Article du mois Jan , 2011

LE 13e CONCOURS QUÉBÉCOIS EN ENTREPRENEURIAT EST LANCÉ

LE 13e CONCOURS QUÉBÉCOIS EN ENTREPRENEURIAT EST LANCÉ

 

Saint-Hyacinthe, le 28 janvier 2011 – Les nouveaux entrepreneurs maskoutains sont invités à participer au 13e Concours québécois en entrepreneuriat. Le segment local du concours est assuré par le CLD Les Maskoutains, en collaboration avec la Chambre de commerce et de l’industrie et la Corporation de développement commercial de Saint-Hyacinthe.

 

Le volet Création d’entreprise s’adresse aux femmes et aux hommes de 18 ans et plus dont le projet d’entreprise entre dans les premières phases de sa réalisation. En s’inscrivant au concours, les futurs entrepreneurs devront présenter un plan d’affaires détaillé qui permettra de bien évaluer le potentiel de leur idée.

 

Les entrepreneurs qui prennent part au concours profitent de la visibilité majeure accordée à leur entreprise. Ils peuvent s’inscrire dans l’une ou l’autre des catégories suivantes : bioalimentaire, commerce, économie sociale, services aux individus ou aux entreprises, exploitation/transformation/production ainsi qu’innovations technologique et technique.

 

Pour être admissibles, les projets d’affaires ou d’entreprises ne doivent pas avoir obtenu de revenus de vente avant le 1er avril 2010. Le démarrage de l’entreprise doit être fixé au plus tard le 31 décembre 2011. Les jeunes entrepreneurs ayant fait l’acquisition d’une entreprise existante ou inopérante peuvent également s’inscrire au Prix transmission d’entreprise de la FTQ et du MDEIE dont la bourse de 10 000 $ sera attribuée au niveau national. À l’échelon régional, une bourse de 1 000 $ sera remise dans chacune des 17 régions du Québec, grâce à la contribution financière de SAJE accompagnateur d’entrepreneurs.

 

En plus de courir la chance de remporter des prix en argent au niveau local, les entrepreneurs gagnants pourraient accéder aux échelons régional et national de l’événement. Pierre Karl Péladeau, président et chef de direction de Quebecor, a accepté la présidence d’honneur du concours à l’échelle nationale. À ce niveau, les récipiendaires dans les différentes catégories d’entreprises se partageront quelque 150 000 $!

 

La 13e édition du Concours québécois en entrepreneuriat se poursuivra jusqu’au 14 mars 2011, date limite d’inscription des projets. Les inscriptions doivent se faire par Internet sur le site www.concours-entrepreneur.org. Une activité de remise de prix, qui aura lieu en avril prochain, couronnera les lauréates et lauréats au niveau local. Pour toute autre information, il est possible de communiquer avec Mme Nathalie Delorme, agente de développement entrepreneurial au CLD Les Maskoutains, au 450-773-4232, poste 276.

 

– 30 –

 

Source :
Denyse Bégin
Agente de communication
CLD Les Maskoutains

 

Information :
Nathalie Delorme
Agente de développement entrepreneurial
CLD Les Maskoutains
450 773-4232, poste 276

LANCEMENT DE LA 7E CAMPAGNE DE PROMOTION « ONCONSTRUIT.CA »

LANCEMENT DE LA 7E CAMPAGNE DE PROMOTION « ONCONSTRUIT.CA »

 

Sorel-Tracy, le mercredi 26 janvier 2011. – Depuis maintenant six ans, la campagne « onconstruit.ca » a permis de promouvoir la construction domiciliaire à Sorel-Tracy en stimulant ce secteur économique dont les retombées sont évaluées à plusieurs dizaines de millions de dollars par année. Selon les données obtenues de la SCHL, depuis le début de la campagne en 2005, il y a eu plus de 1500 mises en chantier qui ont été dénombrées dans l’agglomération de Sorel-Tracy, soit une moyenne de 247 unités par année, alors que nous dénombrions 73 unités en moyenne par année durant la période de 1994 à 2004. Pour l’année 2010, nous avons connu une année historique au chapitre du nombre de mises en chantier et du nombre de permis de construction émis puisque nous avons atteint le cap des 354 unités. Pour les six premiers mois de l’année 2010, la Ville de Sorel-Tracy a connu la plus forte croissance au Québec pour le nombre de mises en chantier selon les données publiées par la SCHL, avec 161,4% d’augmentation. Il s’agit de la plus forte croissance jamais enregistrée à Sorel-Tracy depuis que des données sont compilées par la SCHL en 1989, soit depuis 22 ans. C’est plus que toutes les autres villes au Québec, toutes villes confondues.

 

En 2011, Sorel-Tracy poursuivra sa grande séduction!

La Ville de Sorel-Tracy, à l’invitation de la firme Page Cournoyer, instigatrice de cette campagne de promotion, a accepté d’augmenter sa contribution financière en 2011 afin de conserver l’ensemble de toutes les initiatives de promotion qui ont été mises en place depuis le début de la campagne en 2005. Tout particulièrement pour assurer une présence à nouveau cette année au Salon Habitat Ville & Banlieue au Stade olympique de Montréal du 24 au 27 février – la Ville de Sorel-Tracy était la Ville à l’honneur en 2010 – ainsi qu’au Salon national de l’habitation de Montréal du 18 au 27 mars à la Place Bonaventure (pour une cinquième année consécutive en compagnie des manufacturiers locaux, Les Portes du Manoir et Boulet Portes et fenêtres).

 

 

Des efforts soutenus qui rapportent leurs fruits

Grâce entre autres à des incitatifs tels que le congé de taxes foncières de trois ans dans certains secteurs, les coûts avantageux des terrains par rapport à la Rive Sud de Montréal, les taux d’intérêts à leur plus bas pour les prêts hypothécaires et le dynamisme de nos promoteurs et entrepreneurs en construction, la Ville de Sorel-Tracy récolte présentement les fruits des efforts investis depuis 2005 avec cette campagne de promotion qui stimule la construction domiciliaire sur son territoire. Mais la Ville de Sorel-Tracy fait face de plus en plus à la compétition des autres villes telles que Saint-Hyacinthe (qui offre également un crédit de taxes de trois ans) ainsi que plusieurs autres municipalités environnantes qui accordent ce même crédit : Contrecoeur, Saint-Roch-de-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Yamaska, etc. Il est donc très important de poursuivre nos efforts de promotion et de faire connaître les avantages de venir s’établir à Sorel-Tracy.    

 

Nommée « l’intervention économique de l’année » lors du Gala du mérite économique de 2008, cette nouvelle campagne publicitaire bénéficied’un budgetannuel de près de 135 000 $dont environ 75 % de cette somme provient d’une quarantaine de partenaires privés. Avec pour objectif de faire valoir les atouts de la région, elle incitera à nouveau les gens à considérer la région de Sorel-Tracy dans leur choix pour y faire construire leur maison et y vivre!

 

– 30 –

Source : Laurent Cournoyer

Président-directeur général de Page Cournoyer et instigateur de la campagne publicitaire

450 746-3914

laurent@pagecournoyer.com

 

 

Placements publicitaires 2011

On construit une campagne publicitaire pour vous!
Voici quelques-uns des supports promotionnels que nous utiliserons pour cette 7e campagne publicitaire :

• Site Internet « onconstruit.ca » (plus de 36 500 visiteurs en 2010)
• Magazine Planimage – (2 pages au printemps et 1 page à l’automne)
• Magazine Maison Passion  (2 pages centrales + bandeau sur la couverture en mars 2011)
• Magazine Contacts Affaires – (2 pages en mai et 2 pages en novembre)
• Magazine Plaisirs d'été (1/2 page) – (juin)
• FM 101,7 (plusieurs centaines de messages publicitaires de 30 secondes tout au cours de l’année)
• Journal La Voix (plusieurs dizaines de publicités tout au cours de l’année)
• Journal Les 2 Rives (plusieurs dizaines de publicités tout au cours de l’année)
• Le Sorel-Tracy Magazine (bandeaux publicitaires pendant 1 an)
• www.maison-passion.ca (bandeaux publicitaires pendant 1 an)
• www.contactsaffaires.com (bandeaux publicitaires pendant 1 an)
• Brochures publicitaires « Vivre à Sorel-Tracy » (10 000 copies) : 3 500 distribuées par Planimage (avec la vente de plans partout      au Québec), 5000 distribuées au Salon Habitat Ville & Banlieue et au Salon national de l’habitation de Montréal et 1500 chez les partenaires locaux
• Kiosque au Salon Habitat Ville & Banlieue au Stade olympique de Montréal du 24 au 27 février 2011
• Kiosque au Salon national de l’habitation à la Place Bonaventure de Montréal du 18 au 27 mars 2011
• Vidéo corporative de 20 minutes (Salons)
• Télédiffusion d’une publicité de 30 secondes au Canal Vox en 2011 (avant les émissions du conseil municipal)
• Panneaux publicitaires aux entrées de la ville (4) + l’autoroute 30 (renouvelés)
• Panneaux publicitaires aux entrées des projets domiciliaires (8)
• Affiches publicitaires 3’ X 2’ / 12 X 18 / 8,5 X 11 et autocollants 6’’ X 6’’ (400)
• Oriflammes sur les boulevards Gagné, Poliquin et Fiset (14) – (1 an)
• Présentoirs de plexiglas pour le Guide du constructeur (45)
Guide du constructeur2011 (1500 exemplaires)
• Panneaux publicitaires sur des autobus du CIT Sorel-Varennes (4 X pendant 16 semaines)
• Coffres à outils remis à toutes les personnes qui achètent un permis de construction pour une maison au Service de la planification et du développement urbain de la Ville de Sorel-Tracy (100)
• Signalisation (oriflammes) des projets domiciliaires (8)
• Etc.

 

 

NOUVEAUTÉS 2011

• Dépliant annonçant les promoteurs et les entrepreneurs en construction pour remettre aux salons (1000 exemplaires);
• Publicités radio (FM 101,7) et dans les journaux (Les 2 Rives et La Voix) pour promouvoir les promoteurs, les entrepreneurs en construction et les principaux partenaires de la campagne promotionnelle tout au cours de l’année.

 

7e CAMPAGNE PUBLICITAIRE « ONCONSTRUIT.CA » (2011)

Liste des partenaires :

 

1)     Ville de Sorel-Tracy

2)     Desjardins

3)     Fierté régionale

4)     RONA Bibeau

5)     Planimage

6)     Les Portes du Manoir

7)     Boulet portes et fenêtres

8)     Les Boisées d’Angoulème – Société d’Angoulème (Gilles Simard)

9)     Groupe HLT

10)   Construction A&S Rousseau (À confirmer)

11)   Construction Mario Blondin – Développement domiciliaire Place des Trembles

12)   Domaine du Sablon (Groupe Michaudville)

13)   Construction 2000CC

14)   Habitations Qualitech

15)   Thalassa domicile, division Emco

16)   Location FGL

17)   Danis Construction

18)   Solidec

19)   Comptoir Richelieu

20)   Énairgie MC

21)   Clôture Sorel-Tracy

22)   Les Coffrages Lanoie et frères (À confirmer)

23)   Annie Parenteau, aménagement intérieur extérieur

24)   Ozone +

25)   Les Pierres Soreloises

26)   Jean-Pierre Comeau, notaire

27)   Draperies Laroche

28)   Lucien Handfield, couvre-plancher

29)   Portes de garage Ste-Victoire (À confirmer)

30)   Les Piscines RDR

31)   Loutec Location Sorel

32)   Finition intérieure Charles Letendre

33)   Prévention R.D.

34)   Journal La Voix

35)   Journal Les 2 Rives

36)   FM 101,7

37)   Sorel-Tracy Magazine

38)   Magazine Maison Passion

39)   Magazine Contacts Affaires

40)   Magazine Plaisirs d’été

Le milieu des affaires lévisien satisfait de l’entente sur le transport en commun à Lévis

Le milieu des affaires lévisien satisfait de l’entente sur le transport en commun à Lévis.

 

(Lévis, le 26 janvier 2011) – La Chambre de commerce de Lévis et la Société de développement économique de Lévis (CLD) ont réagi ce matin à l’annonce de la conclusion d’une entente entre la Ville de Lévis et le Ministère des transports du Québec (MTQ) pour mettre fin à l’iniquité dont souffrait le financement du transport en commun à Lévis.
« C’est une bonne nouvelle pour le milieu des affaires à Lévis ! » se sont exclamé Harold Couturier, président de la Chambre de commerce de Lévis et propriétaire du Métro plus Lévis, ainsi que Raymond Gouin, directeur général de la Société de développement économique de Lévis (CLD).

 

« En tant que commerçant qui embauche 110 personnes, 70 % de mes employés sont étudiants et la grande majorité d’entre eux utilisent le transport en commun pour se déplacer à mon magasin et se rendre à l’école. Malheureusement, le déploiement du réseau actuel constitue un frein à l’embauche de personnel. Je suis fréquemment dans l’obligation de refuser des candidatures très intéressantes dans mon entreprise en raison de l’impossibilité pour ces candidats de se rendre à mon magasin aux heures nécessaires. Le redéploiement prévu aidera certainement les entreprises de Lévis à se rendre plus attrayantes pour les employés potentiels » a résumé Harold Couturier.

 

Pour la Société de développement économique de Lévis, l’annonce du règlement constitue le levier qui permettra finalement à la Société de transport de Lévis de prendre le virage dans l’amélioration de l’offre de services. « Ces investissements vont avoir un impact immédiat sur la qualité de l’offre de services et ce, sur l’ensemble du territoire de la Ville. Avec l’introduction de la carte à puces, la ligne à haute fréquence sur le boulevard de la Rive-Sud et l’amélioration de la desserte vers les secteurs plus fréquentés sur le territoire, la population a de bons arguments pour utiliser davantage le transport en commun » a souligné Raymond Gouin.

 

Finalement, les deux organismes qui travaillent avec le milieu des affaires voient d’un très bon oeil la création d’un groupe de travail qui abordera les notions de mobilité durable et les enjeux en matière de transports à Lévis. Cependant, ils demandent à la Ville de ne pas oublier les milieux des affaires et de l’éducation dans cette réflexion, vers qui se dirigent à tous les jours les principaux utilisateurs du transport en commun, soit les travailleurs et les étudiants.

 

-30-

 

Source : Jérôme Gaudreault
Directeur général
Chambre de commerce de Lévis
Téléphone : 418.837.3411 # 226
Cellulaire : 418.261.3656
Courriels : jerome.gaudreault@cclevis.ca

Cocktail des bâtisseurs 2011 de la CCID

Cocktail des bâtisseurs 2011 de la CCID

Monsieur Réal Vaillancourt a été intronisé au Temple de la renommée des affaires de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond et le Moulin à laine d’Ulverton a reçu le Prix Jean-Claude-Milot

Drummondville, le 25 janvier 2011 — C’est aujourd’hui, devant 300 personnes du milieu des affaires, que Monsieur Réal Vaillancourt a été intronisée au Temple de la renommée des affaires. Cette cérémonie annuelle se tient à l’Hôtel & Suites Le Dauphin depuis 1996, dans le cadre du Cocktail des bâtisseurs de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond.

 

À cette occasion, Monsieur Réal Vaillancourt, homme d’affaires et industriel bien connu dans la région a fait son entrée au Temple de la renommée des affaires. M. Vaillancourt succède ainsi à Mme Diane Drouin et 21 autres Bâtisseurs. Rappelons que le Temple de la Renommée des affaires a été initié en 1996 par la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond visant particulièrement à faire connaître des gens qui ont contribué de façon significative à l’évolution de la collectivité drummondvilloise. Le choix annuel du Bâtisseur est effectué par un vote secret des membres du Conseil d’administration de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond.

 

L’organisation de ce cocktail, le plus important tenu annuellement par la Chambre, est rendu possible grâce à la collaboration de la Caisse Desjardins de Drummondville,  l’Hôtel & Suites Le Dauphin ainsi que Cogéco, Solutions affaires.

 

D’autre part, le Cocktail des bâtisseurs 2011 a aussi été l’occasion pour mesdames Geneviève et Caroline Milot de l’Hôtel & Suites le Dauphin de faire connaître les récipiendaires 2011 du « Prix Jean-Claude-Milot ».  Ce prix est remis chaque année par la direction de l’Hôtel et Suites Le Dauphin à une personne ou un organisme, dont l’action, a entraîné des répercussions importantes dans le domaine du tourisme dans notre région.

 

Cette année, le « Prix Jean-Claude-Milot » a été décerné au Moulin à laine d’Ulverton pour sa contribution significative du tourisme dans notre région. On sait que le Moulin à laine d’Ulverton est le dernier moulin à laine au Québec. Il s’agit d’un site touristique exceptionnel qui permet aux visiteurs de comprendre la façon dont la laine était traitée au milieu des années 1800.  Le Moulin à laine d’Ulverton est un site historique incontournable pour les touristes qui visitent notre région. Le « Prix Jean-Claude-Milot » n’est pas la première reconnaissance que reçoit la Corporation du Moulin à laine d’Ulverton qui, au fil des ans, ne cesse de collectionner les distinctions de toutes sortes. Cette reconnaissance au Moulin à laine d’Ulverton était accompagnée d’une magnifique lithographie sur toile signée de M. Luc LeClerc artiste peintre naturaliste de la région. C’est M. Benoit Roy, président de la Corporation du Moulin à laine d’Ulverton qui a reçu ce prix au nom des membres de son Conseil d’administration.

— 30 —

 

Source :
Alain Côté, directeur général
819-477-7822

ÉCONOMISER TOUT EN INNOVANT, C’EST POSSIBLE!

ÉCONOMISER TOUT EN INNOVANT, C’EST POSSIBLE!

 

Saint-Hyacinthe, le 25 janvier 2011 – Groupe R&D convie les producteurs agricoles et les entreprises du secteur de la transformation alimentaire à une Caravane de l’innovation qui aura lieu pour la première fois à Saint-Hyacinthe, le 1er février. Monsieur Marcel Ostiguy, ancien PDG d’Aliments Carrière (Bonduelle Amérique du Nord), fait partie des invités de marque qui livreront aux participants les clés du succès pour des projets innovateurs menés en entreprise.

 

À l’heure où le secteur agricole et agroalimentaire est de plus en plus sous pression et sa compétitivité remise en question, l’innovation devient un enjeu majeur pour ceux et celles qui ont la passion de nourrir le monde et qui veulent en vivre.

 

Groupe R&D souhaite sensibiliser les participants à l’importance d’innover et aux nombreux avantages qu’ils peuvent en retirer, notamment en termes de crédits d’impôt. Ceux-ci peuvent couvrir jusqu’à 82 % du coût d’un projet.

 

La Caravane de l’innovation se tiendra en après-midi, au Centre de recherche et de développement sur les aliments (CRDA). Dès 13 h 35, monsieur Marcel Ostiguy expliquera pourquoi il faut « Innover pour réussir ». Il sera suivi par monsieur Claude Corbeil, Commissaire à l’agriculture au CLD Les Maskoutains qui, lui, transmettra aux participants ses convictions profondes sur « l’importance de la R&D en agriculture ».

 

L’activité se poursuivra avec messieurs Jacques Rolland et Michel Pouliot de la direction de la R&D chez Agropur. Ils définiront ce qu’est « Un programme R&D adapté à vos besoins ». Un producteur de la région viendra par la suite témoigner de l’impact positif d’un projet de R&D qui a été réalisé au sein de son entreprise.

 

Pour clore les présentations, Groupe R&D qui soutient l’innovation dans les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire présentera brièvement les services qu’il offre afin de soutenir la mise en oeuvre des projets d’innovation.
Il faut réserver sa place (15 $) à la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains au 450 773-3474.

 

Source : Denyse Bégin
Agente de communication
CLD Les Maskoutains
450 773-4232, poste 224

DIX PROJETS GÉNÉRERONT DES INVESTISSEMENTS DE PLUS DE 1 M $

Fonds du Pacte rural maskoutain
DIX PROJETS GÉNÉRERONT DES INVESTISSEMENTS DE PLUS DE 1 M $

 

Saint-Hyacinthe, le 21 janvier 2011 – À la suite du dernier appel de projet au Fonds du Pacte rural maskoutain, le comité de gestion et le conseil des maires de la MRC des Maskoutains sont heureux d’annoncer leur contribution à dix projets structurants qui soutiendront la revitalisation des milieux ruraux de la Grande région de Saint-Hyacinthe.

 

Ainsi, une somme totalisant 181 786 $ a été allouée à des projets initiés dans les 16 municipalités rurales de la MRC des Maskoutains. Ces projets généreront des investissements totaux de 1 043 259 $ dans les communautés. Ils visent tous l’amélioration du milieu de vie des municipalités rurales, principalement pour les familles et les jeunes du territoire maskoutain.

 

Les projets retenus qui recevront une aide financière sont :
» Comité bassin versant du ruisseau des Aulnages
Saint-Liboire, Saint-Valérien-de-Milton, Saint-Dominique, Saint-Pie // 2 500 $
Promotion de pratiques agricoles durables et respectueuses de l’environnement auprès des résidants du bassin versant et de la population de la région.

» École aux Quatre-Vents
Saint-Jude, Saint-Barnabé-Sud, Saint-Bernard-de-Michaudville, Saint-Louis // 3 633 $
Création artistique collective répartie dans chacun des immeubles des quatre villages desservis par l’école.

» Coopérative de solidarité aux P’tits soins
MRC des Maskoutains // 40 000 $
Offrir aux personnes âgées résidant en milieu rural les services de la coopérative et leur donner la possibilité de continuer à vivre dans leur collectivité.

» Aménagement de la cour de l’école De La Rocade
Saint-Dominique // 40 000 $
Remplacer des équipements et réaliser un nouveau parc-école pour les jeunes et les familles de la municipalité.

» Fabrique de Sainte-Hélène-de-Bagot
Saint-Hélène-de-Bagot // 20 000 $
Réfection de la toiture des entrées latérales de l’église qui est un lieu de rassemblement achalandé dans cette municipalité.

» Loisirs Saint-Simon
Saint-Simon // 18 653 $
Réparer et restaurer le Carrefour des sports.

» Terrain de soccer
Saint-Damase // 20 000 $
Réorganiser le terrain de soccer en améliorant l’éclairage ce qui permettra d’en augmenter le nombre d’utilisateurs.

» OEuvre commémorative des vieux moulins
Saint-Pie // 15 000 $
Création d’une oeuvre qui sera installée à l’abord du barrage d’Émilieville, site du premier moulin.

» Osez l’originalité dans les milieux ruraux
CLD Les Maskoutains // 2 000 $
Mise sur pied d’un Gala reconnaissance permettant de souligner les efforts et le dynamisme des Maskoutains et Maskoutaines qui ont réalisé des projets dans le cadre du Fonds du Pacte rural depuis 2002.

 

« La mobilisation des citoyens du monde rural a permis à une série de projets tous plus intéressants et pertinents les uns que les autres de voir le jour. La diversité des dossiers soumis illustre bien leur volonté de dynamiser leur milieu et d’y accroître l’offre de services auxquels ils auront accès plus facilement. Les membres du comité encouragent les organisations locales à mettre sur pied des projets structurants en terme de développement et de création d’emplois dans leur milieu », précise Yvon Pesant, président du comité de gestion du Pacte rural.

 

Les dossiers proposés lors de ce dernier appel de projets répondent principalement à deux orientations stratégiques proposées par le plan de travail régional du Pacte rural, soit le soutien à l’animation des milieux par des projets récréotouristiques, culturels ou récréatifs ainsi que le soutien à la relève, à la rétention des jeunes et à l’importance de leur implication dans le milieu.

 

La prochaine date limite pour déposer un projet est le 15 mars 2011. Plus d’information sur les sites Internet suivants : http://www.mrcmaskoutains.qc.ca/ ou http://www.mamrot.gouv.qc.ca/

 

-30-

 

Source :
Denyse Bégin
Agente de communication
CLD Les Maskoutains

 

Information :
Karine Guilbault
Agente de développement rural
CLD Les Maskoutains
450 773-4232, poste 231

3e édition du colloque du commerce de détail

L’EFFET WOW! 3E ÉDITION DU COLLOQUE DU COMMERCE DE DÉTAIL

Drummondville, le 18 janvier 2010 – La Chambre de commerce et d’industrie de Drummond et le Commissariat au commerce de Drummondville, en collaboration avec Emploi Québec, sont fiers de présenter la programmation du Colloque « l’EFFET WOW » qui se tiendra le mardi 22 février prochain à l’Hôtel & Suites Le Dauphin dès 11 h 30. Pour cette édition, les organisateurs et les partenaires, dont le comité des affaires commerciales, ont souligné que 2011 serait l’année du rebond. Au lendemain d’un ralentissement économique mondial, de hausse de taxes, d’un taux d’endettements des ménages inquiétant, un vent d’innovation doit guider les actions des entreprises de commerce de détail. Un consensus : les commerçants doivent faire dire et faire vivre des WOW!

 

Le secteur commercial de Drummondville porte un vent d’optimisme qui le distinct. Mais loin de vouloir s’assoir sur leurs lauriers déjà en 2010, plus de 140 participants du colloque avaient choisi de s’outiller pour vivre les grands changements. Le 22 février, le mot d’ordre sera que tout le personnel d’un magasin ou d’un commerce est tributaire de la création de l’effet wow chez la clientèle.

 

Selon M. Dave Morin, administrateur au Commissariat au commerce et président du comité des affaires commerciales de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond, « Le premier pas pour faire dire wow à ces clients, c’est de s’ouvrir à des stratégies gagnantes. Voilà ce que ce colloque du 22 février vous propose. À un coût dérisoire, il vous offre la possibilité d’améliorer vos atouts dans le service de qualité, dans la croissance des ventes, l’utilisation des médias sociaux, la présentation de vos produits, et enfin de faire un effet wow avec la génération Y ».

 

Selon M. Guy Drouin, directeur général du Commissariat au commerce de la Ville de Drummondville, « Il demeure essentiel de combler les attentes des consommateurs, mais il faut aller plus loin et les dépasser, et ce, pour obtenir l’effet wow! Le dynamisme commercial s’est maintenu en fin 2010, pour certains la situation était même meilleur. Cependant, cet état est sujet à plusieurs contraintes pour les années à venir telle une hausse prévisible des taux hypothécaires, du fardeau de taxe en augmentation, le consommateur change sa façon de dépenser, les critères suivants feront la différence : du personnel engagé, un service de qualité, une expérience d’achat, une valeur ajoutée, le dépassement des attentes du client, C’est ça l’effet wow!»

 

À l’aide de conférenciers renommés, experts dans leurs domaines d’activités, les organisateurs vous présentent une qualité de conférenciers digne de notre objectif de créer L’EFFET WOW!

 

La conférence d’ouverture l’EFFET WOW de M. Jasmin Bergeron, conférencier et formateur, fera vivre des wow à nos participants pour qu’à leurs tours ils stimulent leurs clientèles suivra la conférence introductrice de M. Guy Drouin, directeur général du Commissariat au commerce exposera le portrait de la situation économique et du développement commercial de notre région en fin 2010.

 

Chaque participant aura le choix d’assister à deux des quatre différents ateliers offerts :
•    Votre croissance des ventes passe par le « Petit Extra » par le conférencier, chroniqueur à la radio de Radio-Canada et auteur « Le cœur aux ventes » M. Jean-Pierre Lauzier, de JPL communications;

•    Comment faire un effet wow avec la génération Y par le conférencier et auteur « Genération Y » récipiendaire du prix du livre d’affaires 2008 M.  Stéphane Simard de ConneXion Y;

•    Utilisation stratégique des médias sociaux pour les commerces par le formateur et stratège en commercialisation WEB, M. Christian Rebière de Nmedia solutions de Drummondville;

•    Plus c’est vu, plus c’est vendu par le conférencier et auteur du livre du même titre M. Camille R. Roberge.

 

Ce rendez-vous d’une demi-journée se conclura avec la tenue du panel de commerçants « DES WOWS de notre région » qui regroupera sur le plateau la présence de quatre commerçants dynamiques de notre région sous l’animation de M Marc Thibault d’Astral-Medias. Mme Isabelle Auger de Lingerie Sérénité, Mme Esther Saint-Sauveur de Panier Santé, M. Laurent Turcotte de Couvre-Plancher Chapdelaine et M Norman Chiasson de Drummondville Volkswagen 2000 ont accepté de partager sur leurs expériences et leurs succès. C’est une activité porteuse pour chacun des participants au colloque.

 

L’inscription en ligne se fait sur le site Internet de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond (www.ccid.qc.ca) avant le 18 février. Les coûts sont de 40 $ pour le membre et 45 $ pour le non-membre.

 

Sous l’adage « ensemble on va plus loin », les organisateurs peuvent compter sur des collaborateurs fidèles : Emploi-Québec, Journal l’Express, Rock-détente 105,3 et NRJ 92,1, Ministère du développement économique, Innovation et exportation et un nouvel allié, Desjardins Caisse de Drummondville à titre de partenaire présentateur.    

 

– 30 –

 

Source :        Line Manseau
            Conseillère en développement commercial
            Commissariat au commerce
            lmanseau@ville.drummondville.qc.ca

36e Semaine de l’industrie

36e Semaine de l’industrie « Vivez et célébrez la synergie d’ici ! »

 

Drummondville, le lundi 10 janvier 2011  –  C’est sous le thème « Vivez et célébrez la synergie d’ici ! » que se déroulera, du 14 au 18 février 2011, la 36e Semaine de l’industrie organisée par la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond (CCID).  M. Eric Ellyson, directeur général du Groupe Soucy assumera la présidence d’honneur de la 36e Semaine de l’industrie.

 

Avantageusement connu dans la région de Drummond, notamment pour sa grande collaboration à titre de porte-paroles du dossier de la «Réussite éducative» visant à contrer le décrochage scolaire dans la MRC de Drummond, M. Eric Ellyson a joint le Groupe Soucy en mai 2001.  D’abord vice-président aux opérations manufacturières pour les filiales Soucy International et Soucy Plastiques, monsieur Ellyson se verra confier, par M. Gilles Soucy, président du Groupe Soucy, la direction générale de différentes filiales pour, en 2009, occuper le poste de directeur général du Groupe Soucy qui compte 1 200 employés, répartis dans 8 unités manufacturières.

 

La Chambre de Commerce et d’industrie de Drummond est bien sûr très heureuse que M. Ellyson, malgré un agenda bien rempli, ait accepté d’assumer la présidence d’honneur de la 36e semaine de l’industrie.

 

Avec près de 700 entreprises manufacturières et quelque 16 500 emplois concentrés dans le secteur manufacturier, la MRC de Drummond se distingue et carbure au rythme d’une synergie qui lui est propre et qui lui permet de demeurer en tête de liste des régions les plus industrialisées au Québec.

 

Pour chacune des activités inscrites à la programmation de cette Semaine de l’industrie 2011, les gens d’affaires, membres de la CCID et la population de la MRC de Drummond seront invités à vivre la synergie d’ici et à la célébrer de façon grandiose, lors de la Soirée reconnaissance du vendredi 18 février 2011 ; événement festif qui viendra clôturer cette Semaine de l’industrie.

 

L'activité inaugurale de cette 36e Semaine de l’industrie se tiendra le mardi 15 février alors que la Société de développement économique de Drummondville (SDED) ouvrira les portes de ses incubateurs industriels pour une visite des plus intéressantes. Rappelons qu’au cours de l’année 2010, la SDED a procédé à la construction d’un nouvel incubateur permettant ainsi à un plus grand nombre d’entreprises en démarrage, de consolider leurs assises.

 

La visite des incubateurs industriels saura faire la démonstration de la diversité de la toile manufacturière de la MRC de Drummond. Cette activité se déroulera de 17 h à 19 h.  Bien que la visite soit gratuite, les gens intéressés doivent s’inscrire en contactant les bureaux de la SDED au 819-477-5511.

 

Le mercredi 16 février, la Jeune Chambre de commerce de Drummond (JCCD) invite les gens d’affaires et la population au coquetel Promutuel  Drummond (formule 5 à 7) qui se tiendra dans les bureaux de la permanence, situés dans le bâtiment de la SDED sur la rue Michaud. Lors de ce coquetel, les représentants de la Jeune Chambre présenteront les 14 participants au concours Élan CAE Drummond.

 

Cette activité sera aussi l’occasion par excellence de rencontrer les membres de la JCCQ et ainsi tisser des liens professionnels avec les jeunes gens d’affaires de la région. L’année 2010 aura été pour cet organisme l’occasion d’un changement majeur en s’associant au Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec et au vaste réseau des Chambres de commerce du Québec.

 

La Chambre de commerce et d’industrie de Drummond et l’UQTR sont les présentateurs d’un déjeuner-causerie ayant pour thème, « La transmission et la reprise d’entreprises dans un contexte de PME ». Lors de cette activité, la CCID accueillera une spécialiste en la matière, Madame Louise Cadieux, professeure en management au Département des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Trois-Rivières. Mme Cadieux a réalisé à ce jour, de nombreuses recherches dans le domaine de la relève et du transfert d’entreprises, dont celle commandée en 2005-2006 par la SDED, portant sur les PME manufacturières de la MRC de Drummond. Ce sujet est particulièrement judicieux au moment où de nombreux propriétaires et gestionnaires de PME désirent passer le flambeau afin de prendre une retraite bien méritée. Cette activité se tiendra à l’Hôtel & Suites Le Dauphin, le jeudi 17 février de 7 h 30 à 9 h. Les personnes intéressées doivent s’inscrire directement en ligne sur le site Internet de la Chambre au www.ccid.qc.ca. Le prix pour assister à cette activité est de 25 $ pour les membres et de 30 $ pour les non-membres, incluant le petit-déjeuner.

 

Le vendredi 18 février CRESS Drummond propose également un déjeuner-causerie au cours duquel la thématique : « Le plaisir au travail » sera développée par Mme Josée Blondeau, psychologue. Ce déjeuner se tiendra à l’Hôtel & Suites Le Dauphin à compter de 8 h. Bien que cette activité soit gratuite, les gens désireux d’y participer doivent obligatoirement s’y inscrire en communiquant avec le CRESS Drummond, au 819-475-0303.

 

Pour clôturer de belle façon la 36e semaine de l’industrie, la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond innove en offrant une soirée toute spéciale au cœur de laquelle la reconnaissance des entreprises manufacturières sera mise à l’honneur, tout en faisant découvrir la synergie qui lie les entreprises manufacturières de la MRC de Drummond et leur fournisseur de produits et/ou services. Par le biais de la grande qualité de leurs produits et services, les fournisseurs qui seront présentés permettent souvent à leurs clients manufacturiers d’accroître leur productivité ou de maximiser le développement de nouvelles clientèles.

 

Pour ce faire, quatorze entreprises manufacturières participeront à la «Soirée reconnaissance» du vendredi 18 février prochain, afin de reconnaître et rendre hommage à leur fournisseur, issu exclusivement de la MRC de Drummond.  Si majoritairement ces fournisseurs proviennent du secteur manufacturier, certains d’entre eux, à la demande des entreprises qui souhaitaient leur rendre hommage, sont des fournisseurs de services.

 

Les entreprises manufacturières présentatrices de leur fournisseur sont:
Annexair inc.                        
Boire & Frères inc.
Compagnies du Groupe Data            
Emballage Coderre Packaging inc.
Fafard & Frères Ltée                
Fempro1 inc.
Martin Lemire & Fils inc.                
Olymel S.E.C.
Planchers Mercier                    
SCA Soins personnels
Soprema Canada inc.                
Soucy International inc
Technologies Humanware inc.            
Venmar Ventilation inc.

 

Au programme de cette Soirée reconnaissance du 18 février prochain, l’Agence de l’efficacité énergétique du Québec (AEE) présentera un prix à une entreprise membre de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond pour sa performance dans le domaine de la conservation de l’énergie. Rappelons que le 19 octobre dernier, Mme Luce Asselin, présidente-directrice générale de l’AEE s’adressait aux membres de la Chambre pour présenter les nombreux avantages à instaurer des mesures d‘efficacité énergétique.

 

Lors de cette même conférence, elle lançait un concours pour les ICI (industries, commerces et institutions), membres de la CCID, qui avaient mis en place des mesures d’efficacité énergétique.  Les ICI intéressés à déposer leurs candidatures devaient présenter à l’Agence, un dossier bien étoffé démontrant les mesures mises en place ainsi que les résultats obtenus.  Les candidatures ont été analysées par les ingénieurs de l’AEE qui ont eux-mêmes désigné un gagnant. Mentionnons que 4 finalistes seront présentés, lors de la soirée, et qu’une une bourse de 500 $ sera remise au gagnant. Ces finalistes sont : le Cégep de Drummondville, le Centre de santé et services sociaux Drummond (CSSS), SCA Soins personnels, ainsi que Waste management.

 

Finalement, on se rappellera qu’en novembre dernier, la Ville de Drummondville lançait son premier concours en environnement pour reconnaître les ICI qui déploient des efforts pour améliorer l’environnement et qui obtiennent des résultats tangibles. Le gagnant de ce premier « Mérite environnemental DISTINCTION d’ICI» de la Ville de Drummondville sera dévoilé lors de cette Soirée reconnaissance de la Chambre.  

 

Une soirée de clôture aux saveurs du terroir de la MRC de Drummond.
Les convives présents à la «Soirée reconnaissance» du 18 février prochain qui se déroulera à l’Hôtel & Suites Le Dauphin auront également le bonheur de déguster un repas 7 services cuisinés par le Chef de l’Hôtel et ses aides. Entièrement composé de produits provenant de la MRC de Drummond ce repas accompagné de vin, saura certainement faire découvrir de nouvelles saveurs de notre coin de pays.

 
Le volet artistique de la soirée sera assuré par une production bien de chez-nous spécifiquement adaptée aux besoins de cette soirée reconnaissance. Il est important de mentionner qu’une prestation musicale unique sera présentée en fin de soirée par M. Jean-François Houle, interprète bien connu de la scène drummondvilloise, accompagné de ses musiciens sous la direction musicale de M. Sébastien Beaulieu, enseignant au Cégep de Drummondville.

 

Toujours dans l’esprit d’une soirée «made in Drummond», l’animation de celle-ci fut confiée à M. Marc Thibault, directeur du contenu et marketing pour Astral médias à Drummondville.

 

Cette 36e Semaine de l’industrie et la Soirée reconnaissance qui clôturera l’événement, sont rendues possibles grâce à la contribution de fidèles partenaires que la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond remercie chaleureusement.  Leur engagement envers la CCID est indispensable à la qualité de l’organisation de la Soirée reconnaissance, ce, en hommage au savoir-faire des entreprises de notre région.

 

Assuraction Pepin assurances inc.       
Astral Média
Bourret Transport                    
Caisse Desjardins de Drummondville
Cogeco, solutions d’affaires            
Construction Bertrand Dionne
Deloitte                        
Drummond musique
Enseignes André                    
FBL, Comptables agréés
Imprimerie Therrien                    
Journal L’Express
Jutras et associés, avocats            
Le Groupe Verrier, courtiers d’assurances
Réseau des intervenants en formation (RIF)    
Société de développement économique de Drummondville (SDED)
TD Services bancaires commerciaux        
Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)

 

– 30 –

 

Source :     Alain Coté, directeur général
819-477-7822
acote@ccid.qc.ca

Grâce au logiciel ProfilCité du Commissariat au commerce Sherbrooke inaugure son Observatoire commercial

Drummondville, le 16 décembre 2010 — C'est en présence de nombreux intervenants du milieu socio‐économique que Sherbrooke a inauguré hier son nouvel outil de planification commerciale : l'Observatoire commercial. La Ville de Sherbrooke s’est largement inspirée de la Ville de Drummondville qui utilise cette base de données comme d’autres villes au Québec. Cet outil est issu directement du développement du logiciel ProfilCité conçu et commercialisé par le Commissariat au commerce de Drummondville. Par ailleurs, Sherbrooke est le premier des grands centres urbains du Québec parmi les agglomérations de plus de 100 000 habitants à se doter d'un outil informatique d'une telle envergure en matière commerciale.

 

C’est sous la responsabilité de la nouvelle Corporation de développement commercial de Sherbrooke que l'Observatoire commercial, une importante base de données alimentée par les quelques 5 000 commerces du territoire, permettra d'harmoniser et d'équilibrer le développement commercial du territoire sherbrookois. « L'Observatoire commercial nous permettrade maintenir à jour l'inventaire des équipements commerciaux et d'analyser l'évolution de la fonction commerciale. Notre vision doit être large; elle doit tenir compte des commerces de proximité et de tous les axes commerciaux, tout en tentant de revitalise certains secteurs », a mentionné le maire de Sherbrooke, Bernard Sévign.

observatoire commercial
 

L'Observatoire commercial sera également un outil d'analyse performant pour documenter les opportunités commerciales et faciliter l'implantation de nouveaux commerces en fournissant des données telles que l'offre concurrentielle, l'analyse d'opportunité, la disponibilité des locaux et les coûts d'exploitation. L'outil permet notamment de déterminer, sur une carte géographique, le meilleur emplacement pour implanter un nouveau commerce, en fonction des commerces déjà existants, des locaux vacants et de la présence de générateurs. L'Observatoire permet également de fournir à l'investisseur des informations précises sur un local telles que la superficie du local, de la bâtisse et du terrain, l'évaluation municipale et les coordonnés du propriétaire.

 

Lors de l’événement, le directeur général du Commissariat au commerce, Guy Drouin, a souligné sa satisfaction que le Commissariat au commerce de Drummondville ait été une source d’inspiration et de motivation en matière de développement commercial pour la Ville de Sherbrooke. « La mise en place de cet outil est un avantage important, tant pour la Ville de Sherbrooke que pour les commerçants, les investisseurs et le milieu économique sherbrookois. Cet outil permettra une évaluation constante de l’appareil commercial, l’établissement de vocations distinctes des divers pôles commerciaux permettant ainsi, de mieux gérer le développement commercial de Sherbrooke », de plus, d’ajouter M. Drouin « la mise en place de ProfilCité donnera l’opportunité de mieux répondre aux attentes des promoteurs commerciaux et ainsi les orienter adéquatement dans la réalisation de leurs projets de développement. La Ville de Sherbrooke sera ainsi en mesure de mesurer l’évolution du marché et les attentes des divers acteurs et la Corporation aura la possibilité de mieux cibler ses activités de recrutement commercial ».

 

Avec cet évènement, les organisateurs ont manifesté leur satisfaction en démontrant leur confiance en la Corporation de développement commercial de Sherbrooke et espèrent ainsi sensibiliser et intéresser des promoteurs commerciaux à s’installer à Sherbrooke tout en respectant les enjeux et les orientations de développement.

 

‐30‐

SOURCE : Valérye Bourassa
Conseillère en développement commercial
Commissariat au commerce, (819) 472‐6705
vbourassa@commerce‐drummond.com