Saint-Hyacinthe

Offensive en tourisme d’affaires SAINT-HYACINTHE TECHNOPOLE SATISFAITE DE SA PARTICIPATION AU SALON DE L’INDUSTRIE DU TOURISME D’AFFAIRES

IMG_2757 Saint-Hyacinthe Technopole était présente au salon « Tête-à-tête » d’Ottawa dans le cadre de son offensive pour repositionner notre ville comme principale destination de tourisme d’affaires en région au Québec.
L’organisme faisait ainsi la promotion de nos services et infrastructures d’accueil aux organisateurs de congrès et d’événements à ce salon qui réunit les principaux intervenants de l’industrie du tourisme d’affaires au pays.
« Avec la construction du nouveau Centre de congrès municipal, Saint-Hyacinthe est en voie de redevenir un joueur majeur en matière de congrès et d’exposition au Québec et dans l’est du pays. Notre présence à ce salon nous a permis de faire connaître nos installations actuelles et à venir sur le marché associatif canadien et, de façon plus soutenue, sur le marché ontarien qui représente une de nos cibles marketing », a mentionné la directrice tourisme et congrès de Saint-Hyacinthe Technopole, Nancy Lambert.
La participation à cet événement, qui s’est tenu le 2 février dernier, a permis à SaintHyacinthe Technopole de présenter notre nouvelle offre en matière de tourisme d’affaires à plus de 400 dirigeants d’associations et planificateurs d’événements.
La déléguée commerciale de Saint-Hyacinthe Technopole, Isabelle Compagnat, était notamment accompagnée de Ginette Bardou, directrice générale de l’Association des professionnels de congrès du Québec.
-30-
Source : Donovan St-Hilaire Saint-Hyacinthe Technopole 450 774-9000 poste 1244 sthilaired@st-hyacinthetechnopole.com

Photo – Bas de vignette :

La déléguée commerciale de Saint-Hyacinthe Technopole, Isabelle Compagnat, était notamment accompagnée de Ginette Bardou, directrice générale de l’Association des professionnels de congrès du Québec.

SAINT-HYACINTHE TECHNOPOLE ENTREPREND UNE VASTE TOURNÉE DE VISITES DES COMMERCES

Saint-Hyacinthe, le 19 janvier 2017 – À l’instar de ce qu’elle fait déjà au niveau industriel, Saint-Hyacinthe Technopole entame une vaste tournée de rencontres et de consultation des commerçants du territoire de la ville de Saint-Hyacinthe. Ainsi, l’équipe de conseillers de l’organisme rencontrera, en entrevue individuelle, plus d’une centaine de commerces au cours du prochain mois et recueillera de l’information sur une partie considérable des entreprises commerciales que compte son territoire.
Réalisées pour la première fois cette année, ces rencontres permettront à SaintHyacinthe Technopole de dresser un portrait de la situation actuelle du secteur du commerce de détail, mais aussi d’entendre les attentes et les besoins des entreprises en regard des activités, des programmes et des services qui leur sont offerts.
« Bien qu’il soit impossible de rencontrer les dirigeants des quelque 900 commerces que compte notre territoire, nous avons ciblé des entreprises de différents secteurs et de différentes zones géographiques de la ville pour cette première tournée de visites. Celles-ci seront complétées par une enquête distribuée de façon plus large et qui nous permettra de détenir, dès cette année, une base de données reflétant de la façon la plus exacte possible, la réalité de notre noyau commercial local », a souligné le directeur du développement commercial de Saint-Hyacinthe Technopole, Claude Rainville.
Ainsi, le questionnaire mis sur pied permettra de compiler des données sur l’évolution des ventes et des superficies, sur la main d’oeuvre de même que sur l’indice de confiance des commerçants. Pour se faire, Saint-Hyacinthe Technopole compte déjà sur la collaboration de la Société de développement Centre-ville SaintHyacinthe et des Galeries St-Hyacinthe qui l’assisteront dans la diffusion de l’enquête et de la collecte des données.
Quant à lui, le directeur général de l’organisme, André Barnabé, souhaite que cette tournée soit récurrente et s’intègre dans sa programmation annuelle d’activités.
« Depuis plusieurs années, une tournée des industries du territoire a permis à SaintHyacinthe Technopole de détenir une base d’information fort utile sur son économie manufacturière. Nous avons jugé que de telles informations sur le noyau commercial nous permettraient d’être encore plus efficaces dans nos actions sur ce secteur d’activité qui représente une large part de notre économie locale. De la même façon, ces données nous permettront de dresser annuellement un portrait encore plus exact de la situation économique de Saint-Hyacinthe », a-t-il spécifié.

« En plus des données de nature économique, cette enquête nous permettra de mesurer la vitalité économique des quartiers et des différentes zones commerciales de même que l’évolution des affaires et de la transformation des valeurs et des comportements d’achat des consommateurs », a ajouté M. Rainville.
Les commerçants maskoutains seront donc contactés, dans les prochains jours, pour une rencontre avec un conseiller de Saint-Hyacinthe Technopole ou invités à remplir le questionnaire qui leur sera acheminé.
Rappelons que depuis avril 2015, Saint-Hyacinthe Technopole est l’organisation chargée du développement commercial à Saint-Hyacinthe, à la suite de l’intégration des activités de la Corporation de développement commercial au sein des autres organisations responsables du développement industriel et touristique.
-30-
Source : Donovan St-Hilaire Saint-Hyacinthe Technopole 450 774-9000 poste 1244 sthilaired@st-hyacinthetechnopole.com

 

Bas de vignette photo :

Le directeur du développement commercial de Saint-Hyacinthe Technopole, M. Claude Rainville, et M. Cédric Meunier, agent de développement commercial, entourés du directeur général de la Société de développement commercial centre-ville Saint-Hyacinthe (SDC), M. Simon Cusson, et du directeur général des Galeries St-Hyacinthe, M. André Brochu.
Crédit : Patrick Roger

 

Gestion des ressources humaines et de la diversité en entreprise SAINT-HYACINTHE TECHNOPOLE ET ESPACE CARRIÈRE PRÉSENTENT LEUR NOUVEAU PROGRAMME SPRINT DIVERSITÉ

Affichage de 057A0823.JPG en cours...Saint-Hyacinthe, le 13 décembre 2016 – Espace carrière et Saint-Hyacinthe Technopole lancent conjointement un programme destiné à supporter les entreprises dans leur gestion de la diversité et des ressources humaines. Ceux-ci ont présenté les modalités de cette nouvelle initiative mise sur pied à la suite d’un besoin exprimé par les entreprises du territoire maskoutain.
Sprint Diversité est un programme de coaching d’affaires à l’intention des responsables de l’embauche et des ressources humaines des entreprises maskoutaines. Il prend la forme de sessions de quatre demi-journées de formation et de quatorze heures de coaching individuel en entreprise visant à aider les entreprises à adapter leurs pratiques en matière de ressources humaines au contexte actuel du marché du travail.
De façon plus particulière, au terme de ce programme, les participants seront mieux équipés pour positionner leur entreprise en tête de lice auprès des chercheurs d’emploi, favoriser l’intégration durable de leurs employés, diminuer les coûts liés au roulement de main-d’œuvre, favoriser la mobilisation des équipes de travail et améliorer leur marque d’employeur.
Toutes les entreprises maskoutaines sont admissibles à ce programme, qu’elles soient industrielles ou commerciales. La formation et le coaching seront donnés par les professionnels en de la main-d’œuvre d’Espace carrière. Il est possible de s’inscrire au programme, mais aussi de s’inscrire à des ateliers à la carte.
« L’accès à la main-d’œuvre est une problématique clairement exprimée par les entreprises de notre territoire qui sont fortement préoccupées par leurs enjeux liés à la gestion des ressources humaines. De plus en plus celles-ci doivent composer avec une main-d’œuvre diversifiée en termes culturel et générationnel. Avec ce programme, nous espérons que ces entrepreneurs seront mieux outillés pour gérer cette diversité et mieux retenir leurs employés », a précisé Karine Guilbault, commissaire industrielle chez SaintHyacinthe Technopole.
2
« Une entreprise sur quatre éprouve des difficultés de recrutement. Pour embaucher, les employeurs élargissent leurs critères de sélection et se retrouvent à former des groupes de travail moins homogènes qu’auparavant. Sur le terrain, plusieurs d’entre eux trouvent difficile de s’adapter aux différences générationnelles, culturelles et personnelles. Sur une note régulière, ils souhaitent obtenir conseils et outils pratiques pour recruter, accueillir, intégrer et fidéliser leurs nouveaux employés. Comme Espace carrière accompagnent vers l’intégration professionnelle plus de 4 000 personnes chaque année, l’organisme est heureux de contribuer au succès d’affaires des entreprises locales », a pour sa part indiqué Isabelle Prévost, coordonnatrice des services aux employeurs d’Espace carrière.
Les places disponibles pour ce programme étant limitées, les entreprises intéressées sont invitées à contacter Saint-Hyacinthe Technopole au 450-774-9000. La date limite d’inscription est le 17 janvier 2017. Les détails du programme et le formulaire d’inscription sont disponibles sur Internet à l’adresse www.st-hyacinthetechnopole.com.
-30-
Source : Donovan St-Hilaire Saint-Hyacinthe Technopole 450 774-9000 poste 1244 sthilaired@st-hyacinthetechnopole.com

 

Bas de vignette :

Line Lessard, conseillère en développement professionnel chez Espace carrière, Claude Rainville, directeur du développement commercial chez Saint-Hyacinthe Technopole, Karine Guilbault, commissaire industrielle chez Saint-Hyacinthe Technopole et Isabelle Prévost, coordonnatrice des services aux employeurs chez Espace carrière.

Crédit photo : Robert Gosselin

Grande région de Saint-Hyacinthe – Les Maskoutains s’investissent dans une démarche de collectivité entrepreneuriale

dsc_0833Saint-Hyacinthe, le 7 novembre 2016 – Développement économique de la MRC des Maskoutains (DEM) profite de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat, qui se tient du 14 au 20 novembre, pour annoncer qu’une démarche concertée a été amorcée récemment en vue de doter la grande région de Saint-Hyacinthe d’une stratégie entrepreneuriale. L’objectif des nombreux partenaires et représentants de la communauté d’affaires impliqués est de positionner la région comme l’une des meilleures collectivités entrepreneuriales au Québec, un territoire où il est stratégique et facile de faire croître son entreprise.
Il s’agit d’un projet qui vise à poursuivre la création de richesse en misant sur l’importance de développer l’entrepreneuriat, en optimisant les services offerts aux entrepreneurs et en améliorant de manière continue l’indice entrepreneurial de la grande région de Saint-Hyacinthe, le tout réalisé de manière concertée.
Échanges avec le milieu des affaires « La première étape consiste à dresser le portrait de la situation actuelle. Pour mener à bien cet exercice, une cinquantaine d’entrepreneurs, de tous âges et de secteurs diversifiés, seront invités à échanger sur les avantages et les défis de faire des affaires en sol maskoutain », a indiqué monsieur Pierre Genesse, commissaire au développement économique de la MRC des Maskoutains et coordonnateur de la démarche.
« Un des défis importants de la démarche sera d’éviter de créer de nouvelles structures ou de nouveaux services. Nous cherchons à valoriser ce qui se fait déjà sur le territoire en matière de services aux entreprises et aux entrepreneurs et ainsi créer un réseau fluide entre les intervenants en développement économique et les promoteurs de projets », a mentionné pour sa part monsieur Charles Fillion, directeur associé à la MRC.
Un sondage sera effectué auprès des différentes clientèles entrepreneuriales du territoire, soit le monde agricole, les commerçants, les services d’affaires, les entreprises d’économie sociale, les entrepreneurs des PME ainsi que les grandes entreprises. Les pistes de solutions suggérées serviront à élaborer un plan d’action dont le dévoilement est prévu en 2017.

Un comité de pilotage formé Pour la réussite de ce projet, une douzaine d’intervenants publics qui offrent des services directs aux entrepreneurs et entreprises du territoire sont partie prenante de la démarche et membres du Comité de pilotage de la stratégie entrepreneuriale, qui s’est réuni pour la première fois en juin dernier.
Ce sont Caroline Lévesque, conseillère en développement économique au ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Élyse Macdonald, gestionnaire au développement des affaires et communication chez Therrien Couture avocats, Karl Hébert, coordonnateur au Réseau Agriconseils Montérégie-Est, Fanie-Claude Brien, directrice, Service de la formation continue et de SYNOR du Cégep de Saint-Hyacinthe, Pierre Genesse, commissaire au développement économique et Charles Fillion, directeur associé à la MRC des Maskoutains, Benoit Rainville, président de MS Geslam, Lynn Bourassa, conseillère en transformation alimentaire au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, Gordon Harling, directeur du développement industriel à Saint-Hyacinthe Technopole, Carole Potvin, VP Finances chez Olymel, Nathalie Allard, coordonnatrice à Parcours formation, Nathalie Delorme, conseillère au développement entrepreneurial et mentorat à la MRC des Maskoutains, Maamar Achacha, président d’Arivac, Guylaine Lavoie, coordonnatrice du service aux entreprises et François Vincent, directeur, à Emploi-Québec.
« Je me réjouis de constater que cette initiative place les entrepreneurs et les entreprises au cœur de la stratégie », a affirmé monsieur Benoit Rainville, fondateur de MS Geslam et membre du comité de pilotage.
Pour en savoir plus au sujet de cette démarche, rendez-vous sur mrcmaskoutains.qc.ca.
-30-
Source :
Denyse Bégin Agente de communication MRC des Maskoutains dbegin@mrcmaskoutains.qc.ca 450 768-3001

 

Crédit photo : Les Studios François Larivière

Légende : De gauche à droite, Caroline Lévesque (MESI), Élyse Macdonald (Therrien Couture avocats), Karl Hébert (Réseau Agriconseils), Fanie-Claude Brien (SYNOR), Pierre Genesse et Charles Fillion (MRC des Maskoutains), Benoit Rainville, MS Geslam, Lynn Bourassa (MAPAQ), Gordon Harling (Saint-Hyacinthe Technopole), Carole Potvin (Olymel), Nathalie Allard (Parcours formation), Nathalie Delorme (MRC des Maskoutains). Absents : Maamar Achacha, (Arivac) Guylaine Lavoie et François Vincent (Emploi-Québec).

 

SAINT-HYACINTHE DE RETOUR DANS LE TOP 20 DES VILLES CANADIENNES LES PLUS DYNAMIQUES POUR LE DÉVELOPPEMENT D’ENTREPRISES

logo_saint-hyacinthe-technopoleSaint-Hyacinthe, le 19 octobre 2016 – C’est avec beaucoup de satisfaction que SaintHyacinthe Technopole a pris connaissance d’une étude de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) qui classe Saint-Hyacinthe au 6e rang québécois et au 20e rang des villes canadiennes les plus favorables à l’implantation et au développement d’entreprises.
L’étude annuelle « Les collectivités entrepreneuriales : Les meilleurs endroits au Canada pour démarrer ou faire croître une entreprise en 2016 », qui vient d’être publiée dans sa version canadienne-anglaise, est basée sur une liste de 14 indicateurs évaluant la concentration d’entrepreneurs, le taux de démarrage d’entreprises, le niveau d’optimisme et de réussite de même que les politiques fiscales et réglementaires.
Ainsi, sur l’ensemble canadien, Saint-Hyacinthe obtient un score qui la ramène dans le top 20 des destinations d’affaires canadiennes et au 15e rang des villes de tailles moyennes sur l’ensemble du pays. Une position largement avantagée si on la compare avec d’autres grands centres économiques comme Drummondville (29e), Saint-Jean-sur-Richelieu (53e) ou Granby (70e). Au Québec, Saint-Hyacinthe occupe le 6e rang sur l’ensemble des villes et le 5e rang pour celles de classe moyenne.
« Saint-Hyacinthe est en voie de reprendre sa place parmi les villes les plus performantes en matière d’entrepreneuriat et les plus favorables pour la croissance des entreprises. Bien que nous soyons conscients que notre classement général puisse varier avec l’introduction de nouvelles données dans la version québécoise de ce rapport, nous sommes heureux de constater une amélioration de notre position sur la plupart des indicateurs étudiés, principalement en ce qui concerne la croissance de l’entrepreneuriat de même que sur l’optimisme et les perspectives de développement de nos entreprises », a souligné le directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, M. André Barnabé. Ce classement s’ajoute à d’autres études qui sont venues confirmer la richesse de l’activité économique de la région. Rappelons que l’an dernier, Saint-Hyacinthe s’était démarquée par sa capacité de créer de l’emploi en décrochant le premier rang canadien dans une étude réalisée par le groupe de recherche ontarien dédié à l’emploi, « l’Express employment professionnal ». En 2012, elle avait occupé le deuxième rang québécois pour son dynamisme entrepreneurial dans cette même étude de la FCEI.
-30-
Source : Donovan St-Hilaire Conseiller en communication et marketing Saint-Hyacinthe Technopole (450) 774-9000, poste 1244

Première pelletée de terre LA CONSTRUCTION DU CENTRE DE CONGRÈS DE SAINT-HYACINTHE ET DE L’HÔTEL SHERATON® EST OFFICIELLEMENT ENTAMÉE

centre-de-congres-de-saint-hyacinthe_pelletee_de_terre_credit_patrick-roger_prp_0631Saint-Hyacinthe, le 27 septembre 2016 – La Ville de Saint-Hyacinthe et Les Centres d’Achats Beauward ont amorcé officiellement les travaux de construction d’un nouveau centre de congrès et d’un hôtel Sheraton. Avec ce projet estimé à plus de 65 M$, SaintHyacinthe compte reprendre sa position de destination privilégiée pour la tenue de congrès, et ce, dès le début de l’année 2018. Elle vise les marchés régional, provincial et nord-américain et cible les regroupements associatifs, corporatifs, sportifs et sociaux. Dans ce nouveau centre de congrès, la Ville prévoit tenir annuellement plus de 100 événements d’envergure réunissant 75 000 congressistes. « Saint-Hyacinthe va pouvoir compter sur ce puissant moteur pour la relance de son économie. Elle revient par la grande porte avec un complexe exceptionnel qui fera la fierté des Maskoutains. Grâce à la mobilisation de nombreux partenaires de notre communauté, nous retrouverons notre place dans le tourisme d’affaires » a indiqué M. Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, lors d’une conférence de presse soulignant la première pelletée de terre officielle du projet.
Le concept retenu pour le Centre de congrès de Saint-Hyacinthe s’appuie sur une analyse fine du marché. Il comptera 63 000 pi2 de surface d’exposition et offrira jusqu’à 36 salles de réunions. Avec une salle principale de 25 000 pi2 pouvant accommoder 2 500 personnes en formule banquet, le Centre de congrès de Saint-Hyacinthe disposera de la salle de réunion haut de gamme la plus spacieuse au Québec, à l’extérieur des grands centres. Ce bâtiment sera alimenté au gaz naturel renouvelable produit localement par la Ville. Il sera également doté d’un toit vert offrant une oasis de quiétude aux congressistes.
Le projet comprend aussi la construction de l’Hôtel Sheraton Saint-Hyacinthe de 205 chambres, dont 27 suites, et offrira notamment un accès direct au nouveau centre de congrès et aux Galeries St-Hyacinthe. L’hôtel comprendra également une piscine intérieure avec terrasse, un stationnement intérieur de 190 places et extérieurs de 700 places ainsi que 4 000 pi2 de salles de réunions et d’événements.
Pour le vice-président développement des Centres d’Achats Beauward et directeur du projet Hôtel Sheraton Saint-Hyacinthe, M. André Fortin, tous les éléments sont désormais en place pour faire de cet ambitieux projet, un véritable succès. « La combinaison des efforts de collaboration de la Ville de Saint-Hyacinthe, avec la construction d’un nouveau centre des congrès, et ceux de Beauward, qui s’associe à la prestigieuse bannière Sheraton® pour la construction d’un hôtel haut de gamme, combiné à la décision de confier la gestion à un opérateur commun, qui coordonnera également les activités d’Espace Saint-Hyacinthe, permettront à Saint-Hyacinthe de se démarquer dans le très concurrentiel marché du tourisme d’affaires », a affirmé M. Fortin.
En effet, le centre de congrès et l’hôtel seront également situés à proximité d’Espace Saint-Hyacinthe, ce qui permettra de bonifier les possibilités d’accueil pour la tenue d’événements. Grâce à cette synergie, Saint-Hyacinthe disposera du plus grand centre de foires et d’expositions en dehors de Montréal et Québec avec 166 000 pi2 d’espace disponible. Ces trois entités ont choisi de confier la promotion à un opérateur commun afin de faciliter l’expérience client par une coordination efficace des différents services. Elles offriront aux organisateurs d’événements un guichet unique pour la tenue d’événements au centre de congrès, à l’hôtel Sheraton et à Espace Saint-Hyacinthe.

3
Saint-Hyacinthe Technopole sera également un acteur de premier plan pour promouvoir la destination. Dès aujourd’hui, il sera possible de communiquer avec le gestionnaire du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe et de l’Hôtel Sheraton au 450 252-7988 ou au info@congresst-hyacinthe.ca afin de réserver en vue d’un congrès.
Pour agrémenter le séjour des congressistes, la région de Saint-Hyacinthe propose différentes activités culturelles, de plein air et agrotouristiques. Le divertissement est également à l’honneur avec des salles de spectacles, des microbrasseries et vignobles, des tables gourmandes ou encore des escapades de magasinage dans l’un des trois pôles commerciaux de la ville. Les visiteurs doivent aussi prévoir une pause au centreville, sûrement l’un des plus beaux au Québec, où se mêlent harmonieusement passé et présent, culture et passion des gens d’ici.
– 30 –
Sources : Brigitte Massé Directrice des communications Ville de Saint-Hyacinthe 450 778-8384 brigitte.masse@ville.st-hyacinthe.qc.ca
France Bouffard Sphère Communication Pour Les Centres d’Achats Beauward 514 718-4811 fbouffard@spherecom.qc.ca

Vignette photo

De gauche à droite : Adam Turner, Président de DIVCO, Yvan Genest, vice-président de Decarel, Louis Bilodeau, directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, Michel Douville, gestionnaire du complexe, David Connor, directeur régional de l’est du Canada pour le groupe hôtelier Starwood Hotels and Resort et André Fortin, vice-président développement des Centres d’Achats Beauward et directeur de projet de l’Hôtel Sheraton Saint-Hyacinthe. © Patrick Roger Photographe

 

 

Des cibles ambitieuses pour le développement économique local – SAINT-HYACINTHE TECHNOPOLE LANCE SON PLAN STRATÉGIQUE 2017-2019

logo_saint-hyacinthe-technopoleSaint-Hyacinthe, le 22 septembre 2016 – Le président et le directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, MM. Bernard Forget et André Barnabé, ont rendu public aujourd’hui le tout premier plan stratégique de l’organisation. Récemment adopté par son conseil d’administration, ce plan trace les grandes orientations qui guideront les actions de l’organisme en matière de développement économique pour les trois prochaines années.
« Le plan que nous présentons aujourd’hui est le résultat d’un rigoureux travail d’analyse et de réflexion réalisé par l’organisation et son équipe de permanents. Il fixe les priorités qui lui permettront d’atteindre, en collaboration avec ses partenaires, les objectifs liés à son mandat. Il a été réalisé avec, en toile de fond, un contexte global où la compétition est féroce entre les différents pôles d’affaires et touristiques régionaux, nationaux et internationaux et où les investissements sont de plus en plus importants et mobiles », a mentionné M. Barnabé.
Ce plan s’articule autour de 11 grandes orientations stratégiques touchant l’ensemble des champs d’intervention de Saint-Hyacinthe Technopole, à savoir l’industrie, le commerce et le tourisme :
 Assurer le leadership en matière d’activité commerciale;  Mettre à profit l’expertise permettant de soutenir une offre commerciale équilibrée dans le respect des milieux de vie;  Miser sur le développement du parc technologique la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroenvironnementale;  Cibler, prospecter et attirer de nouvelles entreprises;  Optimiser le parc immobilier de Saint-Hyacinthe Technopole;  Développer les parcs et les espaces industriels de façon optimale;  Mettre à profit l’expertise permettant de soutenir une offre touristique distinctive;  Positionner la grande région de Saint-Hyacinthe comme destination touristique;  Assurer le leadership en matière d’accueil des visiteurs;  Participer à la mise en oeuvre de projets structurants;  Développer une image de Saint-Hyacinthe Technopole comme leader du développement économique et comme destination d’affaires et de tourisme.
Ces stratégies sont assorties de grandes mesures qui permettront à l’organisation d’atteindre les objectifs liés à sa mission qui est d’assurer le développement économique de Saint-Hyacinthe par l’attraction de nouveaux investissements industriels, commerciaux et touristiques et contribuer à la croissance des entreprises déjà présentes sur le territoire.
..2
2.
À cet effet, les cibles fixées par l’organisation, bien que réalistes, demeurent ambitieuses. Ainsi, le plan identifie également 11 indicateurs de performance que Saint-Hyacinthe Technopole souhaite utiliser pour évaluer le rendement de ses actions. Parmi ceux-ci, la création de 1 500 nouveaux emplois manufacturiers en trois ans, le maintien d’un taux d’investissements commerciaux au-delà des 20 M$ annuellement et le retour de Saint-Hyacinthe dans le top 10 des destinations d’affaires au Québec en accueillant, sur une base annuelle, plus de 80 grands congrès et événements dès 2019.
Adopté dans sa version finale le 15 septembre dernier, ce document stratégique sera appuyé par un plan d’action annuel préparé par l’équipe de professionnels de SaintHyacinthe Technopole qui définit les grands projets et initiatives qui seront menée au cours des prochains mois.
Rappelons qu’il s’agit du tout premier plan stratégique de Saint-Hyacinthe Technopole qui a été créée en avril 2015 avec l’intégration dans la Cité de la biotechnologie, des actifs de la Corporation de développement commercial et de Tourisme et congrès Saint-Hyacinthe.
« Notre plan est audacieux et propose une voie originale et innovante vers la création de richesse économique et sociale pour notre milieu de même que la création d’emplois de qualité autant pour le secteur du tourisme que des secteurs du commerce et de l’industrie », a conclu M. Forget.
Le Plan stratégique 2017-2019 de Saint-Hyacinthe Technopole peut être consulté en ligne sur le site Internet de l’organisme au www.st-hyacinthetechnopole.com/planstrategique-2017-2019. Des copies sont également disponibles à ses locaux du 1000, rue Dessaulles.
-30-
Source : Donovan St-Hilaire Conseiller en communications et marketing (450) 774-9000, poste 1244 sthilaired@st-hyacinthetechnopole.com

Centre de congrès de Saint-Hyacinthe – MICHEL DOUVILLE NOMMÉ GESTIONNAIRE

centre-de-congres_m-douvilleMICHEL DOUVILLE NOMMÉ GESTIONNAIRE –  Pour diffusion immédiate
Saint-Hyacinthe, le 20 septembre 2016 – La Ville de Saint-Hyacinthe est heureuse d’annoncer officiellement la nomination de M. Michel Douville à titre de gestionnaire du futur centre de congrès qui ouvrira ses portes à la fin de l’année 2017. Avec son équipe, il offrira une expérience de réservation clé en main pour les événements se déroulant au centre de congrès, à l’hôtel Sheraton et à Espace Saint-Hyacinthe intégré au même complexe. « Pour un complexe de l’envergure du nôtre, le choix de l’opérateur et de la bannière revêt une très grande importance afin d’assurer la qualité du service et la notoriété de la destination. À la suite d’un rigoureux exercice d’analyse des différentes options d’affaires existantes, le choix de M. Douville a été unanime. Ce dernier détient 40 ans d’expérience en gestion hôtelière et de centre de congrès. Il s’est notamment démarqué grâce à son talent de démarreur de nouveaux projets. Il connaît très bien le marché de SaintHyacinthe, le territoire et les intervenants du milieu puisqu’il a travaillé ici pendant plusieurs années. Plus récemment, il nous a accompagnés dans les étapes préalables à la construction du centre de congrès et de l’hôtel et nous sommes très satisfaits de cette collaboration », précise le maire de SaintHyacinthe, Claude Corbeil.
La première pelletée de terre annonçant le début de la construction du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe et de l’hôtel Sheraton aura lieu le 27 septembre prochain et l’objectif est d’offrir un centre de congrès opérationnel, dès la fin de l’année 2017.

La première pelletée de terre annonçant le début de la construction du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe et de l’hôtel Sheraton aura lieu le 27 septembre prochain et l’objectif est d’offrir un centre de congrès opérationnel, dès la fin de l’année 2017.
– 30 –
Source : Brigitte Massé Directrice des communications Tél. : 450 778.8384

 

Vignette photo

De gauche à droite : M. Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, M. Michel Douville, gestionnaire du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe et M. Louis Bilodeau, directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe.

 

Des opportunités d’affaires pour les entreprises maskoutaines SAINT-HYACINTHE TECHNOPOLE ACCUEILLERA UNE DÉLÉGATION D’ENTREPRISES ALLEMANDES EN BIOTECHNOLOGIE

Saint-Hyacinthe, le 15 septembre 2016 – Saint-Hyacinthe Technopole est heureuse d’annoncer la venue à Saint-Hyacinthe, les 28 et 29 septembre prochains, d’une délégation d’une vingtaine de représentants industriels et institutionnels du pôle technologique allemand CLIB 2021.
Située dans la région de Dusserdorf en Allemagne, CLIB 2021 est une grappe technologique de calibre international qui regroupe des industries, des PME et des institutions d’enseignement supérieur et de recherche spécialisées en biotechnologie industrielle et en bioéconomie. Lors de cette visite, les membres de la délégation rencontreront les représentants de plusieurs industries et institutions maskoutaines en plus de visiter certaines d’entre elles. Événement de réseautage En plus de l’agenda d’affaires organisé pour cette délégation, Saint-Hyacinthe Technopole organisera un événement de réseautage, le jeudi 29 septembre, destiné à mettre en lien les industries et institutions maskoutaines intéressées par le développement de liens d’affaires avec l’Allemagne. Celui-ci réunira différents conférenciers qui traiteront de sujets tels la transformation, la conversion, la gazéification et le traitement de la biomasse, de même que des opportunités d’affaires en Allemagne pour les entreprises canadiennes.
Lors de cette journée, il sera également possible pour les participants de réaliser des rencontres d’affaires privées avec les entreprises allemandes présentes. Ainsi, une plateforme de réseautage en ligne permet déjà aux entreprises inscrites de consulter les profils de l’ensemble des industries et institutions présentes à l’événement et de réserver une plage horaire pour des rencontres individuelles avec celles qui représentent un intérêt ou un potentiel d’affaires pour eux.
« Cet événement de réseautage représente une occasion exceptionnelle pour les entreprises maskoutaines de créer des liens d’affaires avec certaines des plus importantes et des plus innovantes industries, universités et centres de recherche allemands. Nous espérons que les industriels et les représentants des institutions du territoire de Saint-Hyacinthe Technopole seront nombreux à participer et à profiter de cette opportunité que nous mettons à leur disposition », a souligné le directeur du développement industriel de Saint-Hyacinthe Technopole, M. Gordon Harling.
..2
2.
L’inscription à cette journée est gratuite et peut être faite en visitant le site de SaintHyacinthe Technopole à l’adresse suivante : www.st-hyacinthetechnopole.com/clib2021. Elle est réalisée par Saint-Hyacinthe Technopole et CLIB 2021 (Cluster for Industrial Biotechnology) en collaboration avec le gouvernement du Canada, le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec et NRW. Invest Germany.
Rappelons que l’Allemagne est l’un des principaux pays en termes de développement des biotechnologies au niveau mondial. Ce secteur y cumule à lui seul un chiffre d’affaires dépassant les 2 milliards d’euros. Elle est de plus un pôle majeur de recherche et de développement se maintenant dans le top 5 au monde pour son nombre de dépôts de brevet et pour les investissements de ses entreprises en matière de recherche et de développement.
-30-
Source : Donovan St-Hilaire Saint-Hyacinthe Technopole 450-774-9000, poste 1244

LE LABORATOIRE ATSENTI LANCE SA GAMME DE PRODUITS NATURELS ANNEDDA ENTIÈREMENT PRODUITE À SAINT-HYACINTHE

Annedda

Cité de la biotechnologie

Saint-Hyacinthe, le 29 août 2016 – L’entreprise Atsenti, l’une des premières à s’être implantée dans la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroenvironnementale de Saint-Hyacinthe, a lancé sa toute nouvelle ligne de produits naturels haut de gamme sous le nom Annedda. Ces nouveaux produits sont désormais disponibles dans plusieurs magasins de produits de santé naturels au Québec.
Obtenu grâce à une technologie unique basée sur un procédé d’extraction exclusif et développée en collaboration avec les chercheurs du Centre de recherche et de développement de Saint-Hyacinthe, l’extrait d’écorce de pin d’Atsenti est à la base des formules naturelles de la toute nouvelle gamme Annedda.
Le président d’Atsenti, monsieur Mario Borduas, a tenu à souligner que l’action exceptionnelle et unique de la gamme Annedda est due à la synergie résultant de la combinaison des proanthocyanidines, ingrédients actifs du pin blanc, et des herbes médicinales qui entrent dans la fabrication des produits. « Il a été prouvé que la combinaison de ces ingrédients en multiplie l’efficacité. Il en résulte non seulement des effets à court terme en soulageant le mal, mais aussi à long terme en créant une barrière qui protège tous les organes, contribuant ainsi au maintien d’une santé optimale » a-t-il précisé.
La gamme Annedda offre neuf différents produits conçus pour le traitement de différents problèmes de santé, notamment l’arthrose, l’arthrite rhumatoïde, les inflammations, les varices, les infections urinaires, la ménopause et la fibromyalgie. Leur utilisation régulière prévient et traite les problèmes de santé à la source et non seulement leurs symptômes, et ce, sans effets secondaires indésirables.
Tous les produits de la gamme Annedda sont approuvés par Santé Canada et leur procédé fait l’objet d’une licence mondiale exclusive émise à Atsenti par Agriculture et Agroalimentaire Canada. Leur qualité a de plus été éprouvée par un laboratoire indépendant qui en a conclu qu’elle dépasse largement les standards courants. Ce faisant, les produits jouissent d’une efficacité supérieure.
..2
2.
« Avec l’aide de guérisseurs traditionnels amérindiens, nous avons identifié l’arbre dont avait été tiré le traitement qui a sauvé la vie de l’équipage de Jacques Cartier en 1535. Annedda, c’est d’abord le pin blanc de l’est de l’Amérique du Nord (Pinus strobus) qui croît en forêt boréale, à l’abri de la pollution. Alors, non seulement notre matière première provient-elle de la bonne espèce d’arbre, mais elle est absolument pure », a spécifié monsieur Borduas.
À propos d’Atsenti Fort de ses 30 ans d’expérience, le laboratoire Atsenti se veut être un pont entre l’industrie pharmaceutique classique et les manufacturiers de produits de santé naturels. Atsenti identifie, isole et purifie, de façon tout à fait naturelle, les molécules actives des plantes médicinales. L’entreprise concentre ses activités du côté des antioxydants naturels. Atsenti traite plus de 2 500 tonnes de matière végétale chaque année pour produire des extraits d’une qualité inégalée.
Le Laboratoire Atsenti s’est installé à Saint-Hyacinthe, au cœur de la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroenvironnementale en 2001. Depuis son implantation, l’entreprise a réalisé plus de 2,5 millions de dollars en investissement dans la région.
-30-
Source : Mario Borduas Président Atsenti 450-771-0770 mario@annedda.com

 

BAS DE VIGNETTE DE LA PHOTO :

« Le directeur des ventes, M. Manuel Lebeau, et le président de Atsenti, M. Mario Borduas, devant leur toute nouvelle gamme de produits Annedda »