Article du mois Nov , 2012

Hommage aux bâtisseurs de la Fondation de l’entrepreneurship et à l’entrepreneuriat

Montréal (Québec), le 23 novembre 2012 – La Fondation de l’entrepreneurship (www.entrepreneurship.qc.ca) est fière d’avoir rendu hommage à ses bâtisseurs dans le cadre de son tout premier Cocktail du président, sous la présidence d’honneur de Pierre Karl Péladeau. Quelque 80 convives étaient réunis afin de saluer l’engagement de huit entrepreneurs de renom qui, en soutenant les activités de la Fondation, confirment aussi leur implication pour un entrepreneuriat québécois fort et pérenne.

 

 

Un vibrant hommage à l’entrepreneuriat intergénérationnel
Entrepreneurs du Québec Inc., entrepreneurs du Québec de demain et mentors du Réseau M provenant des quatre coins de la province, tous étaient présents afin d’envoyer un message clair : l’entrepreneuriat est l’affaire de tous! La Fondation a ainsi remis à huit entrepreneurs une plaque souvenir soulignant leur engagement : M. Louis Vachon (Banque Nationale), M. Alain Lemaire (Cascades) et  M. Pierre Karl Péladeau (Québecor) à titre de Grands bâtisseurs de la Fondation, M. Stéphane Achard (Desjardins) et M. Jean-Marc Léger (Léger Marketing) à titre de Bâtisseurs émérites, ainsi que M. Charles Desjardins (Absolunet), Mme Nathalie Rajotte (Ingénio) et Mme Lilianne Colpron (Première Moisson) à titre de Bâtisseurs alliés.
« Une telle soirée n’aurait pu être possible sans le précieux soutien de notre président du conseil d’administration, M. Péladeau, a indiqué d’emblée M. Alain Aubut, président-directeur général de la Fondation de l’entrepreneurship. Son implication auprès de la Fondation et surtout son soutien indéfectible envers les entrepreneurs du Québec font de lui un ambassadeur remarquable de notre entrepreneuriat. Les différentes générations d’entrepreneurs rassemblés hier sont tous tournés vers un même objectif, assurer aux Québécois un avenir prospère ainsi qu’un milieu où entreprendre est un geste soutenu et célébré.» M. Aubut a profité de l’occasion pour rappeler aux convives les actions et projets structurants de la Fondation tels : la publication annuelle de l’Indice entrepreneurial québécois, le Réseau M – mentorat pour entrepreneurs avec ses quelque 1 300 mentors et 2 500 entrepreneurs mentorés (2012), des projets sur le transfert d’entreprise et bien plus.

 

 

À propos de la Fondation de l’entrepreneurship
La Fondation de l’entrepreneurship existe depuis plus de 30 ans et est un agent actif de
premier plan dans la transformation du développement économique et social du Québec. Forte de son expertise dans le développement de la culture entrepreneuriale, elle offre des
produits et services incontournables pour les entrepreneurs tels que le Réseau M – mentorat pour entrepreneurs et la plus vaste collection de livres de langue française dédiée au démarrage, à la gestion et à la croissance des entreprises. La Fondation produit également des recherches et des analyses de l’univers entrepreneurial, dont son Indice entrepreneurial québécois et les Portraits du dynamisme entrepreneurial tant locaux que régionaux.
La Fondation est fière de compter la Banque Nationale, Cascades et Québecor à titre de
Grands bâtisseurs.
http://www.entrepreneurship.qc.ca

 

-30-

 

Pour information :

Fondation de l’entrepreneurship
Rina Marchand
Directrice principale, Développement des produits et innovation
514 873-322, poste 226
rmarchand@entrepreneurship.qc.ca 

Suite à son assemblée générale annuelle, le Festival de la gibelotte annonce un important changement à sa direction

Sorel-Tracy, le 22 novembre 2012 – Suite à l’assemblée générale annuelle du Festival de la gibelotte tenue le mercredi 21 novembre, le conseil d'administration annonce un changement important à la direction de l’organisation. En effet, après avoir occupé depuis 2001 les postes de secrétaire adjointe, de secrétaire exécutive et par la suite de directrice générale, Marielle Dumas a annoncé son départ de l’organisation. Madame Dumas a mentionné vouloir relever de nouveaux défis. « Je vois que le Festival est entre bonnes mains avec l’équipe de direction en place et je m’assurerai de toute la collaboration nécessaire pour garantir une bonne transition. »

 

Rappelons qu’une entente de trois ans a été annoncée le 17 octobre dernier avec l’équipe de direction composée de Serge Péloquin à la direction artistique et au soutien à la logistique, de Martin Pelland à la direction de la programmation, des opérations et de la technique, ainsi que de Laurent Cournoyer à la direction des communications, des ventes et du marketing.

 

Pour le président Denis Gagné, « Marielle a été une ressource exceptionnelle pendant plus de 11 ans pour le Festival et elle a gardé le phare pendant une période où il y a eu plusieurs changements dont le déménagement du site sur les terrains de l’Expo agricole de 2004 à 2006 ainsi que le retour au centre-ville en 2007. Les membres du conseil d’administration se joignent à moi pour la remercier pour toutes ces années de dévouement envers le Festival et nous lui souhaitons bonne chance dans ses projets futurs. »

 

Le président a profité de cette assemblée générale annuelle pour annoncer la nomination de Laurent Cournoyer de Cournoyer communication marketing à titre de directeur général du Festival. « L’organisation reposera dorénavant sur les épaules des trois directeurs : Serge Péloquin, Martin Pelland et Laurent Cournoyer et toute son équipe. Les bureaux administratifs du Festival seront relocalisés dans les prochains jours dans des locaux adjacents à ceux de Cournoyer communication marketing au 100 boulevard Gagné à Sorel-Tracy et un bureau temporaire sera établi sur le site du Festival pendant l’événement. Toute l’équipe est déjà au travail depuis plusieurs semaines et des rencontres ont été réalisées avec les propriétaires des restaurants et des bars du centre-ville afin que nous puissions collaborer ensemble pour animer le « tour du carré » au cours de la prochaine édition.

 

Le Festival est présentement en mode développement et nous avons plein de projets en tête pour continuer à le réinventer d’une édition à l’autre. Nous avons des dossiers très emballants en cours et nous avons bien hâte de pouvoir les partager avec toute la population. Et une chose est certaine, tous les efforts et toutes les démarches sont entrepris présentement pour assurer la croissance de cet événement qui est devenu au fil des ans une source de grande fierté pour les Sorelois. » 

   

 

La prochaine édition du Festival se tiendra du 5 au 13 juillet 2013.

 

 

– 30 –

 

 

Source : Festival de la gibelotte de Sorel-Tracy

 

 photo : Cournoyer communication marketing (Audrey Chagot) 

Cette année, trois fois plus de raisons de célébrer. Les Fêtes de Noël, c’est dans le Vieux-Lévis que ça se passe!

 

Lévis, le 21 novembre 2012.– La Table Agroalimentaire de la Chaudière-Appalaches (TACA), en collaboration avec le Patro de Lévis et la Corporation de Développement du Vieux-Lévis, (CDVL) sont fiers de vous présenter les « Fêtes de Noël dans le Vieux-Lévis ». L’initiateur des Fêtes, le Marché de Noël, sera présenté pour une troisième année consécutive dans des maisonnettes colorées sur la terrasse de Lévis, du 7 au 9 et du 14 au 16 décembre prochains. Deux activités ont été ajoutées durant ces deux fins de semaines du mois de décembre afin d’animer le Vieux-Lévis : la Route des Marchands et le Royaume du Père-Noël au Patro de Lévis.

 

Plus de détails dans le communiqué ci-joint. La programmation du Marché de Noël et le nom des entreprises présentes sont également joints au présent envoi.

 

Légende photo (IMG_1748.jpg) dans l'ordre habituel : M. Simon Théberge, conseiller municipal du district 10 et président de l'Arrondissement Desjardins (Ville de Lévis), M. Pascal Brulotte, directeur général du Patro de Lévis, M. Philippe Ricard, président de la Corporation de Développement du Vieux-Lévis (CDVL), M. Jean-Michel Bordron, directeur général de la Table Agroalimentaire de la Chaudière-Appalaches, Mme Sarah Lepage, conseillère en développement régional à la direction de la Chaudière-Appalaches du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ).

 

 

 Marché de Noël 2011 sur la terrasse de Lévis

 

 

Sébastien Béchard

Conseiller en communication

Agent de liaison – Axe Citoyens-consommateurs (PDAR)

 

T  418 837-9008, P. 241

F  418 837-1138

5410, boul de la Rive-Sud, bur. 77

Lévis (Québec)  G6V 4Z2

 

www.taca.qc.ca

www.facebook.com/votretaca

Les innovateurs de l’agroalimentaire

Saint-Hyacinthe, le mercredi 14 novembre 2012 – Madame Suzanne Dion, auteure, géographe et consultante en communication, rencontrera les membres de la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains lors d’un dîner-conférence le 22 novembre au Restaurant Le Parvis de Saint-Hyacinthe.

 

La co-auteure du livre Ces gens qui changent la terre nous parlera de gens de notre région et d’ailleurs au Québec qui ont assuré leur succès par l’innovation, au grand bénéfice de notre collectivité. L’innovation en agriculture n’est pas nouvelle. C’est par l’innovation que l’on est passé de l’autarcie à une agriculture de marché. Elle prend aujourd’hui de nouvelles voies.

 

Madame Dion présentera aussi comment l’innovation aide à rester maître du jeu dans une période de complexité et de changements continus et comment intégrer dans nos pratiques des moyens de développer nos capacités d’innovation. Ce sera le départ d’échanges fructueux entre les innovateurs présents !

 

 

Activité : Ces gens qui changent la terre, avec Madame Suzanne Dion

Date : le jeudi 22 novembre 2012

Heure : 11 h 30

Lieu : Restaurant Le Parvis, 1295, rue Girouard Ouest, Saint-Hyacinthe

Coût membre : 50 $ (taxes en sus)

Coût non-membre : 75 $ (taxes en sus)

Réservation avant midi le mercredi 21 novembre au 450 773-3474, par télécopieur au 450 773-9339, par courriel à chambre@chambrecommerce.ca

 

– 30 –

 

Source d’information :      Nicole Laverrière, directrice générale

                                          450 773-3474, poste 222

                                          nlaverriere@chambrecommerce.ca

Quel est le rôle du whip en chef du gouvernement au sein du Conseil des ministres et quels sont les outils dont il dispose pour bien faire son travail

(Drummondville, le mardi 13 novembre 2012) Le député de Johnson, whip en chef du gouvernement du Québec et responsable des régions Mauricie et Centre-du-Québec sera conférencier à un souper de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond, le jeudi 22 novembre prochain. Cette activité aura lieu à l’Hôtel & Suites le Dauphin de Drummondville à compter de 17 h 15

 

Ex-député de l’ancienne circonscription de Drummond et élu député de Johnson le 4 septembre 2012 puis nommé whip en chef du gouvernement le 19 septembre dernier, M. Blanchet expliquera son rôle au sein du Conseil des ministres et entretiendra les membres de la Chambre, des outils dont il dispose pour accomplir efficacement son travail.

 

À titre de responsable des régions Mauricie et Centre-du-Québec, deux régions fortement médiatisées au cours des derniers mois par l’annonce du gouvernement du Québec, de la fermeture de la centrale nucléaire des Gentilly II, le député de Johnson pourra certainement parler de son expérience « de terrain » et de son rôle à titre de whip en chef du gouvernement dans la gestion de ce dossier fort complexe du point de vue politique.

 

Bien installé à une position stratégique au sein du nouveau gouvernement et au cœur même du Conseil des ministres, le député de Johnson pourra certainement user de son influence pour l’avancement des dossiers qui concernent les régions dont il a la responsabilité, dont ceux concernant directement la Ville de Drummondville.

 

On peut s’inscrire directement en ligne sur le site Internet de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond au www.ccid.qc.ca. Le coût d’inscription est de 45 $ pour les membres et 55 $ pour les non-membres. Une consommation (bière ou vin) est incluse dans le prix d’inscription. Pour des informations supplémentaires, on peut téléphoner au numéro 819-477-7822.

 

—30—

  

 

 

Photo : Yves-François Blanchet

À quoi devront s’attendre les entreprises manufacturières de Chaudière-Appalaches?

Lévis, le 8 novembre 2012 – Nos voisins du Sud ont voté pour la réélection de M. Barack Obama mardi dernier. Certains se demanderont si les entreprises manufacturières de la région de Chaudière-Appalaches peuvent s’attendre à un impact les touchant. Développement PME Chaudière-Appalaches (DPME C-A) affirme que ces élections n’apporteront à vrai dire aucun changement.

 

Toutefois, certains faits saillants sont à noter. Maintenant qu’il n’y a plus d’élection avant deux ans (au Congrès), le souque à la corde politique va se calmer et le président Obama va pouvoir régler le fameux problème du « mur fiscal » (fiscal cliff). En bon pragmatique et partisan du consensus qu’il est, il devrait trouver un compromis acceptable pour les républicains et les démocrates du Congrès. Finalement, ce qui devait être un drame majeur se révèlera un pétard mouillé.

 

La politique monétaire de la FED, avec le maintien en poste de Ben Bernanke, ne va pas changer. Il ne faut donc pas s’attendre à une modification de la politique monétaire avant 2015. Cela signifie que le dollar américain va continuer à s'échanger à la valeur au pair, ou un peu plus, par rapport au dollar canadien. Et cela, à la condition que la Banque du Canada ne décide pas d’augmenter ses taux d’intérêt avant la FED.

 

Point plus important pour les entreprises manufacturières canadiennes, c’est la volonté affirmée de l’administration Obama de « réindustrialiser » les États-Unis. Elle va maintenir une attitude résolument protectionniste sur le plan règlementaire (clauses du Buy America Act) d’un côté tout en encourageant fortement les exportations américaines de l’autre. Les entreprises manufacturières de la région Chaudière-Appalaches vont donc être confrontées à un double défi :

 

1. Il faut s’attendre à une concurrence accrue des importations américaines sur nos propres marchés, et ce, dans tous les domaines.

 

2. La demande américaine va augmenter en pourcentage, mais va rester relativement faible en valeur absolue au moins pour les deux ou trois prochaines années.

 

3. La concurrence sur le marché américain pour les produits importés va être encore plus difficile.

 

Bref, tout ceci va encore peser sur les marges d’opération. Les chefs d’entreprises manufacturières de Chaudière-Appalaches sont donc encore, et toujours, condamnées àaccroître leur compétitivité en matière de produits innovants et de productivité. « Même si le marché américain est notre marché d’exportation le plus accessible, les entreprises manufacturières de Chaudière-Appalaches doivent continuer de déployer des efforts pour se mondialiser et se diversifier. Les opportunités font jour dans plusieurs pays et régions du monde et DPME C-A est présent sur le terrain pour aider les entreprises de son territoire à saisir ces opportunités », affirme M. Michel Gilbert, directeur général de DPME C-A.

 

À propos de Développement PME Chaudière-Appalaches

Partenaire de choix, Développement PME Chaudière-Appalaches (DPME C-A) est fier d’être un leader pour développer et stimuler l’économie régionale. L’organisation a comme mission de favoriser l’essor économique de la région de Chaudière-Appalaches en contribuant au développement technologique des PME manufacturières, en accompagnant les entreprises à l’exportation et en facilitant le développement d’entreprises à valeur ajoutée.

 

– 30 –

 

Source : Anick Cantin

Responsable – Communications et évènements

Téléphone : 418 839-8786, poste 222

Cellulaire : 418 802-9538

anick.cantin@dpme.ca

Information : Michel Gilbert

Directeur général

Téléphone : 418 387-2206, poste 2304

michel.gilbert@dpme.ca

 

Le député de Saint-Hyacinthe, M.Émilien Pelletier devient vice-président de la Commission sur les relations avec les citoyens

Saint-Hyacinthe, le 8 novembre 2012 – Le député de Saint-Hyacinthe à l’Assemblée nationale du Québec, M. Émilien Pelletier a été élu à la vice-présidence de laCommission parlementaire sur les relations avec les citoyens.

 

Le rôle de cette commission, comme celui des neuf commissions sectorielles, c’est d’exécuter trois types de mandats : les mandats qui lui sont confiés par l’Assemblée nationale, tel qu’étudier des projets de loi, qui constitue la majorité de son travail; les mandats qu’elle entreprend de sa propre initiative, les mandats en application d’une Loi.

 

La commission propose des recommandations dans les projets de Loi qui lui sont présentés et elle peut aussi convoquer des témoins pour l’assister dans son travail.

 

Avec l’équipe de députés provenant des différentes formations politiques, M. Pelletier bordera plusieurs thèmes dans les mandats qui seront confiés à la commission. Il sera entre autre question des relations avec les citoyens, des communautés culturelles, de l’immigration, de condition féminine, de la famille, des aînés, de la jeunesse et de la protection des consommateurs. « Ce sont tous des sujets qui touchent directement les citoyennes et citoyens de la circonscription de Saint-Hyacinthe. C’est donc un honneur pour moi que d’occuper cette nouvelle fonction », a affirmé M. Pelletier.

 

Cette commission sera présidée par le député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard. Y siègeront également les députés d’Argenteuil, Roland Richer, de Sainte-Rose, Suzanne Proulx, de Bonaventure, Sylvain Roy, de Saint-Henri-Sainte-Anne, Marguerite Blais, de Hull, Maryse Gaudreault, de Jeanne-Mance–Viger, Filomena Rotiroti et de Trois-Rivières, Danielle St-Amand.

 

– 30 –

 

Source : Vicky Kenty

Attachée de presse d’Émilien Pelletier, député de Saint-Hyacinthe

450 773-0550