Saint-Hyacinthe

Première pelletée de terre LA CONSTRUCTION DU CENTRE DE CONGRÈS DE SAINT-HYACINTHE ET DE L’HÔTEL SHERATON® EST OFFICIELLEMENT ENTAMÉE

centre-de-congres-de-saint-hyacinthe_pelletee_de_terre_credit_patrick-roger_prp_0631Saint-Hyacinthe, le 27 septembre 2016 – La Ville de Saint-Hyacinthe et Les Centres d’Achats Beauward ont amorcé officiellement les travaux de construction d’un nouveau centre de congrès et d’un hôtel Sheraton. Avec ce projet estimé à plus de 65 M$, SaintHyacinthe compte reprendre sa position de destination privilégiée pour la tenue de congrès, et ce, dès le début de l’année 2018. Elle vise les marchés régional, provincial et nord-américain et cible les regroupements associatifs, corporatifs, sportifs et sociaux. Dans ce nouveau centre de congrès, la Ville prévoit tenir annuellement plus de 100 événements d’envergure réunissant 75 000 congressistes. « Saint-Hyacinthe va pouvoir compter sur ce puissant moteur pour la relance de son économie. Elle revient par la grande porte avec un complexe exceptionnel qui fera la fierté des Maskoutains. Grâce à la mobilisation de nombreux partenaires de notre communauté, nous retrouverons notre place dans le tourisme d’affaires » a indiqué M. Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, lors d’une conférence de presse soulignant la première pelletée de terre officielle du projet.
Le concept retenu pour le Centre de congrès de Saint-Hyacinthe s’appuie sur une analyse fine du marché. Il comptera 63 000 pi2 de surface d’exposition et offrira jusqu’à 36 salles de réunions. Avec une salle principale de 25 000 pi2 pouvant accommoder 2 500 personnes en formule banquet, le Centre de congrès de Saint-Hyacinthe disposera de la salle de réunion haut de gamme la plus spacieuse au Québec, à l’extérieur des grands centres. Ce bâtiment sera alimenté au gaz naturel renouvelable produit localement par la Ville. Il sera également doté d’un toit vert offrant une oasis de quiétude aux congressistes.
Le projet comprend aussi la construction de l’Hôtel Sheraton Saint-Hyacinthe de 205 chambres, dont 27 suites, et offrira notamment un accès direct au nouveau centre de congrès et aux Galeries St-Hyacinthe. L’hôtel comprendra également une piscine intérieure avec terrasse, un stationnement intérieur de 190 places et extérieurs de 700 places ainsi que 4 000 pi2 de salles de réunions et d’événements.
Pour le vice-président développement des Centres d’Achats Beauward et directeur du projet Hôtel Sheraton Saint-Hyacinthe, M. André Fortin, tous les éléments sont désormais en place pour faire de cet ambitieux projet, un véritable succès. « La combinaison des efforts de collaboration de la Ville de Saint-Hyacinthe, avec la construction d’un nouveau centre des congrès, et ceux de Beauward, qui s’associe à la prestigieuse bannière Sheraton® pour la construction d’un hôtel haut de gamme, combiné à la décision de confier la gestion à un opérateur commun, qui coordonnera également les activités d’Espace Saint-Hyacinthe, permettront à Saint-Hyacinthe de se démarquer dans le très concurrentiel marché du tourisme d’affaires », a affirmé M. Fortin.
En effet, le centre de congrès et l’hôtel seront également situés à proximité d’Espace Saint-Hyacinthe, ce qui permettra de bonifier les possibilités d’accueil pour la tenue d’événements. Grâce à cette synergie, Saint-Hyacinthe disposera du plus grand centre de foires et d’expositions en dehors de Montréal et Québec avec 166 000 pi2 d’espace disponible. Ces trois entités ont choisi de confier la promotion à un opérateur commun afin de faciliter l’expérience client par une coordination efficace des différents services. Elles offriront aux organisateurs d’événements un guichet unique pour la tenue d’événements au centre de congrès, à l’hôtel Sheraton et à Espace Saint-Hyacinthe.

3
Saint-Hyacinthe Technopole sera également un acteur de premier plan pour promouvoir la destination. Dès aujourd’hui, il sera possible de communiquer avec le gestionnaire du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe et de l’Hôtel Sheraton au 450 252-7988 ou au info@congresst-hyacinthe.ca afin de réserver en vue d’un congrès.
Pour agrémenter le séjour des congressistes, la région de Saint-Hyacinthe propose différentes activités culturelles, de plein air et agrotouristiques. Le divertissement est également à l’honneur avec des salles de spectacles, des microbrasseries et vignobles, des tables gourmandes ou encore des escapades de magasinage dans l’un des trois pôles commerciaux de la ville. Les visiteurs doivent aussi prévoir une pause au centreville, sûrement l’un des plus beaux au Québec, où se mêlent harmonieusement passé et présent, culture et passion des gens d’ici.
– 30 –
Sources : Brigitte Massé Directrice des communications Ville de Saint-Hyacinthe 450 778-8384 brigitte.masse@ville.st-hyacinthe.qc.ca
France Bouffard Sphère Communication Pour Les Centres d’Achats Beauward 514 718-4811 fbouffard@spherecom.qc.ca

Vignette photo

De gauche à droite : Adam Turner, Président de DIVCO, Yvan Genest, vice-président de Decarel, Louis Bilodeau, directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, Michel Douville, gestionnaire du complexe, David Connor, directeur régional de l’est du Canada pour le groupe hôtelier Starwood Hotels and Resort et André Fortin, vice-président développement des Centres d’Achats Beauward et directeur de projet de l’Hôtel Sheraton Saint-Hyacinthe. © Patrick Roger Photographe

 

 

Des cibles ambitieuses pour le développement économique local – SAINT-HYACINTHE TECHNOPOLE LANCE SON PLAN STRATÉGIQUE 2017-2019

logo_saint-hyacinthe-technopoleSaint-Hyacinthe, le 22 septembre 2016 – Le président et le directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, MM. Bernard Forget et André Barnabé, ont rendu public aujourd’hui le tout premier plan stratégique de l’organisation. Récemment adopté par son conseil d’administration, ce plan trace les grandes orientations qui guideront les actions de l’organisme en matière de développement économique pour les trois prochaines années.
« Le plan que nous présentons aujourd’hui est le résultat d’un rigoureux travail d’analyse et de réflexion réalisé par l’organisation et son équipe de permanents. Il fixe les priorités qui lui permettront d’atteindre, en collaboration avec ses partenaires, les objectifs liés à son mandat. Il a été réalisé avec, en toile de fond, un contexte global où la compétition est féroce entre les différents pôles d’affaires et touristiques régionaux, nationaux et internationaux et où les investissements sont de plus en plus importants et mobiles », a mentionné M. Barnabé.
Ce plan s’articule autour de 11 grandes orientations stratégiques touchant l’ensemble des champs d’intervention de Saint-Hyacinthe Technopole, à savoir l’industrie, le commerce et le tourisme :
 Assurer le leadership en matière d’activité commerciale;  Mettre à profit l’expertise permettant de soutenir une offre commerciale équilibrée dans le respect des milieux de vie;  Miser sur le développement du parc technologique la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroenvironnementale;  Cibler, prospecter et attirer de nouvelles entreprises;  Optimiser le parc immobilier de Saint-Hyacinthe Technopole;  Développer les parcs et les espaces industriels de façon optimale;  Mettre à profit l’expertise permettant de soutenir une offre touristique distinctive;  Positionner la grande région de Saint-Hyacinthe comme destination touristique;  Assurer le leadership en matière d’accueil des visiteurs;  Participer à la mise en oeuvre de projets structurants;  Développer une image de Saint-Hyacinthe Technopole comme leader du développement économique et comme destination d’affaires et de tourisme.
Ces stratégies sont assorties de grandes mesures qui permettront à l’organisation d’atteindre les objectifs liés à sa mission qui est d’assurer le développement économique de Saint-Hyacinthe par l’attraction de nouveaux investissements industriels, commerciaux et touristiques et contribuer à la croissance des entreprises déjà présentes sur le territoire.
..2
2.
À cet effet, les cibles fixées par l’organisation, bien que réalistes, demeurent ambitieuses. Ainsi, le plan identifie également 11 indicateurs de performance que Saint-Hyacinthe Technopole souhaite utiliser pour évaluer le rendement de ses actions. Parmi ceux-ci, la création de 1 500 nouveaux emplois manufacturiers en trois ans, le maintien d’un taux d’investissements commerciaux au-delà des 20 M$ annuellement et le retour de Saint-Hyacinthe dans le top 10 des destinations d’affaires au Québec en accueillant, sur une base annuelle, plus de 80 grands congrès et événements dès 2019.
Adopté dans sa version finale le 15 septembre dernier, ce document stratégique sera appuyé par un plan d’action annuel préparé par l’équipe de professionnels de SaintHyacinthe Technopole qui définit les grands projets et initiatives qui seront menée au cours des prochains mois.
Rappelons qu’il s’agit du tout premier plan stratégique de Saint-Hyacinthe Technopole qui a été créée en avril 2015 avec l’intégration dans la Cité de la biotechnologie, des actifs de la Corporation de développement commercial et de Tourisme et congrès Saint-Hyacinthe.
« Notre plan est audacieux et propose une voie originale et innovante vers la création de richesse économique et sociale pour notre milieu de même que la création d’emplois de qualité autant pour le secteur du tourisme que des secteurs du commerce et de l’industrie », a conclu M. Forget.
Le Plan stratégique 2017-2019 de Saint-Hyacinthe Technopole peut être consulté en ligne sur le site Internet de l’organisme au www.st-hyacinthetechnopole.com/planstrategique-2017-2019. Des copies sont également disponibles à ses locaux du 1000, rue Dessaulles.
-30-
Source : Donovan St-Hilaire Conseiller en communications et marketing (450) 774-9000, poste 1244 sthilaired@st-hyacinthetechnopole.com

Centre de congrès de Saint-Hyacinthe – MICHEL DOUVILLE NOMMÉ GESTIONNAIRE

centre-de-congres_m-douvilleMICHEL DOUVILLE NOMMÉ GESTIONNAIRE –  Pour diffusion immédiate
Saint-Hyacinthe, le 20 septembre 2016 – La Ville de Saint-Hyacinthe est heureuse d’annoncer officiellement la nomination de M. Michel Douville à titre de gestionnaire du futur centre de congrès qui ouvrira ses portes à la fin de l’année 2017. Avec son équipe, il offrira une expérience de réservation clé en main pour les événements se déroulant au centre de congrès, à l’hôtel Sheraton et à Espace Saint-Hyacinthe intégré au même complexe. « Pour un complexe de l’envergure du nôtre, le choix de l’opérateur et de la bannière revêt une très grande importance afin d’assurer la qualité du service et la notoriété de la destination. À la suite d’un rigoureux exercice d’analyse des différentes options d’affaires existantes, le choix de M. Douville a été unanime. Ce dernier détient 40 ans d’expérience en gestion hôtelière et de centre de congrès. Il s’est notamment démarqué grâce à son talent de démarreur de nouveaux projets. Il connaît très bien le marché de SaintHyacinthe, le territoire et les intervenants du milieu puisqu’il a travaillé ici pendant plusieurs années. Plus récemment, il nous a accompagnés dans les étapes préalables à la construction du centre de congrès et de l’hôtel et nous sommes très satisfaits de cette collaboration », précise le maire de SaintHyacinthe, Claude Corbeil.
La première pelletée de terre annonçant le début de la construction du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe et de l’hôtel Sheraton aura lieu le 27 septembre prochain et l’objectif est d’offrir un centre de congrès opérationnel, dès la fin de l’année 2017.

La première pelletée de terre annonçant le début de la construction du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe et de l’hôtel Sheraton aura lieu le 27 septembre prochain et l’objectif est d’offrir un centre de congrès opérationnel, dès la fin de l’année 2017.
– 30 –
Source : Brigitte Massé Directrice des communications Tél. : 450 778.8384

 

Vignette photo

De gauche à droite : M. Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, M. Michel Douville, gestionnaire du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe et M. Louis Bilodeau, directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe.

 

Des opportunités d’affaires pour les entreprises maskoutaines SAINT-HYACINTHE TECHNOPOLE ACCUEILLERA UNE DÉLÉGATION D’ENTREPRISES ALLEMANDES EN BIOTECHNOLOGIE

Saint-Hyacinthe, le 15 septembre 2016 – Saint-Hyacinthe Technopole est heureuse d’annoncer la venue à Saint-Hyacinthe, les 28 et 29 septembre prochains, d’une délégation d’une vingtaine de représentants industriels et institutionnels du pôle technologique allemand CLIB 2021.
Située dans la région de Dusserdorf en Allemagne, CLIB 2021 est une grappe technologique de calibre international qui regroupe des industries, des PME et des institutions d’enseignement supérieur et de recherche spécialisées en biotechnologie industrielle et en bioéconomie. Lors de cette visite, les membres de la délégation rencontreront les représentants de plusieurs industries et institutions maskoutaines en plus de visiter certaines d’entre elles. Événement de réseautage En plus de l’agenda d’affaires organisé pour cette délégation, Saint-Hyacinthe Technopole organisera un événement de réseautage, le jeudi 29 septembre, destiné à mettre en lien les industries et institutions maskoutaines intéressées par le développement de liens d’affaires avec l’Allemagne. Celui-ci réunira différents conférenciers qui traiteront de sujets tels la transformation, la conversion, la gazéification et le traitement de la biomasse, de même que des opportunités d’affaires en Allemagne pour les entreprises canadiennes.
Lors de cette journée, il sera également possible pour les participants de réaliser des rencontres d’affaires privées avec les entreprises allemandes présentes. Ainsi, une plateforme de réseautage en ligne permet déjà aux entreprises inscrites de consulter les profils de l’ensemble des industries et institutions présentes à l’événement et de réserver une plage horaire pour des rencontres individuelles avec celles qui représentent un intérêt ou un potentiel d’affaires pour eux.
« Cet événement de réseautage représente une occasion exceptionnelle pour les entreprises maskoutaines de créer des liens d’affaires avec certaines des plus importantes et des plus innovantes industries, universités et centres de recherche allemands. Nous espérons que les industriels et les représentants des institutions du territoire de Saint-Hyacinthe Technopole seront nombreux à participer et à profiter de cette opportunité que nous mettons à leur disposition », a souligné le directeur du développement industriel de Saint-Hyacinthe Technopole, M. Gordon Harling.
..2
2.
L’inscription à cette journée est gratuite et peut être faite en visitant le site de SaintHyacinthe Technopole à l’adresse suivante : www.st-hyacinthetechnopole.com/clib2021. Elle est réalisée par Saint-Hyacinthe Technopole et CLIB 2021 (Cluster for Industrial Biotechnology) en collaboration avec le gouvernement du Canada, le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec et NRW. Invest Germany.
Rappelons que l’Allemagne est l’un des principaux pays en termes de développement des biotechnologies au niveau mondial. Ce secteur y cumule à lui seul un chiffre d’affaires dépassant les 2 milliards d’euros. Elle est de plus un pôle majeur de recherche et de développement se maintenant dans le top 5 au monde pour son nombre de dépôts de brevet et pour les investissements de ses entreprises en matière de recherche et de développement.
-30-
Source : Donovan St-Hilaire Saint-Hyacinthe Technopole 450-774-9000, poste 1244

LE LABORATOIRE ATSENTI LANCE SA GAMME DE PRODUITS NATURELS ANNEDDA ENTIÈREMENT PRODUITE À SAINT-HYACINTHE

Annedda

Cité de la biotechnologie

Saint-Hyacinthe, le 29 août 2016 – L’entreprise Atsenti, l’une des premières à s’être implantée dans la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroenvironnementale de Saint-Hyacinthe, a lancé sa toute nouvelle ligne de produits naturels haut de gamme sous le nom Annedda. Ces nouveaux produits sont désormais disponibles dans plusieurs magasins de produits de santé naturels au Québec.
Obtenu grâce à une technologie unique basée sur un procédé d’extraction exclusif et développée en collaboration avec les chercheurs du Centre de recherche et de développement de Saint-Hyacinthe, l’extrait d’écorce de pin d’Atsenti est à la base des formules naturelles de la toute nouvelle gamme Annedda.
Le président d’Atsenti, monsieur Mario Borduas, a tenu à souligner que l’action exceptionnelle et unique de la gamme Annedda est due à la synergie résultant de la combinaison des proanthocyanidines, ingrédients actifs du pin blanc, et des herbes médicinales qui entrent dans la fabrication des produits. « Il a été prouvé que la combinaison de ces ingrédients en multiplie l’efficacité. Il en résulte non seulement des effets à court terme en soulageant le mal, mais aussi à long terme en créant une barrière qui protège tous les organes, contribuant ainsi au maintien d’une santé optimale » a-t-il précisé.
La gamme Annedda offre neuf différents produits conçus pour le traitement de différents problèmes de santé, notamment l’arthrose, l’arthrite rhumatoïde, les inflammations, les varices, les infections urinaires, la ménopause et la fibromyalgie. Leur utilisation régulière prévient et traite les problèmes de santé à la source et non seulement leurs symptômes, et ce, sans effets secondaires indésirables.
Tous les produits de la gamme Annedda sont approuvés par Santé Canada et leur procédé fait l’objet d’une licence mondiale exclusive émise à Atsenti par Agriculture et Agroalimentaire Canada. Leur qualité a de plus été éprouvée par un laboratoire indépendant qui en a conclu qu’elle dépasse largement les standards courants. Ce faisant, les produits jouissent d’une efficacité supérieure.
..2
2.
« Avec l’aide de guérisseurs traditionnels amérindiens, nous avons identifié l’arbre dont avait été tiré le traitement qui a sauvé la vie de l’équipage de Jacques Cartier en 1535. Annedda, c’est d’abord le pin blanc de l’est de l’Amérique du Nord (Pinus strobus) qui croît en forêt boréale, à l’abri de la pollution. Alors, non seulement notre matière première provient-elle de la bonne espèce d’arbre, mais elle est absolument pure », a spécifié monsieur Borduas.
À propos d’Atsenti Fort de ses 30 ans d’expérience, le laboratoire Atsenti se veut être un pont entre l’industrie pharmaceutique classique et les manufacturiers de produits de santé naturels. Atsenti identifie, isole et purifie, de façon tout à fait naturelle, les molécules actives des plantes médicinales. L’entreprise concentre ses activités du côté des antioxydants naturels. Atsenti traite plus de 2 500 tonnes de matière végétale chaque année pour produire des extraits d’une qualité inégalée.
Le Laboratoire Atsenti s’est installé à Saint-Hyacinthe, au cœur de la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroenvironnementale en 2001. Depuis son implantation, l’entreprise a réalisé plus de 2,5 millions de dollars en investissement dans la région.
-30-
Source : Mario Borduas Président Atsenti 450-771-0770 mario@annedda.com

 

BAS DE VIGNETTE DE LA PHOTO :

« Le directeur des ventes, M. Manuel Lebeau, et le président de Atsenti, M. Mario Borduas, devant leur toute nouvelle gamme de produits Annedda »

26e Concours Énergia Le projet de biométhanisation de Saint-Hyacinthe récompensé par l’industrie de l’efficacité énergétique

Saint-Hyacinthe, le 11 mai 2016 – Hier, le projet de biométhanisation de la Ville de Saint-Hyacinthe a été honoré lors du Concours Énergia organisé par l’Association québécoise pour la maîtrise de l’énergie (AQME), dans la catégorie GESte durable présentée par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec.
« Ce nouveau prix confirme l’approche innovante de notre Ville en matière de développement durable. Nous avons développé notre projet entièrement à l’interne. Notre expertise unique fait de nous une référence en Amérique du Nord. Je suis fière des réalisations de l’équipe en matière de biométhanisation et je tiens à souligner la contribution toute spéciale de Pierre Mathieu, conseiller technique en traitement de l’eau, dans ce projet », déclare le maire Claude Corbeil.
En novembre 2014, Saint-Hyacinthe est devenue la première ville au Québec à produire du gaz naturel par biométhanisation de ses matières organiques et à utiliser ce gaz pour chauffer ses bâtiments et alimenter ses véhicules municipaux.
En misant sur ce projet, elle réalise des gains économiques et écologiques substantiels : • Économies de 1, 5 M$ par an en transport et en enfouissement des boues; • Économies à venir de 500 000 $ par an en chauffage, en carburant et en climatisation de ses bâtiments;  Réduction des émissions de gaz à effet de serre de 49 111 tonnes équivalent C02 par année, grâce à la diminution du transport par camion des boues
d’épuration, ce qui équivaut à 181 421 arbres plantés ou à une réduction 58 930 394 km parcourus en VUS (15,7 L diesel/100 km);  Production de 40 000 tonnes de terreau et de 3 000 tonnes de granules fertilisantes par année, utilisables en agriculture et pour l’entretien des parcs et espaces verts municipaux.
Performance énergétique En 2017, Saint-Hyacinthe produira environ 13 millions de mètres cubes de gaz naturel par année. Elle en utilisera 1,25 million pour ses besoins et revendra les surplus à Gaz Métro. Les installations de biométhanisation de Saint-Hyacinthe lui ont permis de diversifier ses sources d’énergie, en ajoutant le biométhane à l’électricité et aux carburants fossiles. Au terme du projet, elle valorisera à 100 % près de 48 000 tonnes de matières organiques par an et aura réduit son utilisation de carburants fossiles (essence et diesel) de 260 000 litres par an. Elle a en outre déjà diminué la quantité de boues d’épuration qu’elle enfouit chaque année de 14 000 à 7 400 tonnes et ses émissions de gaz à effet de serre de 3 910 tonnes équivalent C02 par année grâce à la diminution du transport des boues.
Le Concours Énergia permet de reconnaître l’excellence des réalisations québécoises et de célébrer le génie d’ici en matière d’efficacité énergétique dans des catégories touchant le bâtiment, les innovations technologiques, les procédés industriels ou manufacturiers, le transport, la gestion intégrée et l’économie de gaz à effet de serre.
– 30 –
Source : Direction des communications 450 778.8304

 

Vignette photo

De gauche à droite : MM Laval Tremblay, vice-président de l’Ordre des technologues professionnels du Québec, Pierre Mathieu, conseiller technique en traitement de l’eau et Louis Bilodeau, directeur général de la Ville. © ClairObscur/AQME

1555 Marché public – Une cure de jouvence de 6 millions de dollars pour l’un des plus anciens marchés au Québec

Saint-Hyacinthe, le 11 mai 2016 – À compter de la fin de septembre prochain, la Ville de Saint-Hyacinthe amorcera d’importants travaux de restauration afin que le 1555 Marché public, construit en 1876-1877 par les architectes Jean-Baptiste Resther et Victor Roy, puisse continuer à rayonner pour le plus grand plaisir des Maskoutains d’aujourd’hui et des générations à venir.
Le 1555 Marché public demeurera ouvert pendant toute la durée des travaux. Les clients sont invités à demeurer fidèles aux marchands qui vont continuer d’y offrir les mêmes produits de qualité.
La revitalisation du 1555 Marché public

Ce chantier est essentiel pour préserver le bâtiment qui présente des problèmes structuraux qui doivent être corrigés dès maintenant. Plutôt que de se limiter à des travaux obligatoires, Saint-Hyacinthe a choisi d’offrir une cure complète de jouvence au Marché avec l’objectif de préserver le patrimoine bâti. Les techniques et matériaux utilisés seront sélectionnés dans le respect des composantes et approches d’origines afin que le bâtiment conserve tout son cachet.
Les travaux de restauration s’inscrivent dans les Orientations et priorités 2020 visant notamment à contribuer au développement économique de la ville par des projets ciblés en plus de revitaliser le centre-ville. Le chantier de plus de 6 millions de dollars sera échelonné sur quatre phases se terminant en 2019. Il s’agit d’un investissement majeur pour ce joyau du patrimoine maskoutain.
La Ville s’assurera, autant que possible, de minimiser l’impact des travaux sur les locataires, les riverains et les clients. Elle travaillera en concertation avec les marchands, la Société de développement commercial du centre-ville de SaintHyacinthe, Saint-Hyacinthe Technopole et Expression pour traverser harmonieusement la période de travaux, afin d’obtenir un Marché à la hauteur de l’image que les Maskoutains veulent projeter du centre-ville.

Un chantier en 4 phases

La première phase de restauration du 1555 Marché public vise notamment la réparation des fondations et l’installation d’un nouveau système de drainage, la mise à niveau du système électrique, de la plomberie et de la protection incendie, l’aménagement de salles de bain, l’amélioration des entrées en conformité avec les principes d’accessibilité universelle, la relocalisation du dépôt à déchets, l’amélioration de l’aménagement paysager et la mise en valeur de la fontaine.
La deuxième phase, qui sera réalisée en 2017, vise la réfection des toitures principales et de la tourelle.
La troisième phase, en 2018, servira à la réfection de la maçonnerie, des portes, fenêtres, balcons, auvents et avant-toits ainsi qu’à la mise en valeur du bâtiment par le biais d’un éclairage architectural.
La quatrième phase, en 2019, vise à revoir le système de ventilation et une portion du système électrique. Elle servira à assurer la mise aux normes d’issues ainsi qu’à restaurer les appentis des commerces.
– 30 –

Palmarès des municipalités du Québec 2016 Saint-Hyacinthe au 2e rang parmi les municipalités de 50 000 à 99 999 habitants les mieux gérées

Ville de Saint-HyacintheSaint-Hyacinthe, le 10 mai 2016 – La Ville de Saint-Hyacinthe fait belle figure dans le Palmarès des municipalités du Québec. Elle se démarque en obtenant un coût moyen des services de 12,45 % inférieurs que les autres municipalités de même taille et récolte ainsi le 2e rang de ce groupe.
« La saine gestion financière tout en continuant d’offrir des services de qualité est une priorité pour le Conseil et l’administration municipale. Nous poursuivrons nos efforts afin que la Ville maintienne cette position avantageuse pour le plus grand bénéfice de nos citoyens », déclare le maire Claude Corbeil.
Saint-Hyacinthe figure dans les trois premières positions pour les catégories suivantes :
 Coût de l’administration générale par habitant  Dépenses municipales totales par habitant  Dépenses municipales totales par tranche de 100 000 $ de RFU  Part des frais de financement par rapport aux dépenses totales  Endettement total net à long terme par tranche de 100 000 $ de RFU  Rémunération globale en équivalent temps complet de l’ensemble :  des employés municipaux;  des cadres et contremaîtres;  cols blancs;  cols bleus.  Nombre de cols blancs en équivalent temps complet par 100 habitants  Coût du déneigement par kilomètre  Coût du service de police par habitant  Coût de la collecte des matières recyclables par habitant
Toutes les données du Palmarès des municipalités du Québec 2016 réalisé par le Centre sur la productivité et la prospérité (CPP) des HEC Montréal sont disponibles en ligne : http://cpp.hec.ca/palmares/index.html.
– 30 –
Source : Brigitte Massé Directrice des communications 450 778-8384

Produits NeptuneSaint-Hyacinthe, le 4 mai 2016 – La Direction régionale de la Yamaska de la CNESST est fière d’annoncer qu’un prix a été décerné à une entreprise et à un organisme public de la région lors du Gala national des Grands Prix santé et sécurité du travail, qui se tenait hier soir au Centre des congrès de Québec. Produits Neptune et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie ont été couronnés respectivement Lauréat Or dans la catégorie Innovation chez les Petites et moyennes entreprises et Lauréat Bronze parmi les Organismes publics.

 

Lumière sur les visages de la prévention

La cérémonie s’est tenue en présence de la ministre responsable du Travail, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches et leader parlementaire adjointe du gouvernement, Mme Dominique Vien, de la présidente du conseil d’administration et chef de la direction de la CNESST, Mme Manuelle Oudar, et de plus de 450 employeurs, travailleurs, partenaires et invités provenant des quatre coins du Québec.

 

« Voilà des gens de cœur, des passionnés, qui œuvrent concrètement à prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles. Je tiens à féliciter les travailleurs, les employeurs et les partenaires qui se sont démarqués dans la mise en place de milieux de travail sécuritaires », a déclaré la ministre Vien.

 

« La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail récompense ce soir la créativité, l’ingéniosité et la passion qui rendent les milieux de travail plus sécuritaires. Je suis très touchée et fière de voir cet engagement dans l’amélioration de la santé et de la sécurité dans nos milieux de travail. Vous contribuez tous, à votre façon, à éliminer des accidents et à sauver des vies », a soutenu pour sa part Mme Oudar.

 

Notons que depuis la première édition des Grands Prix, en 2005, plus de 2 800 candidatures ont été reçues dans les 20 directions régionales de la CNESST dans la catégorie Innovation, preuve du profond engagement des acteurs du travail en matière de prévention.

 

Lauréat Or – Petites et moyennes entreprises

Produits Neptune – Système de pinces « Wally » pour le thermoformage des douches

Au poste de thermoformage des douches, les travailleurs devaient étirer, à l’aide de pinces, les feuilles d’acrylique sur des sections du moule en adoptant des positions contraignantes. La mise en place d’un système de serrage reproduisant mécaniquement le mouvement manuel a permis d’éliminer les risques de blessure et de brûlure. Le thermoformage est dorénavant effectué sans aucune manipulation, sur simple pression d’un bouton.

 

 

 

 

Lauréat Bronze – Organismes publics

Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – Station de levage sécuritaire pour les chariots de distribution alimentaire

Lorsque les mécaniciens faisaient l’entretien des chariots de distribution alimentaire, ils devaient les basculer manuellement au sol pour accéder aux pièces à réparer, en plus d’effectuer le travail en position accroupie. Une tâche ardue qui comportait des risques importants de blessure au dos et d’écrasement des membres. La conception d’un appareil de levage, à partir de pièces d’un ancien élévateur, a permis de mécaniser cette opération, éliminant le danger à la source.

 

Pour visionner les vidéos de tous les lauréats et finalistes, rendez-vous au www.grandsprixsst.com.

 

Note : Des photos des lauréats vous ont été transmises. Crédit photo : Normand Huberdeau/NH Photographes

 

La CNESST, votre porte d’entrée en matière de travail

Existant depuis le 1er janvier 2016, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) est issue du regroupement de la Commission des normes du travail (CNT), de la Commission de l’équité salariale (CES) et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d’entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes, d’équité salariale et de santé et de sécurité du travail au bénéfice des employeurs et des travailleurs. Sa structure de gouvernance est paritaire.

– 30 –

 

Source :          Héloïse Bernier Leduc, responsable des communications

CNESST – Direction régionale de la Yamaska

Téléphone : 450 771-3900, poste 3960

(crédit photo : Normand Huberdeau/NH Photographes).

 

 

Onzième Gala national des Grands Prix santé et sécurité du travail – La CNESST couronne une entreprise et un organisme public de la région de la Yamaska

Saint-Hyacinthe, le 4 mai 2016 – La Direction régionale de la Yamaska de la CNESST est fière d’annoncer qu’un prix a été décerné à une entreprise et à un organisme public de la région lors du Gala national des Grands Prix santé et sécurité du travail, qui se tenait hier soir au Centre des congrès de Québec. Produits Neptune et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie ont été couronnés respectivement Lauréat Or dans la catégorie Innovation chez les Petites et moyennes entreprises et Lauréat Bronze parmi les Organismes publics.

 

Lumière sur les visages de la prévention

La cérémonie s’est tenue en présence de la ministre responsable du Travail, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches et leader parlementaire adjointe du gouvernement, Mme Dominique Vien, de la présidente du conseil d’administration et chef de la direction de la CNESST, Mme Manuelle Oudar, et de plus de 450 employeurs, travailleurs, partenaires et invités provenant des quatre coins du Québec.

 

« Voilà des gens de cœur, des passionnés, qui œuvrent concrètement à prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles. Je tiens à féliciter les travailleurs, les employeurs et les partenaires qui se sont démarqués dans la mise en place de milieux de travail sécuritaires », a déclaré la ministre Vien.

 

« La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail récompense ce soir la créativité, l’ingéniosité et la passion qui rendent les milieux de travail plus sécuritaires. Je suis très touchée et fière de voir cet engagement dans l’amélioration de la santé et de la sécurité dans nos milieux de travail. Vous contribuez tous, à votre façon, à éliminer des accidents et à sauver des vies », a soutenu pour sa part Mme Oudar.

 

Notons que depuis la première édition des Grands Prix, en 2005, plus de 2 800 candidatures ont été reçues dans les 20 directions régionales de la CNESST dans la catégorie Innovation, preuve du profond engagement des acteurs du travail en matière de prévention.

 

Lauréat Or – Petites et moyennes entreprises

Produits Neptune – Système de pinces « Wally » pour le thermoformage des douches

Au poste de thermoformage des douches, les travailleurs devaient étirer, à l’aide de pinces, les feuilles d’acrylique sur des sections du moule en adoptant des positions contraignantes. La mise en place d’un système de serrage reproduisant mécaniquement le mouvement manuel a permis d’éliminer les risques de blessure et de brûlure. Le thermoformage est dorénavant effectué sans aucune manipulation, sur simple pression d’un bouton.

 

 

 

 

Lauréat Bronze – Organismes publics

Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – Station de levage sécuritaire pour les chariots de distribution alimentaire

Lorsque les mécaniciens faisaient l’entretien des chariots de distribution alimentaire, ils devaient les basculer manuellement au sol pour accéder aux pièces à réparer, en plus d’effectuer le travail en position accroupie. Une tâche ardue qui comportait des risques importants de blessure au dos et d’écrasement des membres. La conception d’un appareil de levage, à partir de pièces d’un ancien élévateur, a permis de mécaniser cette opération, éliminant le danger à la source.

 

Pour visionner les vidéos de tous les lauréats et finalistes, rendez-vous au www.grandsprixsst.com.

 

Note : Des photos des lauréats vous ont été transmises. Crédit photo : Normand Huberdeau/NH Photographes

 

La CNESST, votre porte d’entrée en matière de travail

Existant depuis le 1er janvier 2016, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) est issue du regroupement de la Commission des normes du travail (CNT), de la Commission de l’équité salariale (CES) et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d’entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes, d’équité salariale et de santé et de sécurité du travail au bénéfice des employeurs et des travailleurs. Sa structure de gouvernance est paritaire.

– 30 –

 

Source :          Héloïse Bernier Leduc, responsable des communications

CNESST – Direction régionale de la Yamaska

Téléphone : 450 771-3900, poste 3960

 

 

 

Crédit photo : Normand Huberdeau/NH Photographes).