Article du mois Déc , 2013

PRÈS DE 300 000 $ ACCORDÉS À DIX PROJETS

Saint-Hyacinthe, le 16 décembre 2013 – Le comité de gestion du Fonds du Pacte rural maskoutain et le conseil des maires de la MRC ont annoncé leur contribution à dix projets qui se dérouleront dans les milieux ruraux de la Grande région de Saint-Hyacinthe au cours des prochains mois.
 
Ainsi, dans le cadre du plus récent appel de projets, une somme totalisant 293 000 $ a été allouée pour des propositions qui généreront des investissements totaux de près de 583 147 $ dans les communautés.
 
Les projets qui bénéficieront d’une aide financière sont :
 
Mise à jour de la bibliothèque municipale de Saint-Louis
Municipalité de Saint-Louis 7 900 $
La bibliothèque de Saint-Louis, avec ses quelque deux mille volumes et revues, doit se moderniser afin de bonifier l'expérience de l’utilisateur et la qualité du service. Du matériel informatique plus performant ainsi qu’un classement informatisé sont nécessaires afin de répondre à la demande grandissante des abonnés. De plus, l'installation d'un chauffage plus adéquat fournira un climat stable et confortable.
 
Une école verte et branchée!
École primaire de Saint-Marcel-de-Richelieu 17 637,34 $
La direction de cette école souhaite que son école soit vivante, intéressante et motivante pour ses élèves. Cette dernière renouvèlera son matériel informatique et fera l'achat de deux tableaux intelligents. Ces acquisitions permettront de développer chez les élèves des compétences pour les habiliter à utiliser les nouvelles technologies.
 
Notre cour a besoin… d'amour!
École aux Quatre-Vents de Saint-Jude 33 885 $
Le parc-école de l’école aux Quatre-Vents de Saint-Jude sera repensé et revampé. Il servira de lieu de rencontre pour les jeunes au sein de la municipalité. Ce nouveau parc-école augmentera le dynamisme et la vie communautaire du milieu. Ce projet affiche un beau potentiel de rayonnement, les enfants des familles de Saint-Bernard-de-Michaudville, de Saint-Barnabé-Sud et de Saint-Louis profiteront tous de ces nouvelles installations attractives et amusantes.
 
À l’école Plein-Soleil, on se met en forme!
École Plein-Soleil de Sainte-Hélène-de-Bagot 13 876,79 $
Ce nouveau projet permettra de consolider l'achat d'équipements afin de faire bouger toute la communauté par le biais d'activités physiques nouvelles qui sauront aller chercher l’intérêt des jeunes et des moins jeunes. Basket-ball, volley-ball, badminton, murs d'escalade, mini-tennis et ajout de matériel sont prévus afin d'offrir de nouvelles activités. De plus, un tableau interactif sera installé dans le centre communautaire et des IPad seront achetés pour améliorer la qualité des animations.
 
Parc du Boisé de Saint-Louis
Commission des Loisirs de Saint-Louis 20 000 $
Situé en plein coeur de la municipalité, ce parc amélioré se voudra un lieu d'échange communautaire entre les citoyens, un endroit pour contempler, se détendre, pratiquer divers loisirs et discuter. Ce nouveau lieu inspirant sera axé principalement sur l’échange et la création de liens, visant à devenir un pôle de rassemblement dans la communauté.
 
Terrain de tennis à Saint-Simon
Loisirs Saint-Simon 20 000 $
En plus de revitaliser un espace inutilisé, le projet permettra de mettre en valeur les infrastructures actuelles et d’offrir aux citoyens un espace pour exercer un sport qui gagne en popularité, et ce, à proximité de leur résidence. Ce projet contribuera à améliorer la qualité de vie des citoyens en leur évitant d'avoir à se déplacer dans un grand centre pour jouer au tennis.
 
Rénovation du Pavillon des Loisirs de La Présentation
Municipalité de La Présentation 40 000 $
Le projet consiste à rénover le Pavillon des Loisirs de la municipalité. À l'intérieur du bâtiment, il y aura quelques changements : une nouvelle salle de toilette accessible aux personnes handicapées; l’aménagement d'une nouvelle cuisine; au sous-sol, un local pour les patineurs sera aménagé ainsi que deux nouvelles toilettes et deux douches. Et pour terminer, un rafraîchissement au niveau de la peinture sera fait.
 
Remise à niveau des infrastructures sportives et récréatives de Saint-Hugues
Municipalité de Saint-Hugues 49 692 $
La Municipalité de Saint-Hugues désire faire la réfection de certaines infrastructures sportives et récréatives afin d’améliorer son offre de service à sa communauté. Puisque la municipalité comporte plusieurs jeunes familles, il est important de leur procurer des aires de jeux et de loisirs sécuritaires et attrayants pour continuer de susciter la fierté des citoyens.
 
Jardiniers en herbe
Espace carrière 50 000 $
Le projet consiste à donner une occasion à 946 jeunes de la MRC des Maskoutains, âgés de 5 à 12 ans, de mieux s’initier à l’entrepreneuriat en construisant de toutes pièces des jardins dans leur classe par le biais d’une approche originale. C’est en utilisant des palettes en bois que ces jeunes artisans auront non seulement la possibilité de cultiver des fines herbes, mais aussi de vivre une expérience entrepreneuriale complète, partant de la création du projet jusqu’à la commercialisation de leurs récoltes.
 
Projet microcrédit dédié aux territoires ruraux de la MRC des Maskoutains
CLD Les Maskoutains 40 000 $
Le CLD Les Maskoutains a une forte demande pour trouver du financement afin d’aider les petites entreprises en zone rurale. Par l’entremise de l’embauche d’une nouvelle ressource, le CLD Les Maskoutains veut offrir un programme de microcrédit dédié aux entreprises de la ruralité pour être en mesure de répondre à cette demande importante provenant du milieu rural. Ce projet permettra d’offrir une source alternative de financement aux entrepreneurs de la MRC des Maskoutains qui n’ont pas accès aux programmes ou complémentaire au financement traditionnel.
 
Ces différents projets visent tous l’amélioration du milieu de vie des municipalités rurales, principalement pour les familles et les jeunes du territoire maskoutain. « Les promoteurs ont clairement démontré que leurs projets étaient fortement soutenus par leur communauté, autant pour leur implication dans la mise sur pied des différents projets que pour de futures initiatives structurantes pour leur milieu », affirme Mario Jussaume, vice-président du Pacte rural maskoutains.
 
Les dossiers proposés lors de ce dernier appel de projets répondent principalement à deux orientations stratégiques proposées par le plan de travail régional du Pacte rural maskoutain, soit le soutien à l’animation des milieux par des projets récréotouristiques, culturels ou récréatifs et la valorisation de l’école au centre du développement socioéconomique et culturel de la communauté.
 
-30-
 
Source : Steve Carrière
Agent de développement rural
CLD Les Maskoutains
450-773-4232, poste 257

Budget 2014 : investissements majeurs et faible hausse de taxes

Drummondville, le 17 décembre 2013– Le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, est très satisfait de son premier budget présenté hier soir. Le budget 2014 est de 96,5 M$, comparativement à 90,8 M$ en 2013.  Ce chiffre signifie que Drummondville dépensera, au net des revenus compensatoires, 4,4% de plus l’an prochain pour maintenir ses services et réaliser de nombreux projets.

 

Quant à la taxe foncière, elle passe de 0,80 par 100$ d’évaluation en 2013 à 0,83 en 2014 pour le secteur résidentiel et de 1,72 à 1,78 pour les secteurs commercial et industriel. Compte tenu du gel de la plupart des éléments de la tarification, cela représente une augmentation globale de 2,9% pour le contribuable moyen. « Ce sont là des hausses minimes, souligne M. Cusson, surtout causées par la modification provinciale sur la TVQ. »  Dès janvier, le gouvernement provincial ne versera plus aux municipalités une compensation pour la taxe de vente du Québec.  Il accordera plutôt un remboursement partiel de 62,8%.  Pour Drummondville, ça représente 2 M$ de moins en revenus d’opération.

 

Deux autres dépenses viennent affecter le budget de manière importante : la desserte policière par la Sûreté du Québec et le Service de sécurité incendie qui occasionneront des déboursés supplémentaires supérieurs à 1 million de dollars.

 

« Ces trois items (TVQ, Sûreté du Québec et Service incendie) auraient pu générer une hausse de taxe de 6,6%. Ce n’est pas le choix que le conseil a fait, explique M. Cusson.  Nous avons préféré couper dans certaines dépenses plutôt que de refiler ce fardeau fiscal uniquement aux contribuables. En fait, la hausse de 2,9% est inférieure aux seuls coûts de maintien des services municipaux. Le coût réel des taxes à Drummondville continue de se comparer très avantageusement à celui d’autres villes comme Victoriaville, Saint-Jérôme ou Sorel-Tracy. » 

 

De multiples projets verront le jour en 2014 

 

L’excellente santé financière de Drummondville permettra la réalisation de nombreux projets spéciaux en 2014.

Notons entre autres l’installation d’une patinoire réfrigérée au coût de 1,5 M$. Les réaménagements du parc Woodyatt se poursuivront ; 2,4 M$ y seront investis.

 

475 000$ seront consacrés au projet de nouvelle bibliothèque afin de procéder à des analyses, de finaliser l’acquisition et la préparation du site choisi. 

 

« L’ampleur des projets qui seront développés au cours des prochaines années embellira encore le visage de notre Ville, conclut M. Cusson.  La qualité de vie des Drummondvillois continuera de s’améliorer dans un cadre moderne, stimulant et innovateur. »

 

-30-

 

Source : Lucie Bergeron

Service des communications

Ville de Drummondville

819-478-6555

lbergeron@ville.drummondville.qc.ca

 

               

 

 

Monsieur Lionel Fréchette, élu président de la CRÉ du Centre-du-Québec

Centre-du-Québec, le 13 décembre 2013 – Dans le cadre de l’assemblée régulière de son conseil d’administration tenue hier soir à Nicolet, la Conférence régionale des élus (CRÉ) du Centre-du-Québec a procédé à l’élection de son nouveau président, monsieur Lionel Fréchette, préfet de la MRC d’Arthabaska. M. Fréchette succède à Francine Ruest Jutras qui quitte la vie politique municipale.

 

« Étant administratrice de la CRÉ depuis sa création, madame Ruest Jutras a favorisé le rayonnement de notre région en mettant en évidence sa contribution significative au développement du Québec. Depuis presque deux ans, elle était notre présidente. Nous garderons un bon souvenir de son savoir-faire, de son talent et de sa créativité », a souligné Michel Gagnon, directeur général à la CRÉ. Monsieur Lionel Fréchette était vice-président aux affaires municipales depuis plusieurs années. Il est aussi maire de Sainte-Hélène-de-Chester depuis 1990.

 

Arrivée de nouveaux membres sur le conseil d’administration

 

En marge des élections municipales du 3 novembre dernier, la CRÉ accueille des nouveaux membres sur son conseil d’administration : Alexandre Cusson, maire de Drummondville, Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour, Diego Scalzo, maire de Warwick, et Jean-Noël Bergeron, maire de Plessisville. Ils assureront la relève de Francine Ruest Jutras, Gaétane Désilets, Claude Desrochers et Réal Ouellet, qui quittent la scène municipale. De plus, Yves Grondin, conseiller municipal de la Ville de Drummondville, fait son entrée sur le conseil d’administration en remplacement de Pierre Levasseur, conseiller municipal de la Ville de Drummondville.

 

Prochaine assemblée

 

La prochaine assemblée publique de la CRÉ se tiendra le 13 mars 2014 dans la MRC d’Arthabaska, à un lieu qui demeure à confirmer.

 
À propos de la CRÉ du Centre-du-Québec

 

La CRÉ du Centre-du-Québec est l'interlocutrice privilégiée du gouvernement du Québec pour tous les sujets touchant le développement régional. Elle a pour mission de défendre et promouvoir les intérêts du
Centre-du-Québec. Ses mandats sont de concerter les intervenants de la région, de donner des avis au gouvernement sur le développement, de documenter différentes problématiques, d'élaborer un plan quinquennal de développement, de financer des initiatives stratégiques et de conclure des ententes spécifiques avec les ministères concernés et organismes du gouvernement et autres partenaires, selon les différentes réalités territoriales. Elle est au centre des efforts déployés par la région pour assurer son développement.

 

– 30 –
Source :

Service des communications
Conférence régionale des élus (CRÉ) du Centre-du-Québec
819 478-1717
info@centre-du-quebec.qc.ca
www.cre.centre-du-quebec.qc.ca

LA VILLE DE SAINT-HYACINTHE CONFIRME LA RATIFICATION DU CAUTIONNEMENT DE DEUX PROJETS DANS LA CITÉ

Saint-Hyacinthe, le vendredi 13 décembre 2013 – La Ville de Saint-Hyacinthe confirme la ratification de cautionnement pour deux projets de la Cité de la biotechnologie. Ces cautionnements en faveur de la Cité garantiront une partie du financement rattaché à la construction de deux nouveaux bâtiments industriels, le premier pour Natur+L XTD et le second pour l’entreprise Zénith Lab.
 
Dans le cas de Natur+L XTD, la Ville cautionne la Cité pour un montant de 2 millions de dollars afin de garantir un prêt de 2 500 000 $ pour le projet de construction d’un bâtiment industriel situé au 2905, avenue José-Maria-Rosell, à des fins de location industrielle. Cette entreprise, implantée dans la région depuis 2011, mais dont le siège social se trouve à Boucherville, se déploiera dans la Cité.
 
Quant à Zénith Lab, la Ville a accepté de cautionner un autre projet de la Cité pour un montant de 4 millions de dollars afin de construire une nouvelle usine pharmaceutique au 2990, avenue José-Maria-Rosell, toujours à des fins de location industrielle. Cette seconde entreprise, qui était implantée à La Pocatière, sera relocalisera à Saint-Hyacinthe.
 
Comme la Ville attendait les autorisations du Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT) quant à ces cautionnements, nous ne pouvions communiquer cette information avant. Nous rappelons que la Ville est tenue d’observer la Loi sur les immeubles industriels municipaux (L.R.Q. c. I-0.1) et de présenter ses demandes de cautionnement au MAMROT. Celui-ci analyse chacune des demandes. Même si les règles comptables entourant l’acceptation ou le refus des cautionnements demandés par les villes ne sont pas publiées, il n’en demeure pas moins que chaque ville pourrait être limitée quant au total des cautionnements qu’elle peut engager.
 
La Ville de Saint-Hyacinthe cautionne des projets de la Cité depuis 2007. À ce jour, la Ville a cautionné pour un montant d’environ 25 millions $ (certains cautionnements ont commencé à être remboursés, variant ainsi le montant exact pouvant être livré). Ainsi, depuis que des projets ont été cautionnés, puis concrétisés, ceux-ci ont généré des revenus de taxes de l’ordre de 153 168 $ en 2012. En 2014, la Ville prévoit des revenus de taxes de 497 391 $.
 
Enfin, la Ville de Saint-Hyacinthe s’est dotée d’une réserve financière qui atteindra un million et demi d’ici 2014 afin de couvrir d’éventuelles pertes advenant que certains locataires soient en défaut de paiement ou ferment leurs portes. Voilà donc deux bonnes nouvelles qui permettent de conclure l’année 2013 de belle façon.
 
 
– 30 –
 
 
Source: Division Communications et Relations publiques
450 778-8304

Programme pour les arts et les lettres du Centre-du-Québec Deuxième appel de projets

Drummondville, le 6 décembre 2013– Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et la Conférence régionale des élus (CRÉ) du Centre-du-Québec sont très heureux d’annoncer le deuxième appel de projets dans le cadre du Programme pour les arts et les lettres du Centre-du-Québec 2012-2016. Ce programme, qui vise à encourager et à soutenir le développement de la pratique artistique professionnelle de la région, s’adresse aux artistes, aux écrivains et aux organismes artistiques professionnels du Centre-du-Québec. Il est doté d’un montant de 240 000 $ pour l’exercice 2014-2015 et comporte deux volets dont la prochaine date limite d'inscription est le 24 mars 2014.

 

Volet 1 : Soutien aux projets des artistes et des écrivains professionnels en lien avec la collectivité du Centre-du-Québec

 

Ce volet dispose d’une enveloppe annuelle de 90 000 $. Les projets soumis dans le cadre de ce volet impliquent formellement des initiatives de partenariat en lien avec la communauté ou des intervenants de la région. De plus, ils doivent répondre à au moins un des objectifs suivants :

 

·         – Encourager l’émergence de projets artistiques et littéraires visant à valoriser le rapprochement des communautés du territoire;

 

·         – Soutenir la réalisation de projets de résidence d’artistes et d’écrivains professionnels dans la région du Centre-du-Québec;

 

·         – Encourager la réalisation ou la diffusion de premières œuvres de création d’artistes et d’écrivains professionnels;

 

·         – Contribuer au développement artistique et à la diffusion des artistes et des écrivains autochtones;

 

·        – Encourager l’émergence de nouvelles pratiques artistiques et littéraires, notamment celles impliquant l’usage des technologies                         numériques;

 

·         – Assurer le rayonnement et promouvoir les œuvres des artistes et des écrivains professionnels auprès des différents publics.

 

 

Volet 2 : Soutien aux projets des organismes favorisant l’émergence, le réseautage et le rayonnement artistiques professionnels en lien avec la collectivité du Centre-du-Québec

 

Disposant d’une enveloppe annuelle de 150 000 $ pour l’exercice 2014-2015, ce volet sert à soutenir des projets qui s’inscrivent dans une démarche annuelle et doivent répondre à au moins un des objectifs suivants :

 

·         – Encourager la réalisation de projets artistiques et littéraires impliquant obligatoirement un partenariat en lien avec la communauté et                  favorisant le réseautage entre le milieu artistique et littéraire et des intervenants de la région;

 

·         – Soutenir la réalisation de projets favorisant l’émergence de la jeune relève artistique professionnelle;

 

·         – Favoriser le rayonnement et la circulation des productions artistiques professionnelles dans la région du Centre-du-Québec et à                        l’extérieur;

 

·        – Encourager l’émergence de nouvelles pratiques artistiques et littéraires, notamment celles impliquant l’usage des technologies                         numériques.

 

Date d'inscription

 

Les artistes, les écrivains et les organismes artistiques professionnels qui désirent soumettre un projet peuvent obtenir le programme et le formulaire d'inscription sur le site Web du CALQ (www.calq.gouv.qc.ca) ou par un hyperlien à partir des sites Web de la CRÉ du Centre-du-Québec (www.cre.centre-du-quebec.qc.ca) et de Culture Centre-du-Québec (www.culture.centre-du-quebec.qc.ca).

 

Les demandes d'aide financière doivent être déposées au plus tard le 24 mars 2014 à 16 h 30 au bureau de la CRÉ du Centre-du-Québec. Elles peuvent aussi être postées à l'adresse suivante : Conférence régionale des élus du Centre-du-Québec – Programme pour les arts et les lettres du Centre-du-Québec, 1352, rue Jean-Berchmans-Michaud, Drummondville (Québec), J2C 2Z5. Le cachet de la poste fait foi de la date d'envoi.

 

Pour plus d'information sur le programme ou pour bénéficier d'un accompagnement ou d'un soutien dans la préparation de votre dossier, veuillez communiquer avec Mme Francine Tousignant, directrice générale de Culture Centre-du-Québec, par téléphone au 819 606 0313, poste 222 ou par courriel à ftousignant@centre-du-quebec.qc.ca.

 

Par ailleurs, les MRC de la région ont désigné des agents culturels pouvant accompagner les artistes, les écrivains et les organismes artistiques professionnels dans l’élaboration de leur dossier. Voici leurs coordonnées :

 

MRC

NOM DE L’AGENT

TÉLÉPHONE

COURRIEL

Arthabaska

Véronique Audy

819-752-2444 #4271

veronique.audy@mrc-arthabaska.qc.ca

Bécancour

Monique Manseau

819-298-2070 #258

m.manseau@mrcbecancour.qc.ca

Drummondville

Jocelyn Proulx

819-477-2230 #111

culturel@mrcdrummond.qc.ca

Érable

Denis Leblanc

819-621-1333

dleblanc@cld-erable.qc.ca

Nicolet-Yamaska

Marthe Taillon

819-293-2997 #235

m.taillon@cldny.ca

 

 

Séances d’information et de formation

 

De plus, des séances d’information seront organisées pour présenter le programme et répondre aux questions des artistes, des écrivains et des organismes artistiques professionnels désirant soumettre un projet. Une première rencontre, dirigée par un représentant du CALQ, aura lieu le 11 février 2014 aux bureaux de Culture Centre-du-Québec. Par la suite, au cours du mois de février 2014, d’autres rencontres d’information seront offertes dans les MRC avec la collaboration des agents culturels et des villes concernées.

 

Ces rencontres s’ajoutent à l’offre habituelle de formation de Culture Centre-du-Québec. Une formation spécifique au dépôt de projets pour le Programme pour les arts et les lettres du Centre-du-Québec aura lieu le 1er février 2014.

 

Les partenaires

 

Le CALQ soutient dans toutes les régions du Québec la création, l'expérimentation et la production dans les domaines des arts et des lettres et en favorise le rayonnement au Québec, au Canada et à l'étranger. Pour en connaître davantage sur le CALQ : www.calq.gouv.qc.ca.

 

La CRÉ du Centre-du-Québec est l'interlocutrice privilégiée du gouvernement du Québec pour tous les sujets touchant le développement régional. Elle a pour mandat de concerter les intervenants de la région, de donner des avis au gouvernement et d'élaborer un plan quinquennal de développement. Sa mission est de défendre et promouvoir les intérêts du Centre-du-Québec.

 

– 30 –

 

 

Renseignements :

Julie Provencher

Conseillère en développement

CRÉ du Centre-du-Québec

Tél. : 819 478-1717, poste 246

jprovencher@centre-du-quebec.qc.ca

 

Christian O'Leary

Directeur des communications et de la promotion des arts et des lettres

Conseil des arts et des lettres du Québec

Tél. : 514 864-2930 ou 1 800-608-3350

www.calq.gouv.qc.ca

De nouveaux visages à la préfecture et à la direction générale de la MRC de Drummond

 
Communiqué
pour diffusion immédiate
 
 
Le 28 novembre 2013 – La MRC de Drummond annonce l’élection de monsieur Alexandre
Cusson, maire de Drummondville, au poste de préfet. Ce mandat lui a été confié à la suite
d’un vote tenu le mercredi 27 novembre, lors d’une séance régulière du conseil de la MRC.
 
 
Monsieur Cusson prend la relève de monsieur Jean-Pierre Vallée, maire de Saint-Guillaume,
qui vient de terminer un mandat de deux ans. Il est à noter que l’élection du maire de
Drummondville à la préfecture s’inscrit dans la tradition voulant que cette fonction soit
assumée en alternance par des représentants des milieux urbain et rural.
 
 
La MRC de Drummond confirme, par ailleurs, l’embauche de madame Christine Labelle
comme directrice générale. Celle-ci était jusqu’à tout récemment directrice générale adjointe
de la MRC de Memphrémagog. À ce titre, elle a acquis une expérience riche et diversifiée
qu’elle pourra mettre à profit dans ses nouvelles attributions.
 
 
-30-
 
 
Information :  Alexandre Cusson                                                                                                                            
  Préfet             Préfet                                                                                
                         MRC de Drummond                                                       
                         819 478-6553                                                                   
 
 
Source:           Jean Dufresne
                         Conseiller en communication
                         MRC de Drummond
                         819 477-2230