ au www.cre.centre-du-quebec.qc.ca, dans la section « Fonds et programmes » – « Programme de développement régional et forestier ».
 
 
Pour plus d’information, veuillez communiquer avec M. Michel Côté, coordonnateur de la Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire (CRRNT) du Centre-du-Québec et responsable du Programme de développement régional et forestier à la CRÉ au 819 478-1717, poste 235 ou à l’adresse courriel mcote@centre-du-quebec.qc.ca.
 
 
 – 30 –
 
 
 
Source :
Mme Joëlle Jutras Conseillère en communication
Conférence régionale des élus (CRÉ) du Centre-du-Québec
819 478-1717, poste 225
jjutras@centre-du-quebec.qc.ca www.cre.centre-du-quebec.qc.ca

INTRONISATION DU 25e BÂTISSEUR M. RICHARD BOURBEAU au Temple de la renommée des affaires de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond et Caval’Art a reçu le Prix Jean-Claude-Milot

 

(Drummondville, le 28 janvier 2014) —Le 27 janvier dernier, devant près de 300 personnes du milieu des affaires, Monsieur Richard Bourbeau a été intronisé au Temple de la renommée des affaires de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond (CCID). Cette cérémonie annuelle, devenue une activité incontournable, se déroule depuis 1996 à l’Hôtel & Suites Le Dauphin, dans le cadre du Coquetel des bâtisseurs.

 

À cette occasion, Monsieur Richard Bourbeau, personnalité d’affaires bien connue dans la région et reconnue pour sa fibre entrepreneuriale exceptionnelle a fait son entrée au Temple de la renommée des affaires de la Chambre. M. Bourbeau succède ainsi à M. Jean-Yves Milot et 24 autres bâtisseurs. Rappelons que le Temple de la Renommée des affaires visant particulièrement à faire connaître des gens qui ont contribué de façon significative à l’évolution de la collectivité drummondvilloise a été initié en 1996 par la CCID. Le choix annuel du Bâtisseur est effectué par un vote secret des administrateurs  de la CCID.

 

L’organisation de ce coquetel, le plus important tenu annuellement par la Chambre, est rendue possible grâce à la collaboration de la Desjardins entreprises – Drummond, de l’Hôtel & Suites Le Dauphin ainsi que de Promutuel Drummond.

 

D’autre part, le Coquetel des bâtisseurs 2014 a aussi été l’occasion pour mesdames Geneviève et Caroline Milot copropriétaires de l’Hôtel & Suites le Dauphin de faire connaître le récipiendaire 2014 du « Prix Jean-Claude-Milot ».  Ce prix est remis chaque année par la direction de l’Hôtel et Suites Le Dauphin à une personne, un organisme ou une institution, dont l’action, a entraîné des répercussions importantes dans le domaine du tourisme dans notre région.

 

Cette année, le « Prix Jean-Claude-Milot » a été décerné à Caval’Art pour sa contribution significative au développement du tourisme dans notre région. C’est ce que Mmes Genevieve et Caroline Milot ont voulu souligner cette année en remettant le prix Jean-Claude-Milot aux co-fondateurs de cet événement annuel. Cette reconnaissance était accompagnée d’une magnifique œuvre originale intitulée « Troupeau d’eau » et signée de Mme Marthe Boisjoly, artiste de la région.

 

— 30 —

 

Crédit photo : Frédéric Côté

 

Descriptif :

 

Photo1  : Intronisation de M. Richard Bourbeau au Temple de la renommée des affaires de la Chambre de commerce et d’industrie Drummond

 

M. Richard Bourbeau accompagné des partenaires majeurs, Mme Guylaine Romanesky, directrice générale de Promutuel Drummond et Mme Josée Turgeon, directrice générale de Desjardins entreprises – Drummond, ainsi que Mme Magalie Houle, présidente du conseil d’administration de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond.

 

Source :

 

Julie Thomassin

Chargée de projets

jthomassin@ccid.qc.ca

819-477-7822

Structure BRL inaugure sa nouvelle usine de 48 000 pi² à Drummondville

 

Drummondville, le lundi 20 janvier 2014 – Messieurs Marc Joyal et Yan Traversy, copropriétaires de Structure BRL, ont procédé lundi à l’inauguration d’une nouvelle usine de 48 000 pieds carrés en présence de nombreux invités, dont le maire Alexandre Cusson et le ministre Yves-François Blanchet. Réalisé au coût de 5 M$, cet investissement aura permis le maintien de 46 emplois à Drummondville et la création de 15 emplois spécialisés, dont plusieurs postes de soudeurs-assembleurs et chargés de projet-dessinateur.

 

« Notre production était à plein rendement depuis plusieurs années et la construction de cette usine nous permet de franchir une nouvelle étape dans nos projets de développement » , affirme Yan Traversy, copropriétaire de Structure BRL.  

 

« En plus de bénéficier d’une plus grande superficie, nous serons en mesure de répondre adéquatement aux besoins de notre clientèle qui ne cesse d’augmenter. Nous prévoyons doubler notre capacité de production. Vous comprendrez donc que c’est majeur pour toute l’équipe! », ajoute Marc Joyal, également copropriétaire.

 

« Il n’y a pas de secret… dans le monde des affaires pour devenir ou rester compétitive, une entreprise doit investir! Je crois que Messieurs Joyal et Traversy démontrent à merveille ce que nous exprimons, car en plus d’investir 5 M$, ils ont même profité de l’occasion pour intégrer des initiatives environnementales au sein de leur exploitation, notamment par l’installation de panneaux solaires et d’un récupérateur de chaleur », conclut Alexandre Cusson, maire de la Ville de Drummondville et président de la SDED.

 

Initiatives environnementales

Lors de la visite guidée des nouvelles installations, plusieurs éléments démontrent le souci de la direction à implanter des mesures environnementales, telles que l’installation de panneaux solaires sur l’un des murs extérieurs. Entre autres, cette mesure aura pour effet de diminuer les coûts de chauffage, et ainsi, augmenter l’efficacité énergétique avec l’installation d’un récupérateur de chaleur.

 

« Lors d’une nouvelle construction, c’est certain qu’il est plus facile de prévoir ce genre de mesures. À titre d’exemple, les panneaux solaires occupent 6 760 pi² de superficie du mur extérieur. Jumelé au récupérateur de chaleur, ce système représente pour nous des économies annuelles d’environ 45 000 $ en chauffage », a précisé Marc Joyal. « Nous avons même installé un système de chauffage radiant comme mesure complémentaire et prévu un éclairage au DEL pour faciliter le travail de nos employés. Selon plusieurs électriciens, nous avons une qualité d’éclairage incomparable à ce qui se fait dans notre milieu ».

 

Les promoteurs ont profité de l’occasion pour remercier les nombreux partenaires financiers sans qui le projet n’aurait pu voir le jour : Investissement Québec, Société de développement économique de Drummondville (SDED), CAE Drummond, Fonds Soutien Centre-du-Québec, Banque Royale du Canada et Desjardins Capital de risque.

 

Brève présentation

Dorénavant située au 525, rue Bergeron, dans le parc industriel de Drummondville, Structure BRL fait la conception, la fabrication et l’installation de structures d’acier pour les secteurs industriel et commercial. Parmi les rares entreprises à offrir la combinaison de conception, fabrication et installation de structures d’acier, l’entreprise est renommée pour la qualité de son travail, ainsi que des délais d’exécution.

 

– 30 –

Renseignements :

Yan Traversy

Copropriétaire

Structure B.R.L. 2000

Tél. : 819 479-8383

ytraversy@brl2000.ca

Fiers de contribuer à faire avancer la Fondation René-Verrier!

Drummondville, le 20 janvier 2014C’est avec beaucoup de fierté que la Fondation René-Verrier démarre l’année en lançant une toute nouvelle méthode de financement récurent grâce à la solidarité exceptionnelle des concessionnaires automobiles de la région de Drummondville. Du jamais vu dans l’industrie! Cette initiative permettra à l’organisme d’amasser plusieurs dizaines de milliers de dollars annuellement dans le but d’assurer les activités opérationnelles de sa maison de soins palliatifs et de ses différents services gratuits pour la population de la région.

 

En effet, depuis déjà quelques mois et pour les années à venir, les clients de la majorité des concessionnaires de la région pourront contribuer directement à la cause. Dans les faits, c’est un montant de 25 $ pour chaque contrat de vente de véhicule neuf (et usagé dans certains cas) qui sera  émis à la faveur de la Fondation René-Verrier. Un geste initié par Alain Ginchereau du Garage Montplaisir, qui démontre bien l’engagement de cette entreprise envers la communauté : « Rassembler notre équipe d’employés à la mission de la Fondation, offrir l’opportunité à nos clients de poser un geste concret pour leur communauté et contribuer facilement à cette cause qui touche beaucoup de gens, voilà des aspects très valorisants. Nous sommes fiers de contribuer à faire avancer la Fondation René-Verrier! ». Une initiative à laquelle n’ont pas hésité à se rallier d’autres propriétaires de concessions automobiles. Se sont ainsi ajoutés au Garage Montplaisir, Norman Chiasson de Drummondville Volkswagen, la famille Nadeau de Bernier Crépeau, Denis Morin du Groupe Beaucage de Drummondville (Nissan, Mitsubishi, Kia et Occasion Beaucage) et finalement Alain Dupuis et Michel DeLisa du Nouveau Tradition Ford (7 concessionnaires en tout).

 

Lors de leur transaction, les clients qui auront accepté de verser ce 25 $ au profit de la Fondation se verront automatiquement remettre un reçu pour fins d’impôts ainsi qu’un autocollant particulier à poser sur leur nouveau véhicule. « Au cours des prochains mois, on verra apparaître notre logo étoilé sur les voitures de ces concessionnaires. Les gens pourront se reconnaître et s’identifier entre eux avec fierté! C’est une grande marque de solidarité qui se promènera partout dans la ville. Avec ce concept, même les compétiteurs se serrent la main pour une cause commune et c’est vraiment un geste exceptionnel! Au final, l’argent servira concrètement à l’ensemble de notre communauté, pour des meilleurs services gratuits et accessibles à de plus en plus de gens. Voilà toute la beauté de la chose!» mentionne Marie-Julie Tschiember, directrice générale de la Fondation René-Verrier.

 

À propos de la Fondation René-Verrier

 

La Fondation René-Verrier a vu le jour le 25 novembre 1998 en hommage à Monsieur René Verrier, décédé à la suite d’un cancer. À travers l’expérience personnelle vécue par les membres de sa famille, ces derniers ont voulu rendre accessible une gamme de services essentiels pour les gens de la MRC Drummond. En prenant conscience des limites de notre système de santé, les membres de la famille Verrier ont décidé de « donner au suivant » en créant la Fondation René-Verrier que l’on connait aujourd’hui. La Fondation a récemment procédé à la restructuration de son organisation afin d’optimiser sa mission en créant trois organismes distincts : Fondation René-Verrier, Services René-Verrier et Maison René-Verrier.

 

Fondation René-Verrier : La Fondation voit au financement des Services René-Verrier et de la Maison René-Verrier, à l’organisation des activités annuelles de financement et à la gestion des dons philanthropiques et des dons planifiés.

 

Services René-Verrier : Les Services offrent gracieusement aux personnes atteintes de cancer, aux aidants naturels ainsi qu’aux familles en situation de fin de vie, une gamme de services complémentaires. En moyenne, c’est 400-500 demandes de services gratuits à chaque année, dans les familles de la MRC Drummond.

 

 

Maison René-Verrier : La Maison René-Verrier, dont l’ouverture est prévue en 2015, offrira un cadre exceptionnel à toute la communauté pour vivre l’étape de la fin de vie en toute dignité.

 

 

–       30   –

 

 Source :              Marie-Julie Tschiember

              819 477-3044 –

              mjtdg@fondationreneverrier.com

              www.fondationreneverrier.com

Quatre postes à combler à la Roche-sur-Yon Vivre l’expérience d’un emploi d’été en France

Drummondville, le 16 janvier 2014  La Ville de Drummondville, en collaboration avec l’Association Québec-France, offre l’opportunité à des étudiants de vivre une expérience enrichissante en travaillant en France pendant la saison estivale 2014.

 

Quatre postes seront disponibles dans la ville française de La Roche-sur-Yon, avec laquelle Drummondville partage une entente de jumelage depuis 32 ans :

 

  • 1 poste au Service des Espaces verts
  • 1 poste à la médiathèque
  • 2 postes à la Direction des Sports

 

Pour être admissible au programme, vous devez être âgé entre 18 et 29 ans, résider à Drummondville et être inscrit à un programme d’études à la fin de l’été. De plus, une somme de 680 $ devra être prévue par le participant afin de couvrir les frais inhérents au programme.

 

Comment s’inscrire?

 

Pour s’inscrire, les personnes intéressées doivent faire parvenir leur curriculum vitae accompagné d’une lettre motivant leur démarche, avant le28 février 2014 à 16 h 30, au Service des arts, de la culture et de l’immigration, situé au 545, rue des Écoles, Drummondville (Québec), J2B 1J6.

 

Pour obtenir de l’information supplémentaire concernant l’inscription :

Tél. : 819 850‑1327

artsetculture@ville.drummondville.qc.ca

Pour plus de détails sur le programme, visitez le site de l’Association Québec-France au www.quebecfrance.qc.ca.

 

– 30 –

 

Source et information :

Danielle Dufresne

Service des arts, de la culture et de l’immigration

Ville de Drummondville

819 850-1327

artsetculture@ville.drummondville.qc.ca

Les modalités concernant les dépôts de projets sont maintenant disponibles

Mme Danielle Saindon, directrice générale et Mme Marie-Soleil Bergeron, coordonnatrice à la programmation

 

Drummondville, le 9 janvier 2014– La Corporation des fêtes du 200e de Drummondville  a mis en ligne sur son site internet, au www.d200.ca, la documentation nécessaire aux organismes du milieu et aux attractions touristiques afin qu’ils puissent déposer, d’ici le 28 mars 2014, les propositions de projets qui serviront à bâtir une partie de la programmation des fêtes du bicentenaire de la Ville.

 

 

Ainsi, trois (3) volets de programmation ont été identifiés. Les «Événements intégrés» (avec ou sans financement) s’adressent aux organismes du milieu qui, dans le cadre du 200ᵉ de Drummondville, créeront un événement spécial pour souligner cet anniversaire important.Les «Éditions spéciales» réfèrent aux attractions touristiques majeures de Drummondville qui donneront une saveur 200ᵉ à leur programmation en offrant une valeur ajoutée en 2015. Enfin, les «Grands événements» du 200ᵉ de Drummondville présenteront des événements à grand déploiement qui feront rayonner la Ville au-delà de ses frontières.

 

Les activités qui seront intégrées à la programmation des festivités de 2015devront respecter le thème principal «Les gens heureux ont une histoire… Drummondville 2015 : 200 ans de dynamisme à célébrer!» et être liées avec un ou plusieurs des principaux objectifs identifiés par le conseil d’administration de la Corporation.

 

Tout projet se qualifiant et étant accepté par la Corporation pourra recevoirl’accréditation officielle «Événement Intégré 200e»,  «Édition Spéciale 200e»  ou «Grand Événement 200e» de même qu’une aide pour les communications, la programmation et le financement (si applicable).

 

«La Corporation n’a pas le mandat de subventionner les opérations, mais bien de s’appuyer sur l’apport et l’expertise d’organismes existants afin d’offrir une valeur ajoutée à la programmation établie par la Corporation des fêtes du 200e de Drummondville. Les projets sélectionnés pourront bénéficier, au besoin, d’un soutien financier. Les projets avec demandes d’aide financière seront jugés dans les limites de l’enveloppe budgétaire de la Corporation» précise Mme Danielle Saindon, directrice générale.

 

Afin d'assister la Corporation dans le choix et la proposition d'événements dans le cadre des festivités, une dizaine de  comités consultatifs assurent une représentation des acteurs du milieu provenant des différents secteurs d'activités.

 

«Nous espérons recevoir un grand nombre de projets créatifs, rassembleurs et à l’image du dynamisme de nos citoyens!» mentionne, en terminant, la directrice générale.

 

 

À propos de la Corporation

La Corporation des fêtes du 200e de Drummondville a pour mandat d’organiser une année de festivités soulignant le bicentenaire de Drummondville qui aura lieu en 2015. Elle vise à promouvoir et faire rayonner la Ville, ses citoyens et ses entreprises par la mise en valeur de l’histoire, des forces, des succès et de la vitalité des Drummondvillois.

 

-30-

 

Source :

Anne-Claire Benoit, 
Coordonnatrice aux communications, Corporation des Fêtes du 200e de Drummondville
C : acbenoit@d200.ca | T : 819-445-2015 poste 303 | M : 819-475-5288

Le Commissaire au lobbyisme du Québec de passage à la CCID

 

(Drummondville – Le 6 janvier 2014) La transparence et l’éthique ont été des thèmes prédominants dans le domaine public au cours de la dernière année. On réalise ainsi que nombreux sont les acteurs qui exercent de la pression sur les instances au pouvoir afin de défendre leurs intérêts ou ceux de leurs clients. Mystérieuse et préoccupante, la notion du lobbysime, une pratique légale, mais qui a particulièrement mauvaise presse actuellement, sera explorée par le Commissaire au lobbysime du Québec, Me François Casgrain dans le cadre d’une tournée des régions du Québec. La conférence intitulée: « Miser sur la transparence », aura lieu le 16 janvier prochain dès 7 h 30, dans le cadre d’un petit-déjeuner d’affaires à l’Hôtel & Suites Le Dauphin de Drummondville.

 

L’objectif de cette séance d’information est de sensibiliser sur les enjeux de la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbysime ainsi que du Code de déontologie des lobbyistes. Cette tournée du Commissaire au lobbyisme a été initiée, afin de mieux faire connaître la Loi aux lobbyistes et de susciter l’intérêt des citoyens au regard de la transparence afin d’accroître leur confiance envers les institutions démocratiques.

 

Outre les titulaires de charges publiques (fonctionnaires, députés, ministres, maire, conseillers municipaux) qui ont un rôle déterminant à jouer en ce sens, cette conférence s’adresse également aux lobbyistes professionnels, aux représentants influents du milieu des affaires, membres d’un ordre professionnel ou toute autre personne qui exercent de quelque façon que ce soit des activités d’influence sur certaines prises de décision pour l’avancement de dossier d’ordre public. L’activité peut aussi intéresser tous citoyens et citoyennes qui désirent être à l’affût des enjeux du lobbysime au Québec.

 

La Chambre de commerce et d’industrie de Drummond vous invite à participer à ce petit-déjeuner-conférence, le jeudi 16 janvier prochain à l’Hôtel & Suites Le Dauphin au coût de 25 $ pour les membres et de 35 $ pour les non-membres. Pour plus d’informations ou pour vous inscrire à l’activité, visitez le site de la CCID au www.ccid.qc.caou contactez-nous au 819-477-7822. Bienvenue à tous!

 

 

—30—

 

 

Source :

Julie Thomassin

Chargée de projets

Chambre de commerce et d’industrie de Drummond

Téléphone :                 819 477-7822

Adresse courriel :       jthomassin@ccid.qc.ca

Site internet :              www.ccid.qc.ca